4 questions à Samia ABDOUL MADJID

Les Réponses des Auditeurs et Lecteurs de HaYba FM aux 4 Questions que Nous leur Avons Posées à Propos du 8 Mars. Chaque jour, nous publiero...


Les Réponses des Auditeurs et Lecteurs de HaYba FM aux 4 Questions que Nous leur Avons Posées à Propos du 8 Mars.

Chaque jour, nous publierons une réponse.

Voici les réponses de Samia ABDOUL MADJID, Consultante en analyse institutionnelle et gouvernance : 

1. Quels sont les acquis de la lutte pour les droits des femmes aux Comores ?


Nous en sommes encore loin. C’est un combat de longue haleine.

Au niveau de l’éducation, la tendance des filles scolarisées est élevée aussi bien en quantité qu’en qualité. Le rapport de masculinité de la population scolarisée est passé de 1,923 en 2003 à 1, 052 en 2017 (selon les Recensements Généraux de la Population et de l’Habitat respectivement de 2003 et 2017). On voit bien que l’écart entre les garçons et les filles scolarisés est réduit. Cependant ces progrès s’observent généralement au niveau du primaire. A partir du secondaire et à l’université, les déséquilibres s’installent au détriment des filles.

Les femmes sont sous représentées au niveau politique et dans les instances de prise de décision. Cette sous-représentation est valable aussi bien au niveau du gouvernement (1 femme sur 15 ministres), qu’à l’Assemblée de l’Union (4 femmes sur 24 députés) et au niveau communal (2 femmes sur 54 maires). La loi portant décentralisation au sein de l’Union des Comores (avril 2011) institue pourtant la parité homme/femme dans les élections municipales. Il est important de souligner que lors des dernières élections municipales, sur 303 têtes de listes, 28 seulement étaient des femmes.

Les instances de prise de décision impliquent aussi l’espace public traditionnel. Les femmes y occupent le second rang derrière les hommes. Les décisions qui engagent le village ou la ville sont généralement prises par les hommes, parfois au détriment des femmes. D’ailleurs tous les chefs de quartier et de villages sont des hommes !

D’autre part, le Code de la nationalité ne donne pas la possibilité aux femmes comoriennes de faire bénéficier la nationalité comorienne à leurs époux étrangers alors que les hommes comoriens mariés à des étrangères jouissent de ce droit.

Quant aux Violences Basées sur le Genre (VBG), la Loi du 22 décembre 2014, portant Prévention et répression des violences faites aux femmes et aux filles (promulguée en 2015) ne permet pas pour autant de mettre fin aux différentes formes de violence et de maltraitance que subissent les femmes et les enfants. Selon les données de l’UNICEF, en 2018, les services d’écoute ont traité près de 644 enfants dont 80% de filles. 

Près de 36,33% des cas ont subi des violences sexuelles, et ont bénéficié d’une assistance juridique et médicale. La non-application de la loi, l’impunité, la complicité de la justice, le silence des victimes et de leurs familles ainsi que les arrangements à l’amiable en cas d’agression sexuelle rendent inefficaces les mesures prises pour protéger les femmes et les enfants.

Pour conclure, on peut dire que malgré quelques fragments de progrès enregistrés ici et là en matière de droits et de protection des droits des femmes, nous avons encore du chemin à parcourir. La lutte pour les droits des femmes doit donc continuer.

2. Selon vous, la femme comorienne est-elle discriminée au travail ou pas ?


Il n’existe pas de discrimination à l’embauche ni en termes de salaire. Par contre, les hommes sont plus nombreux que les femmes dans l’administration publique. Peu de femmes occupent des postes de responsabilité. Il n’y a aucune femme à la tête d’une société d’Etat.

En général, les hommes – qui sont souvent les « chefs » - perçoivent mal qu’une femme puisse réussir selon ses compétences et capacités professionnelles. Ils pratiquent encore le droit de cuissage et il se développe ainsi au sein de l’administration, des pratiques malsaines qui consistent à demander aux femmes de vendre leur dignité en échange d’un poste important et cela quelles que soient leurs compétences. Celles qui résistent ont du mal à évoluer en termes de carrière tandis que celles qui s’y soumettent gravissent les échelons et bénéficient d’autres avantages. Dans les deux cas, elles sont victimes et ne sont pas traitées de la même façon que leurs collègues masculins. Ces violences psychiques et physiques dont sont victimes les femmes en milieu de travail sont rarement dénoncées (crainte de se faire licencier) alors que la loi est censée les protéger contre toute forme d'abus.

3. Qu’est-ce qui empêche la femme comorienne d’accéder à des fonctions de responsabilité en politique ?


Les femmes ne s’engagent pas suffisamment en politique. Elles ne sont pas nombreuses à adhérer aux partis politiques. Pour celles qui y adhèrent, elles n’occupent pas de postes stratégiques qui les disposeraient à être au-devant de la scène.

Dans notre pays, les quelques femmes qui sont nommées à des postes de responsabilité politique le sont moins par leurs compétences (même si certaines sont très compétentes) que par leurs liens avec le pouvoir. Il s’agit de rétributions politiques. Lorsqu’elles sont en poste, elles n’impulsent pas une politique incitative visant au recrutement d’autres femmes à des postes de responsabilité faute de moyens, de volonté et de leadership.

On note aussi qu’il n’existe pas de réelle volonté politique encourageant les femmes à s’engager en politique. La preuve en est que jusqu’alors, la loi Hadjira sur la parité, qui a été adoptée le 22 juin 2017, n’est toujours pas promulguée. Cette loi institue un quota d’au moins 30% de femmes aux fonctions électives et nominatives ainsi que dans les listes des candidats aux élections législatives et des conseils des îles (ces derniers ont été supprimés par la Constitution de 2018).

L’hostilité du conjoint et de la famille en général (souvent on reproche aux femmes qui s’engagent en politique de négliger le foyer et de ne pas s’occuper assez des enfants) constitue aussi un facteur qui réduit la volonté des femmes de s’investir en politique et d’endosser d’autres responsabilités en plus des responsabilités familiales et professionnelles.

4. Qui est la femme qui représente pour vous le Leadership Féminin aux Comores ?


Il y a des femmes qui excellent dans des domaines variés et qui pourraient constituer des modèles pour les autres.

Pour moi, le leadership féminin consiste pour une femme, d’exercer du haut de son rôle professionnel, sa position, ses idées, sa conduite et son parcours une influence sur les autres. Son autorité doit être reconnue de tous. Elle doit être capable d’inspirer et d’entraîner les autres ; leur permettre de se fixer des objectifs et de les réaliser de manière efficace. Eu égard de cette définition, il m’est difficile pour le cas des Comores, d’identifier un visage et donner un nom à ce personnage charismatique.

HaYba FM la Radio Moronienne du Monde

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,91,Abdou Ada Musbahou,88,Abdou Elwahab Msa Bacar,55,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,85,Abdourahamane Cheikh Ali,29,Aboubacar Ben SAID SALIM,42,Actualité Sportive,1850,Adinani Toahert Ahamada,30,Afrique,1494,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,189,Ali Moindjié,68,Anli Yachourtu,75,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,411,Biographie,1,Chacha Mohamed,45,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1017,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,48,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,7644,Daoud Halifa,198,Darchari MIKIDACHE,195,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,130,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1462,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3112,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1530,Hamadi Abdou,443,High Tech,821,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,383,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,148,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2398,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,458,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1589,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,175,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,422,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5370,Publication Article,1,Rafik Adili,43,SAID HALIFA,22,Said HILALI,63,Said Yassine S.A,163,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,814,SOILIHI Ahamada Mlatamou,48,Toufé Maecha,445,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1056,Tribune libre,4495,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: 4 questions à Samia ABDOUL MADJID
4 questions à Samia ABDOUL MADJID
https://1.bp.blogspot.com/-O_xN5gSulfU/YFuPnQtsKuI/AAAAAAAAK5A/SZbBLkpF8nUMkhxmCelYvl8XyWenqoyjACLcBGAsYHQ/s320/samia.jpeg
https://1.bp.blogspot.com/-O_xN5gSulfU/YFuPnQtsKuI/AAAAAAAAK5A/SZbBLkpF8nUMkhxmCelYvl8XyWenqoyjACLcBGAsYHQ/s72-c/samia.jpeg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2021/03/4-questions-samia-abdoul-madjid.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2021/03/4-questions-samia-abdoul-madjid.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières