Un nouveau DirCab à Beit-salam?

Daniel Bandar Jeté au Large, Assoumany Aboudou Invité à Bord ?Un nouveau DirCab à Beit-salam?

Un nouveau DirCab à Beit-salam?

PRESIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE

Daniel Bandar Jeté au Large, Assoumany Aboudou Invité à Bord ?


Selon des confidences de très proches du Président (Y en a t-il vraiment outre la famille ?) M. Azali considère nommer Directeur de cabinet, M. Assoumany Abdou, ancien ministre des finances sous Azali 1, ancien Directeur de l'Union des Meck, ancien candidat à la Présidence de la République en 2016 

Peu après sa nomination, M. Daniel Ali Bandar, actuel Dircab, est apparu politiquement très léger. Ancien Secrétaire général du ministère de l'agriculture et détenteur d'un doctorat en sciences agronomiques et environnementales, M. Bandar est un technicien, qui n'a pas su conquérir la considération des Azalistes des premiers cercles. 

 Ils l'ont toujours considéré, comme un OVNI du CEFADER, sans légitimité historique ni contribution électorale. Le "CEFADER" dans le langage du regime, est l'entourage de l'ancien Secrétaire Général du Gouvernement, M. Idarousse Hamadi, neveu du président, qui fuit pendant 4 ans, un quasi Premier-ministre tout puissant, ou si on préfère le langage religieux actuel, Vice-Imam Akbar. Son fidèle mousquetaire était Youssouf Mohamed Ali - Belou, qu'il avait fait nommer, directeur de Cabinet du Président. 

Tous les deux sont issus du "CEFADER" à Mdé, où sont installés les services centraux du ministère de l'agriculture. Pendant leurs 4 années de toute puissance, leurs anciens collègues-amis ont été placés à de bons postes. Quand le Président Azali se résolut à se séparer de M. Idarousse Hamadi, devenu source de frustrations et d'animosité des barons du régime, de membres de la famille, et de la population et d'écarter M. Belou de Beit Salam, les 2 dirigeants du CEFADER réussirent à faire accepter au président, M. Bandar (photo à droite), comme directeur de cabinet. 

Ils pensaient ainsi que leur cadet, qu'ils avaient auparavant fait nommer Secrétaire-général du ministère de l'agriculture le 28 juin 2019, pourrait garder Beit Salam sous leur influence. 

M. Bandar n'a jamais pu capter plus de 10 secondes, le regard ni l'écoute du président. Son incapacité à museler l'opposant Mohamed Boina chez lui à Mkazi a accru son déficit de considération. M. Said Ali Chayhane, déchu du ministère des finances, n'a de cesse de proclamer son amitié avec son frère d'à côté, mais ne rate aucune occasion pour faire reluire la légèreté de M. Bandar.

Les amis du Dircab, avancent pour sa défense, que personne, ces temps-ci, n'a l'écoute du président à l'exception de son fils et conseiller M. Fatihou Azali. C'est à lui que ministres et membres du cabinet vont et reviennent avant et après avoir vu le Président.

Concernant M. Assoumany Aboudou (photo à gauche), les familiers du pouvoir disent qu'il est revenu en force auprès d'Azali Assoumani. Hier, il aurait été reçu par le président en compagnie de M. Bandar. Il ne faut pas plus pour qu'en attendant les prières de la nuit du Destin (Lailat al Qadr), les dignitaires du régime, angoissés de leur avenir, cherchent à se rapprocher de M. Abdou. Pour autant, en politique, ici ou ailleurs, seule la publication d'un décret, donne la certitude de la nomination.

M. Aboudou est crédité d'une forte personnalité, d'une riche expérience professionnelle, et d'une influence politique palpable dans sa ville d'Ikoni, capitale historique de Bambao, et concurrente de Mkazi, concernant le poids électoral.

Des familiers de M. Aboudou doutent qu'il puisse être attiré par le poste de Dircab. Même si à priori, il peut jouir d'une certaine écoute de M. Azali, pourrait-il donner une quelconque consistance à une présidence totalement désorganisée sous les années Belou et Idarousse, et se faire respecter par les ministres alors que le référent du pouvoir est M. Fatihou Azali ?

M. Assoumany a démontré ses ambitions politiques par sa candidature en 2016. Lui, qui jusqu'à présent a su préserver une relative bonne image, juge-t-il que les pouvoirs qui lui seront confiés lui permettront de consolider ses chances pour l'avenir et non être embourbé au cœur d'un régime impopulaire. Un poste ministériel significatif ne serait-il pas un moindre obstacle pour l'avenir ?

Certains disent que la récente imamisation du Président à la mosquée de vendredi d'Ikoni n'aurait pas pu se faire sans au moins la neutralité bienveillante de M. Aboudou. Pour le President, la reconquête des "villes de pouvoir" (midji ya yezi) est une nécessité pour le parcours électoral devant aboutir à son maintien au pouvoir en 2024.

Les caciques de la CRC, adopteraient-ils M. Aboudou qui n'est pas homme à se laisser marcher sur les pieds ?

Les avis sont contradictoires. Mais tant dans la famille, que chez les baobabs historiques de l'Azalisme, un Directeur de Cabinet expérimenté, capable de se faire respecter et contrôler l'accès au président, apparaît comme une nécessité absolue pour redonner vie à Beit-Salam et imposer un minimum de cohérence au pouvoir. 

M. Oumara Mgomri, Secrétaire général du gouvernement, l'ingénieur qui dans le marigot étatique comorien était jusqu'ici réputé être un dirigeant efficace et d'autorité, a autant d'influence sur la gouvernance que les pirogues qui croisent au large du palais présidentiel.

Peut être que la présence d'un autre homme réputé fort dans une autre aile du palais donnerait de l'énergie et du mordant au SGG.

Pour justifier l'urgence d'un nouveau Dircab, un membre de la famille cite une anecdote : après plusieurs tentatives vaines pour faire signer le décret de nomination d'un nouveau directeur de l'Administration générale des Impôts, le ministre des finances aurait réussi à obtenir la signature du Président, à l'insu de l'actuel dircab et de membres de la famille. Il eût une alerte générale pour faire déchirer le papier.

M. Assoumany Aboudou deviendra-t-il Dircab ? Y aura-il un Dircab avant Lailat al Qadr pour faire émerger Beit-Salam ?

Est-il possible d'introduire un minimum de cohérence dans le fonctionnement du pouvoir ?

HaYba FM la Radio Moronienne du Monde
Titre : la rédaction 

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,89,Abdou Elwahab Msa Bacar,57,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,87,Abdourahamane Cheikh Ali,40,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,1977,Adinani Toahert Ahamada,35,Afrique,1511,Ahmadou Mze,66,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,191,Ali Moindjié,71,Anli Yachourtu,77,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,411,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1087,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,50,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,7973,Daoud Halifa,206,Darchari MIKIDACHE,195,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,87,Dini NASSUR,134,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1524,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3185,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1548,Hamadi Abdou,445,High Tech,822,Ibrahim Abdou Said,2,Idriss Mohamed Chanfi,409,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,149,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2455,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,459,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1601,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,189,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,422,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5496,Publication Article,1,Rafik Adili,45,SAID HALIFA,22,Said HILALI,66,Said Yassine S.A,168,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,815,SOILIHI Ahamada Mlatamou,49,Toufé Maecha,445,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1105,Tribune libre,4536,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Un nouveau DirCab à Beit-salam?
Un nouveau DirCab à Beit-salam?
Daniel Bandar Jeté au Large, Assoumany Aboudou Invité à Bord ?Un nouveau DirCab à Beit-salam?
https://blogger.googleusercontent.com/img/b/R29vZ2xl/AVvXsEi7g9EKKhmE44cObd1MszB2B_JvcchoLgnhuyArlZbZgANnZXZCO7BSasgDu61V5zuWBK9enRIpD5N8C3Oop3hP5l8knLJohuiQdBPbftGwB8Gr9fPfc4JMzAUJOSfb9JbNHYHuFXFDp5dVqGdy1oGqEBkwxi-ZK0LwvWajfMbi7kmQnJc4d30UOU6i/w320-h203/B9936ADB-050D-4E42-8990-998380C99AE4.jpeg
https://blogger.googleusercontent.com/img/b/R29vZ2xl/AVvXsEi7g9EKKhmE44cObd1MszB2B_JvcchoLgnhuyArlZbZgANnZXZCO7BSasgDu61V5zuWBK9enRIpD5N8C3Oop3hP5l8knLJohuiQdBPbftGwB8Gr9fPfc4JMzAUJOSfb9JbNHYHuFXFDp5dVqGdy1oGqEBkwxi-ZK0LwvWajfMbi7kmQnJc4d30UOU6i/s72-w320-c-h203/B9936ADB-050D-4E42-8990-998380C99AE4.jpeg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2022/04/un-nouveau-dircab-beit-salam.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2022/04/un-nouveau-dircab-beit-salam.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières