En Afrique, quand la République devient quasiment héréditaire

Déby, Kabila, Bongo, Gnassingbé. Ils ont en commun d'avoir succédé à leur père à la tête de leur pays, en faisant de sérieuses entorses ...


Déby, Kabila, Bongo, Gnassingbé. Ils ont en commun d'avoir succédé à leur père à la tête de leur pays, en faisant de sérieuses entorses au système démocratique.

A peine le décès de son père Idriss Déby Itno annoncé, Mahamat Idriss Déby a pris le pouvoir au Tchad. Le jeune général vient ainsi d'ajouter son nom à la liste des "fils de" qui, en Afrique, ont repris le flambeau de leurs pères, immédiatement après leur mort. Ici nous avons affaire à des Républiques et non à des royaumes. Or, tous ont en commun d'avoir été placés par leurs géniteurs au sein de l'appareil politique ou militaire. Une position d'attente idéale pour se forger un réseau et ainsi garantir au mieux la future prise de pouvoir.

Mahamat Idriss Déby, jeune général au pouvoir


Mahamat Idriss Déby a pris les commandes du Tchad à la tête d'une junte militaire le 21 avril 2021, à la mort de son père. "Président de la République" sans avoir été élu, le fils cadet de l'ancien chef d'Etat n'a pas laissé traîner les choses. Général quatre étoiles à seulement 37 ans, chef de la Garde présidentielle, qui est la clé de voûte du régime depuis trente ans, le pouvoir ne pouvait pas lui échapper.

A l'issue de la transition annoncée de 18 mois, il est fort probable qu'une élection de principe viendra conforter son installation. "Il occupe les fonctions de président de la République, de chef de l'Etat et de chef suprême des Armées", selon la charte de transition publiée mercredi 21 avril. "Il nomme et révoque les membres du gouvernement de transition" et désigne "les membres du Conseil national de transition", en charge de la fonction législative.

Bongo, au cœur des "biens mal acquis"


L'actuel président du Gabon, Ali Bongo, a ainsi succédé à son père Omar Bongo, mort en juin 2009. Ce dernier lui avait construit une voie royale pour lui succéder. Ali Bongo entre au cabinet de son père à 28 ans, puis il deviendra ministre de la Défense et vice-président du parti présidentiel. Profitant pleinement du réseau mis en place par son père – le clan Bongo verrouille tout l'appareil politique –, il accède à la fonction suprême à l'issue d'une élection particulièrement contestée. Sa réélection en 2016 est tout aussi dénoncée par l'opposition.

La famille Bongo est au cœur avec les Obiang de Guinée et les Sassou-Nguesso congolais de ce qu'on appelle l'affaire des "biens mal acquis". En fait, des acquisitions immobilières immenses en France grâce, selon les magistrats, au détournement de ressources nationales. Le patrimoine de la famille Bongo en France est estimé à 68 millions d'euros.

Le clan Gnassingbé au pouvoir depuis 1967 

Faure Gnassingbé est à la tête du Togo depuis 2005. "Bébé Gnass", comme le surnomment ses détracteurs, est accusé de considérer la présidence de la République comme un héritage paternel. Il a de qui tenir. Son père, Gnassingbé Eyadéma a dirigé le pays d'une main de fer pendant 38 ans. Cet ancien sergent de l'armée française durant la période coloniale avait pris le pouvoir par un coup d'Etat en 1967.

Ce n'est que cinq ans plus tard qu'il légitimise, par référendum, sa fonction de président de la République, après avoir pris soin d'effacer toute opposition légale. Par la suite, il sera réélu cinq fois, à l'issue de scrutins toujours contestés. Lorsqu'il décède brusquement d'une crise cardiaque en 2005, le cercle de ses affidés s'organise à la hâte. Tandis que l'armée prend le pouvoir, l'Assemblée nationale place Faure Gnassingbé à sa tête, modifie la Constitution afin de lui permettre d'achever le mandat de son père. 

Sous la pression internationale, Faure Gnassingbé doit cependant se résoudre à organiser un scrutin pour accéder à la présidence. Les élections vont provoquer des émeutes qui, selon un rapport de l'ONU, ont fait entre 400 et 500 morts. Depuis, le pays semble s'être résigné à vivre dans cette République héréditaire. La dernière élection présidentielle en 2020 s'est déroulée dans un calme inhabituel et a vu la large victoire du président sortant avec 72% des suffrages.

Kabila, le faux départ ?


Joseph Kabila a quitté le pouvoir en 2019, marquant ainsi la première transition démocratique de la République...Lire la suite sur Franceinfo

Jacques Deveaux
France Télévisions, Rédaction Afrique
En treillis, Mahamat Idriss Déby assiste aux funérailles de son père, le 23 avril 2021 à N'Djamena la capitale du Tchad. (CHRISTOPHE PETIT TESSON / POOL)

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,308,Abdillah Saandi Kemba,91,Abdou Ada Musbahou,87,Abdou Elwahab Msa Bacar,55,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,73,Abdourahamane Cheikh Ali,26,Aboubacar Ben SAID SALIM,42,Actualité Sportive,1820,Adinani Toahert Ahamada,30,Afrique,1485,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,189,Ali Moindjié,68,Anli Yachourtu,75,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,411,Biographie,1,Chacha Mohamed,44,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,985,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,46,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,7423,Daoud Halifa,193,Darchari MIKIDACHE,195,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,125,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1419,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3087,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1520,Hamadi Abdou,442,High Tech,815,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,361,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,146,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,104,Mayotte,2376,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,457,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1585,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,170,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,422,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5265,Publication Article,1,Rafik Adili,43,SAID HALIFA,22,Said HILALI,62,Said Yassine S.A,159,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,810,SOILIHI Ahamada Mlatamou,47,Toufé Maecha,444,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1049,Tribune libre,4428,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: En Afrique, quand la République devient quasiment héréditaire
En Afrique, quand la République devient quasiment héréditaire
https://1.bp.blogspot.com/-mEwtTptfa3Y/YIPgofthMxI/AAAAAAAALZQ/0HqAlyJ1hZ06VCQYWXO0qTQBaBZPgVDowCLcBGAsYHQ/s320/php25TNNS.webp
https://1.bp.blogspot.com/-mEwtTptfa3Y/YIPgofthMxI/AAAAAAAALZQ/0HqAlyJ1hZ06VCQYWXO0qTQBaBZPgVDowCLcBGAsYHQ/s72-c/php25TNNS.webp
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2021/04/en-afrique-quand-la-republique-devient.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2021/04/en-afrique-quand-la-republique-devient.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE SEARCH TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières