Anda : Plus inutile que nécessaire malgré le Mila

Pourquoi, aux Comores, l'homme n'est dit accompli ou notable, que lorsqu'il a pu dilapider le peu d.Anda : Plus inutile que nécessaire malgré le Mila

Anda : Plus inutile que nécessaire malgré le Mila

ANDA, PLUS INUTILE QUE NÉCESSAIRE MALGRÉ LE MILA


Qui ne sait pas, qui ne voit, qui ne comprend pas que l'on ne vit pas dans le même monde qu'il y a 50 ans? Dans ce 3e millénaire, les infrastructures, les objectifs de la vie, les projets éducatifs, les rivalités entre pays, le concert des nations; qui ne voit pas que l'humanité est condamnée à vivre dans un monde devenu plus que jamais particulier, dans lequel le retranchement ne peut qu'isoler encore plus? Dans un monde globalisé, seuls les plus ambitieux et entreprenants dominent les autres.

Qui aurait par exemple imaginer que la Chine, s'ouvrirait un jour au monde, se passerait de la plus grande partie de ses forces traditionnelles et culturelles en les valorisant sous d'autres formes dans le but d'orienter sa jeunesse vers les combats actuels notamment celui de la mondialisation, vecteur de concurrence rude à l'intérieur du pays, notamment en ce qui touche à la recherche, le savoir-faire. ...

Des petits pays insulaires et voisins du nôtre, tels que les Seychelles, Maurice s'en sont bien inspirés et s'en sortent largement mieux. Je me demande pourquoi les Comores restent si écartés de cet élan mondial de progrès.

Pourquoi, aux Comores, l'homme n'est dit accompli ou notable, que lorsqu'il a pu dilapider le peu de moyens dont il disposait, à travers des cérémonies ostentatoires de dépenses et de fastes ? Pourquoi ne devient-on pas notable que lorsqu'on aura contracté des dettes pharaoniques dans le seul but d'épater les voisins ?

PLACE SOCIALE


Avant l'école du blanc, l'école coranique et l'accomplissement du grand mariage ont été les seules véritables normes régissant les organisations de la société comorienne, plus patiemment à Ngazidja.

Pour le privilège de porter un de ces titres sociaux, notamment porte-parole de la localité, chef du village, hatub de la grande mosquée, occuper les premier rangs dans les grandes cérémonies, devenir mdrumzima, wamcele, wambwavi, mnaikofia, mfomamdji, mfwahara, mfukare yahanda, na-ibu, kadhu, ...., il fallait être accompli et faire l'école coranique tout en étudiant les ziyo za fikih pour ceux qui étaient qui ambitionnaient de devenir hatub, Na-ibu ....

Ce qu'il ne faut pas oublier, de nos jours, nos enfants ne concourent pas à devenir hommes et femmes accomplis mais plutôt à exercer en tant qu'avocats, professeurs, directeurs... Le monde a changé.

LE DROIT DE DEVENIR MDRU MDZIMA


A l'époque où le anda na mila ne souffrait pas d'indignité et de manque de crédibilité, époque où ce phénomène de la société comorienne se forgeait de ses propres originalité, de la tradition et représentait honorablement la civilisation de la société comorienne, tout était bien encadré.

Qui peut croire que les civilisations, romaine, grecque, de la Mésopotamie et les autres anciennes civilisations avaient des structures sociales comparable aux nôtres ? Cependant, elles ont été vite révolue afin de mieux appréhender les enjeux du monde actuel.

A Athènes la citoyenneté était considérée comme un privilège, assez contraignant mais aussi très envié un peu comme ce statut de mdrumdzima, en tout cas, de l'époque, dans la civilisation comorienne. Ce statut de citoyen fut la norme dans la cité grecque d'Athènes jusqu'à la défaite des athéniens face aux Macédoniens d'Alexandre au IVème siècle av. J.-C.

Afin d'être citoyen, il fallait déjà remplir de nombreux critères, ce qui n'était pas donné à tout le monde puisqu'une écrasante majorité de la population en était exclue. Entre difficulté d'accès, obligations, avantages certains et exclusions, je vais essayer de résumer les conditions d'accès à la citoyenneté athénienne, du temps d'Hérodote, de Périclès et de Clisthène. Ce serait une façon de nous interroger sur l'originalité de notre civilisation et de nous demander pourquoi la mentalité des Comoriens semblent stagner dans des futilités qui en soi, ne correspondent pas à nos obligations d'époque

Ainsi, nous pouvons donner quelques critères essentiels qui furent retenus aux VIème et Vème siècles av. J.-C. Pour devenir citoyen à part entière :

  • Être un homme,
  • Être né d'un père citoyen,
  • Être de condition libre (ne pas être un esclave),
  • Être né d'une naissance légitime (les bâtards ne peuvent donc pas prétendre à la citoyenneté),
  • Être inscrit au démote dès 18 ans (une subdivision du dème, une division administrative de la cité),4
  • Avoir suivi l'éphébie de 18 à 20 ans (formation militaire et civique),
  • Être majeur (20 ans),
  • Faire partie de la collectivité des citoyens, autrement dit la cité,
  • Faire partie du démos qui fait partie de l'Ecclésia,
  • Adhérer aux droits et devoirs du citoyen (devoir de défense, devoir de participation politique et religieuse).

Chez nous pour devenir mdru mdzima ( notable) terme nouveau, il faut :

  • Être un homme
  • Être l'aîné de la famille
  • Être natif de la localité
  • Avoir un père et un oncle accomplis
  • Appartenir à un groupe de wanamdji( membre d un hirimu de la cité)
  • Avoir déjà accompli omdrema wa dorosso
  • Avoir accompli le ndola nku’u de la sœur ainée...

Existe t-il des véritables conservateurs du système de anda na mila ?

Ce qui est important de rappeler est le fait que de nos jours le anda na mila est dépourvu de son âme et de ses bases, détourné vers d'autres horizons qui poussent à dépenser follement sans aucun rendement possible. Or, il ne suffit pas d'être ostentatoire pour devenir influent dans la société. Dans une aucune localité de Ngazidja, le anda na mila ne se fait suivant ses préceptes d'origine. Il ne nous reste que des mashuhuli. Nulle part, les mesures, le respect de mila na nantsi ne sont respectées. 

D'où la difficulté de parler de conservateurs si nous entendons par là, la personne ou le groupe de personnes qui se chargent de conserver des choses précieuses et cherchent à préserver ce qui existe sans altération. Ainsi, faudrait-il s'interroger sur deux événements majeurs devenus les activités de référence de notre anda contemporain. Il s'agit du madjilisi et du ukumbi. Quels sont les places exactes de ces deux événements ? Et depuis quand sont-ils devenus des éléments fondamentaux du anda na mila? Quel avenir nous réserve-t-on?

M. Mmadi Hassani ABDILLAH

COMMENTAIRES

Derniers articles$type=blogging$m=0$cate=0$sn=0$rm=0$c=2$va=0

Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,89,Abdou Elwahab Msa Bacar,60,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,92,Abdourahamane Cheikh Ali,58,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2017,Adinani Toahert Ahamada,38,Afrique,1518,Ahmadou Mze,71,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,193,Ali Moindjié,74,Anli Yachourtu,77,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,414,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1119,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,50,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8179,Daoud Halifa,213,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,105,Dini NASSUR,141,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1556,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3218,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1563,Hamadi Abdou,448,High Tech,822,Ibrahim Abdou Said,5,Idriss Mohamed Chanfi,425,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,149,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2487,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1605,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,194,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,422,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5584,Publication Article,1,Rafik Adili,46,SAID HALIFA,22,Said HILALI,69,Said Yassine S.A,168,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,815,SOILIHI Ahamada Mlatamou,49,Toufé Maecha,447,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1129,Tribune libre,4590,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Anda : Plus inutile que nécessaire malgré le Mila
Anda : Plus inutile que nécessaire malgré le Mila
Pourquoi, aux Comores, l'homme n'est dit accompli ou notable, que lorsqu'il a pu dilapider le peu d.Anda : Plus inutile que nécessaire malgré le Mila
https://blogger.googleusercontent.com/img/b/R29vZ2xl/AVvXsEhOR7OFlwlL_8cL4r3_H6TiUIKufGG3E3vt5p6WmIDTo2l55RFB9wZqAPI1EziFeEccl4c1u8oST-_IShM-p2VSmROWGxXYy7vlYgMj2lWpubLzYSUhyNrUXnOsUu7Kvwg6TRLcmehPUfUfQ7Y2QXyjcV6yX7EKR9yZTPLfv-AHrDniqYW5TcpdVdpX/w320-h239/Andana.png
https://blogger.googleusercontent.com/img/b/R29vZ2xl/AVvXsEhOR7OFlwlL_8cL4r3_H6TiUIKufGG3E3vt5p6WmIDTo2l55RFB9wZqAPI1EziFeEccl4c1u8oST-_IShM-p2VSmROWGxXYy7vlYgMj2lWpubLzYSUhyNrUXnOsUu7Kvwg6TRLcmehPUfUfQ7Y2QXyjcV6yX7EKR9yZTPLfv-AHrDniqYW5TcpdVdpX/s72-w320-c-h239/Andana.png
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2022/08/anda-plus-inutile-que-necessaire-malgre.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2022/08/anda-plus-inutile-que-necessaire-malgre.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières