Le transfert du chef-lieu des Comores de Mayotte à la Grande-Comore : Anjouan, le choix idéal ?

Le transfert du chef-lieu des Comores de Mayotte à la Grande-Comore

Le transfert du chef-lieu des Comores de Mayotte à la Grande-Comore

Au milieu du XIXe siècle, Mayotte était une île sucrière. Différentes firmes employaient Européens et indigènes, l'île était économiquement prospère.

Aussi, Mayotte, première île des Comores à avoir embrassé le destin français, a joué un rôle central dans l'annexion définitive de l'ensemble de l’archipel par la France. Ainsi, tout naturellement, les Français choisirent Dzaoudzi comme centre administratif.

Aux origines du transfert

Progressivement, la nouvelle organisation politique présente ses limites. Mayotte perd peu à peu de son influence politique et son statut d'île centrale ou de chef-lieu est de plus en plus mis à mal.

De plus, Mayotte est une île particulièrement exiguë. Elle n'a jamais vraiment réussi à offrir la place nécessaire à un véritable chef-lieu. Le transfert du chef-lieu dans l'une des autres îles des Comores était inéluctable. La construction d'une nouvelle cité administrative a même été envisagée au XIXe siècle. Certains bâtiments avaient même été construits. Mais le projet fut rapidement abandonné.

Anjouan, le choix idéal ?

L'idée de transférer le centre administratif de Mayotte à Anjouan a été évoquée. Anjouan présente des atouts non négligeables. D'abord, Anjouan est une île plus vaste que Mayotte. C'est aussi une île qui dispose de nombreuses sources d'eau douce, ce qui favorise les cultures et l'activité économique. Peu à peu, la dynamique économique de l'île d'Anjouan surpasse celle de Mayotte. Plus que jamais, le choix de cette île comme centre administratif semble s'imposer.

A Dzaoudzi, les fonctionnaires européens veulent transférer le chef-lieu des Comores à la plaine de Patsy à Anjouan. Mais la Société Coloniale de Bambao, propriétaire du domaine, était hostile au projet sans doute pour des raisons économiques.

En 1950, un violent cyclone a frappé l'île d'Anjouan. L'économie de l'île, jusque-là particulièrement prospère, a été anéantie. Le FIDES (Fonds d'Investissement pour le Développement Économique et Social) avait débloqué des fonds pour venir en aide aux sinistrés. Mais, plusieurs colons parmi ceux qui avaient reçu ce crédit pour reconstruire l'île ont choisi de s'installer à Moroni, peut-être par peur d'être frappés par un autre sinistre. Ce fut le cas par exemple de la société commerciale d'AJAHO.

L’entêtement de Saïd Mohamed Cheikh et le choix de Moroni

Moroni, dépourvue d'eau courante et située presque au pied d'un volcan en activité n'était pas le choix idéal. Mais le choix de Moroni comme centre administratif doit beaucoup à l'insistance de Saïd Mohamed Cheikh. Le 14 mai 1958, sous l'influence de ce dernier, l'Assemblée territoriale a voté le transfert de la capitale à Moroni. En 1960, le transfert est amorcé.

Mais les effets de ce transfert ne commencent à se ressentir qu'à partir de 1966 lors du déménagement de la direction des Finances. Ce déménagement signifie surtout que Mayotte a perdu aussi de nombreux petits emplois annexes (chauffeurs, gardiens...) Entre 1950 et 1960, presque toutes les directions stratégiques ont été transférées à Moroni. La chambre de commerce avait été transférée de Dzaoudzi à Moroni en 1951 et le siège du Conseil de gouvernement installé à Moroni en 1957. Ainsi, le transfert du chef-lieu des Comores s'est fait progressivement, même avant le vote de 1958.

Le transfert du chef-lieu, point de départ du mécontentement mahorais?

En 1966, deux des principaux leaders du Mouvement Populaire Mahorais, Zena Mdere et Marcel Henry s'installèrent à Mayotte. Ils contestent le transfert du chef-lieu à Moroni et mènent une campagne pour que Mayotte soit reconnue comme une entité à part entière.

Leur mouvement trouve un certain écho puisque le 2 août 1966, Saïd Mohamed Cheikh a été très mal accueilli à Dzaoudzi. Dès lors, l'île de Mayotte n'a jamais cessé de s'éloigner de ses autres îles sœurs jusqu'au choix fatidique d'opter pour le maintien de la France lorsque, en 1975, les autres îles des Comores devenaient indépendantes.

Omar MIRALI ©Quotidien Masiwa - titre: Le transfert du chef-lieu des Comores de Mayotte à la Grande-Comore

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,319,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,55,Abdou Elwahab Msa Bacar,33,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,48,Abdourahamane Cheikh Ali,13,Aboubacar Ben SAID SALIM,39,Actualité Sportive,1529,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1402,AHMED Bourhane,230,Akram Said Mohamed,57,Ali Mmadi,162,Ali Moindjié,48,Anli Yachourtu,58,Assaf Mohamed Sahali,28,Ben Ali Combo,384,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,677,Comores Développement,88,ComoresDroit,403,COMORESplus,26,Cookies,1,Culture et Société,5321,Daoud Halifa,160,Darchari MIKIDACHE,193,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,87,Djounaid Djoubeir,76,Economie et Finance,1050,Élections 2016,370,Est africain - Océan Indien,2793,EVENEMENTS,49,Farid Mnebhi,339,France,1398,Hadji Anouar,13,Hakim Mmadi Malik,35,HALIDI IBRAHIM Farid,23,Hamadi Abdou,425,High Tech,782,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,235,IMAM Abdillah,16,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,104,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,82,Mayotte,2019,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,418,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,103,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,26,Monde,1507,Moudjahidi Abdoulbastoi,30,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,465,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,143,Omar Ibn Abdillah,14,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,25,People,420,PERSONNALITÉS COMORIENNES,132,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4304,Publication Article,1,Rafik Adili,35,SAID HALIFA,20,Said HILALI,54,Said Yassine S.A,62,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,764,SOILIHI Ahamada Mlatamou,35,Toufé Maecha,412,Toyb Ahmed,233,Transport Aérien,888,Tribune libre,2634,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,65,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Le transfert du chef-lieu des Comores de Mayotte à la Grande-Comore : Anjouan, le choix idéal ?
Le transfert du chef-lieu des Comores de Mayotte à la Grande-Comore : Anjouan, le choix idéal ?
Le transfert du chef-lieu des Comores de Mayotte à la Grande-Comore
https://2.bp.blogspot.com/-ykHZOZFeJAU/W-0prrhsz3I/AAAAAAACuSw/DAkgwu8Wgh0vN0IhQoxSxmp5tvbYEFE2gCLcBGAs/s320/Omar%2BMirali_0.jpg
https://2.bp.blogspot.com/-ykHZOZFeJAU/W-0prrhsz3I/AAAAAAACuSw/DAkgwu8Wgh0vN0IhQoxSxmp5tvbYEFE2gCLcBGAs/s72-c/Omar%2BMirali_0.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2018/11/le-transfert-du-chef-lieu-des-comores.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2018/11/le-transfert-du-chef-lieu-des-comores.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé correspondant à votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow Partagez cet article et Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour lire la suite ÉTAPE1: Partager. ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour déverrouiller Copier tout le code Sélectionner tout le code Tout le code a été copié dans votre presse-papier Can not copy the codes / texts, please press [CTRL]+[C] (or CMD+C with Mac) to copy