Lettre ouverte aux députés des Comores

Depuis, vous occupez le palais de Hamramba et représentez de fait le peuple comorien marginalisé, affamé, ridic.Lettre ouverte aux députés des Comores

Lettre ouverte aux députés des Comores

Aux locataires de la chambre d’enregistrement


Chers locataires du palais de Hamramba,

Le fait du prince et la volonté des armes vous ont attribués les noms de « députés », après que des soi disant élections législatives ont été organisées en Union des Comores en 2020. Depuis, vous occupez le palais de Hamramba et représentez de fait le peuple comorien marginalisé, affamé, ridiculisé, humilié, meurtri entre autres. Vous devez savoir et garder en tête, que vous êtes comptables et complices des situations sociale, économique, financière, environnementale et politique qui prévalent dans notre pays. Vous êtes prévenus qu’au moment venu, vous serez traduits devant une justice digne de son nom.

Aussi, aux personnes ciblées et incarcérées illégalement par votre régime pour, peut être, mettre fin à leurs vies et carrières politiques s’ajoutent un calendrier bien claire, celui de s’éterniser au pouvoir en faisant voter des textes sur mesure, plus grave un texte sur un soi disant « chef d’opposition ». 

En effet, le mercredi dernier le « porte parole du gouvernement » a évoqué des « projets de loi » décidés en « conseil des ministres » et transmis prochainement aux « parlementaires » pour vote. Vous n’êtes pas sans savoir qu’une telle démarche est encore plus grave en matière de démocratie, de liberté d’expression et de presse.

Dans un pays où le choix du peuple souverain se respecte, les institutions sont fortes et la loi est respectée, le chef d’opposition se dégage à l’issu d’une échéance électorale. Ici deux idées pourraient se dégager :
  • Un projet de société proposé par un candidat ou un parti politique ;
  • Des idéologies politiques différentes.

La majorité des électeurs choisit et vote pour ce candidat et le place en première positon. Le candidat arrivé en deuxième position, si la démocratie et l’idéologie sont respectées, devient le premier opposant politiquement.

Instituer préalablement un « chef d’opposition », comme le veut votre régime dictatoriale, signifie instaurer une monarchie absolue et élargir encore une fois la corruption. Nous nous souvenons très bien, les premières mesures prises lorsqu’Assoumani Azali est arrivé au pouvoir étaient de supprimer par décret, faudrait-il le rappeler, la commission anti-corruption, une institution instituée par une loi, la Cour constitutionnelle, une institution constitutionnelle. Cela est une preuve irréfutable de la volonté de votre régime sadique de fouler aux pieds les institutions et les lois de la république.

Chers locataires,


Lors de sa sortie du point hebdomadaire du mercredi dernier, le « porte-parole du gouvernement de fait » a annoncé la présentation prochaine à la chambre d’enregistrement « des projets de lois » visant à instituer, si ceux-là sont enregistrés, un « chef d’opposition » d’une part, et à modifier le code électoral d’autre part. Il sera encore une fois de votre responsabilité d’enfoncer ou non le clou. 

Enregistrer ces projets c’est faire maintenir la dictature dans notre pays, faire durer la possibilité de porter plainte contre votre régime pour les délits et les crimes qu’il a commis, une pensée aux deniers publics, à notre ami Gazon, au père Bapalé, aux officiers à Kandani, aux concitoyens à la médinede Mutsamudu entre autres.

« Un homme averti en vaut deux », donc vous êtes prévenus. Nous vous demandons de ne pas enregistrer ces projets pour éviter préalablement le pire. Nous vous rappelons que vous êtes parmi les comptables de la mauvaise gouvernance de l’État et de la corruption généralisée. Nous vous rappelons aussi que les termes « abus de pouvoir » ou « abus de fonction » sont des infractions sanctionnés par la loi, contrairement à ce que l’on a l’habitude d’entendre. C’est pour vous dire qu’aucune excuse ne sera acceptée au moment opportun. Nous vous remercions d’agir avec sagesse et en responsables. 

Mohamed ISMAILA



COMMENTAIRES

Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,89,Abdou Elwahab Msa Bacar,60,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,93,Abdourahamane Cheikh Ali,64,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2022,Adinani Toahert Ahamada,39,Afrique,1520,Ahmadou Mze,74,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,193,Ali Moindjié,75,Anli Yachourtu,78,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,414,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1130,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,50,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8261,Daoud Halifa,214,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,116,Dini NASSUR,141,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1563,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3227,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1570,Hamadi Abdou,448,High Tech,822,Ibrahim Abdou Said,5,Idriss Mohamed Chanfi,428,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,149,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2497,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1605,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,194,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,422,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5621,Publication Article,1,Rafik Adili,47,SAID HALIFA,22,Said HILALI,78,Said Yassine S.A,168,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,815,SOILIHI Ahamada Mlatamou,50,Toufé Maecha,447,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1142,Tribune libre,4606,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Lettre ouverte aux députés des Comores
Lettre ouverte aux députés des Comores
Depuis, vous occupez le palais de Hamramba et représentez de fait le peuple comorien marginalisé, affamé, ridic.Lettre ouverte aux députés des Comores
https://blogger.googleusercontent.com/img/b/R29vZ2xl/AVvXsEhiI_xOdxznUFxKpLlm3Zt3JE7LLuFEmUbjozijoKXDeE-GaczNDSnQ9heO83QA72Snr_AHwhIMuU95oRp5DUCIqzmhgQbxtew052yUOqhg_-WKHAuZuNm1YNyk2p6VyjNSAk3ljAuaprNQH-zIQmMIT2RYIEo8LQN4jYZblo-iet14ZfwZ4igo2G0t/w320-h152/9BAB542B-588D-4BC7-AA73-4F75FCBD7A4F.jpeg
https://blogger.googleusercontent.com/img/b/R29vZ2xl/AVvXsEhiI_xOdxznUFxKpLlm3Zt3JE7LLuFEmUbjozijoKXDeE-GaczNDSnQ9heO83QA72Snr_AHwhIMuU95oRp5DUCIqzmhgQbxtew052yUOqhg_-WKHAuZuNm1YNyk2p6VyjNSAk3ljAuaprNQH-zIQmMIT2RYIEo8LQN4jYZblo-iet14ZfwZ4igo2G0t/s72-w320-c-h152/9BAB542B-588D-4BC7-AA73-4F75FCBD7A4F.jpeg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2022/10/lettre-ouverte-aux-deputes-des-comores.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2022/10/lettre-ouverte-aux-deputes-des-comores.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières