L’après-Azali c’est maintenant

L’après-Azali c’est maintenant En abordant maintenant ce chapitre de notre histoire, d’aucuns trouveront peut-être que je vais trop vi...


L’après-Azali c’est maintenant

En abordant maintenant ce chapitre de notre histoire, d’aucuns trouveront peut-être que je vais trop vite en besogne. Et que traiter de l’après-Azali avant de tourner la page de la dictature c’est illogique, un peu comme si on mettait la charrue avant les bœufs. Cette attitude peut se comprendre aisément. En effet, au vu des soubresauts marquant la fin de règne de ce régime sanguinaire, il est tout à fait naturel que certains naïfs se laissent duper, en croyant un tantinet à l’infaillibilité imaginaire du colonel Azali. 

Ce mythe que cherchent à construire ses courtisans vise à faire croire que, malgré l’isolement tous azimuts du régime, la dictature est irrésistible et que Azali serait indéboulonnable voire immortel. Celui-ci caresserait même le rêve fou de vouloir ériger sa propre famille en dynastie présidentielle. Au fait, quelles sont les folles idées qui traversent la tête du tyran comorien le poussant à franchir cette ligne rouge, en prétendant passer le flambeau de Beiti-salam soit à son fils Loukman, soit à son neveu Idaroussi ?

Il se peut que la situation qui prévaut dans beaucoup de pays africains, comme c’est le cas à l’heure actuelle au Tchad, amène le dictateur comorien à se faire des illusions. Même si cela dépasse l’entendement du commun des mortels, il n’y a rien de plus normal pour Assoumani Azali que de transformer les Comores en petit royaume et d’ajouter le nom de son fils à la liste des « fils de » : Kabila, Bongo, Gnassingbé et, aujourd’hui, Idris Déby. 

Maintenant, dans le cas comorien, il y a loin du rêve à la réalité. Il faut vraiment être né de la dernière pluie pour oublier qu’en leur temps AHMED Abdallah et ALI Soilihi espéraient, eux aussi, s’éterniser au pouvoir. Et pourtant, faute de l’adhésion populaire, leurs projets tombèrent fatalement à l’eau. 

La difficulté est qu’aujourd’hui, malgré le rejet massif du régime, nombre de nos responsables politiques ayant l’esprit de chapelle sont réfractaires à la nécessaire exigence de rassemblement des forces vives en lutte contre la dictature. 

La dernière goutte d’eau qui risque de faire déborder le vase est cette obsession du leadership qui privilégie les ambitions personnelles à l’intérêt général, la division à l’unité. Certains vendent même la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Or, rien ne sera possible avant le départ Azali.

C’est une situation déplorable alors que nous nous devons d’agglomérer toutes les forces vives du pays pour donner le coup de grâce qui achèvera définitivement la dictature. Force est de se rendre à l’évidence que la crédibilité et l’efficience de notre action politique dépendront au minimum de quatre facteurs clés : la légitimité du leadership, le souci de rassembler toutes nos forces sans exclusive, l’esprit consensuel des décisions et l’efficacité de notre organisation. 

Dans cette dernière ligne droite, nous n’avons pas le droit à l’erreur. C’est pourquoi je tiens à saluer l’esprit de lucidité et de responsabilité qui a prévalu dans le choix de Mohamed Ali Soilihi (alias Mamadou) en qualité de leader du front commun de résistance contre la dictature. 

À n’en pas douter, compte tenu de son esprit d’ouverture, de sa pondération et de ses expériences concluantes, c’est l’homme de la situation pour rassembler toutes nos forces où qu’elles se trouvent. Il nous appartient maintenant à l’aider pour réussir cette délicate mission.

Dieu sait que le Front de résistance doit être le point de ralliement aussi bien des formations politiques que des divers mouvements de la société civile opposés à la dictature. Il s’agit en quelque sorte d’un forum qui doit fédérer des masses de gens pour renverser la dictature et permettre de forger une certaine idée des Comores de demain. 

Qu’on se le dise ! Notre objectif n’est pas seulement de chasser un Azali de Beiti-salam pour qu’un autre s’y mette. S’il en était ainsi, le jeu n’en vaudrait pas la chandelle. Le pays a besoin à la fois d’une alternance et d’une alternative crédible.

Par Youssouf Boina, ancien SG du parti UPDC

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,91,Abdou Ada Musbahou,88,Abdou Elwahab Msa Bacar,55,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,80,Abdourahamane Cheikh Ali,27,Aboubacar Ben SAID SALIM,42,Actualité Sportive,1835,Adinani Toahert Ahamada,30,Afrique,1488,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,189,Ali Moindjié,68,Anli Yachourtu,75,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,411,Biographie,1,Chacha Mohamed,44,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1005,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,48,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,7543,Daoud Halifa,194,Darchari MIKIDACHE,195,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,130,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1444,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3098,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1528,Hamadi Abdou,443,High Tech,817,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,373,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,146,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,105,Mayotte,2385,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,458,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1587,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,173,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,422,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5321,Publication Article,1,Rafik Adili,43,SAID HALIFA,22,Said HILALI,63,Said Yassine S.A,163,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,813,SOILIHI Ahamada Mlatamou,48,Toufé Maecha,444,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1054,Tribune libre,4465,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: L’après-Azali c’est maintenant
L’après-Azali c’est maintenant
https://1.bp.blogspot.com/-kpE1Tp6_hRk/YIWnRj4waEI/AAAAAAAALaI/y0k3-nn8QPw0AlVPLRwSxiVKngte7gaqgCLcBGAsYHQ/w320-h180/BB5BF2B4-D4CC-4EDB-80A1-60035F7C32C0.webp
https://1.bp.blogspot.com/-kpE1Tp6_hRk/YIWnRj4waEI/AAAAAAAALaI/y0k3-nn8QPw0AlVPLRwSxiVKngte7gaqgCLcBGAsYHQ/s72-w320-c-h180/BB5BF2B4-D4CC-4EDB-80A1-60035F7C32C0.webp
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2021/04/lapres-azali-cest-maintenant.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2021/04/lapres-azali-cest-maintenant.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières