Doctrine Macron sur l'Afrique ? un tournant prometteur mais inachevé

Doctrine Macron sur l'Afrique ? un tournant prometteur mais inachevé. Nombreux sont ceux qui se demandent : le New deal d'Emmanuel Macron avec l'Afriq

Doctrine Macron sur l'Afrique ? un tournant prometteur mais inachevé

Doctrine Macron sur l'Afrique ? un tournant prometteur mais inachevé


Nombreux sont ceux qui se demandent : le New deal d'Emmanuel Macron avec l'Afrique est-il viable ou une simple doctrine de pacotille ? Afro-pessimisme oblige, d'aucuns ont un préjugé contre l'idée que la France soit capable de se remettre en cause et de couper le cordon ombilical avec la France-Afrique. Ils en ont tellement vu qu'ils craignent que l'initiative de Montpellier ne soit pas de la poudre de perlimpinpin. À les entendre, certains considèreraient le sommet de Montpellier comme un spectacle permettant à des comédiens africains de venir amuser la galerie.

Pour d'autres, ce serait une opération de relations publiques grandeur nature visant à donner un nouveau souffle au néocolonialisme. Pour ce beau monde africain, la France n'est pas en odeur de sainteté en raison du soutien qu'elle apporte à ce syndicat de chefs d'État jugés peu fréquentables du fait de leur illégitimité, de leur dictature et de leur corruption caractérisée. Qui croire, en fait, entre Macron, allié des dictateurs africains, et Macron, innovateur bienvenu de la coopération franco-africaine ?

Pourtant, en dépit de cette contradiction, l'esprit du modèle de coopération inauguré à Montpellier la semaine dernière correspond à son discours prononcé en novembre 2017 à l'Université de Ouagadougou. En plus de l'engagement d'augmenter considérablement les financements de l'aide publique au développement, avec à la clé 1 milliard d'€ dès 2019, le Président français avait annoncé le lancement d'une politique de développement partenariale associant la société civile, la jeunesse, les entreprises et les diasporas.

Nul n'est obligé de croire E. Macron sur parole ; mais d'avoir convié ces acteurs socio-economiques à Montpellier pour jeter les bases de la nouvelle relation franco-africaine initiée dans son discours du Burkina-Faso, cela montre que sur ce dossier il a de la suite dans les idées. Reste que, si intéressant soit-il, son plan garde quelque chose d'inachevé que le gouvernement français doit, par souci de crédibilité, s'efforcer de combler.

Force est en effet de constater que dans cet échafaudage, l'État et ses collectivités territoriales brillent par leur absence. Si, en inscrivant les chefs d'État africains aux abonnés absents, Monsieur Macron voulait rendre visible le changement et signifier qu'il n'a pas d'atomes crochus avec les dictateurs, cela n'empêche que sur le papier il devrait être précisé la place et le rôle stratégique de l'État dans ce modèle de coopération new-look.

Car cela va sans dire qu'une telle construction ne pourrait être viable sans être soutenue par une charpente et que c'est à l'État africain qu'il appartient de jouer ce rôle d'ossature. Il est d'ailleurs important de noter que ce dernier devra être en même temps au four et au moulin. En tant que stratège, l'État fixe le cadrage de la politique à mener, et en tant qu'acteur il participe aux opérations convenues de commun accord avec les autres parties prenantes : entreprises, société civile, diaspora, jeunesse et partenaires au développement, notamment la France.

Pour être la locomotive de ce modèle de développement interpartenarial et participatif, les États africains doivent être dirigés non par des gouvernants d'opérette corrompus, préoccupés par l'appât du gain, les sociétés offshore et le blanchiment d'argent sale dans des paradis fiscaux ; mais plutôt par des vrais hommes d'État qui ont l'intérêt général et la culture démocratique chevillés au corps. C'est pourquoi on ne peut pas faire l'impasse sur une question que les interlocuteurs africains d'E.

Macron ont omis de lui poser à Montpellier : la France entend-elle lier le geste à la parole en lâchant les dictatures africaines au profit des peuples en lutte pour la démocratie et l'État de droit ? Quant aux démocrates africains : sont-ils prêts de saisir rapidement cette main tendue par la France, conquérir la démocratie pour en finir avec la mafia et le pouvoir personnel, au lieu de se laisser dévorer par l'afro-pessimisme.

Youssouf Boina, ancien SG du parti UPDC

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,91,Abdou Ada Musbahou,88,Abdou Elwahab Msa Bacar,55,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,85,Abdourahamane Cheikh Ali,30,Aboubacar Ben SAID SALIM,42,Actualité Sportive,1854,Adinani Toahert Ahamada,30,Afrique,1495,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,189,Ali Moindjié,68,Anli Yachourtu,75,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,411,Biographie,1,Chacha Mohamed,45,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1022,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,49,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,7691,Daoud Halifa,200,Darchari MIKIDACHE,195,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,130,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1469,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3120,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1532,Hamadi Abdou,443,High Tech,822,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,387,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,149,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2405,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,458,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1590,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,175,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,422,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5382,Publication Article,1,Rafik Adili,43,SAID HALIFA,22,Said HILALI,63,Said Yassine S.A,164,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,814,SOILIHI Ahamada Mlatamou,49,Toufé Maecha,445,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1059,Tribune libre,4502,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Doctrine Macron sur l'Afrique ? un tournant prometteur mais inachevé
Doctrine Macron sur l'Afrique ? un tournant prometteur mais inachevé
Doctrine Macron sur l'Afrique ? un tournant prometteur mais inachevé. Nombreux sont ceux qui se demandent : le New deal d'Emmanuel Macron avec l'Afriq
https://1.bp.blogspot.com/-vZi4F2rQKnc/YR52jXBykpI/AAAAAAAAMso/XLKEqqc44tg_TkylBhX38BgfZb753p-3wCLcBGAsYHQ/w320-h217/youssouf%2Bboina.jpeg
https://1.bp.blogspot.com/-vZi4F2rQKnc/YR52jXBykpI/AAAAAAAAMso/XLKEqqc44tg_TkylBhX38BgfZb753p-3wCLcBGAsYHQ/s72-w320-c-h217/youssouf%2Bboina.jpeg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2021/10/doctrine-macron-sur-lafrique-un.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2021/10/doctrine-macron-sur-lafrique-un.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières