Madagascar: la tension monte à Tamatave, entre pandémie et grogne sociale

Des fonctionnaires du ministère de la Santé déchargent des pulvérisateurs d'une camionnette pour désinfecter dans le quartier de Tsara...

Des fonctionnaires du ministère de la Santé déchargent des pulvérisateurs d'une camionnette pour désinfecter dans le quartier de Tsarakofafa, à Tamatave, grande ville portuaire de Madagascar, Plus gros foyer d’épidémie de coronavirus, le 4 juin 2020. RIJASOLO / AFP
A Tamatave, la grogne sociale s’est étendue cette semaine à la population de certains quartiers de la deuxième ville et capitale économique du pays. Plus gros foyer d’épidémie de coronavirus de l’île, la cité portuaire a vécu une après-midi d’émeutes, mercredi. Des affrontements entre forces de l’ordre et habitants ont éclaté après que les premiers ont passé à tabac un homme qui refusait de respecter le confinement. Depuis, la situation reste électrique.

« Ce que les gens craignent le plus maintenant à Tamatave, c’est la crise sociale, la crise économique. Ils la craignent même plus que la pandémie. » Pour Georges Geeraerts, habitant de Tamatave et entrepreneur de la région, le confinement à partir de 13h est une aberration. « Que l’on ferme les écoles c’est une chose, mais il faut laisser les opérateurs travailler, toutes ces petites gens qui sont dans l’informel vaquer à leurs occupations parce qu’on n'a de toute façon pas d’alternative. L’Etat n’est pas là pour les aider. Les quelques aides qui ont été données, c’est rien du tout ! »

Sur place, beaucoup estiment que la suspension d’exploitation récente pour cause de pandémie d’Ambatovy, la plus grosse compagnie minière de la région qui fait vivre plusieurs milliers de ménages, risque d’avoir des répercussions sur le tissu économique de la ville. Ses nombreux prestataires sont en train de lui emboîter le pas. Des milliers de salariés pourraient être au chômage partiel ou total.

Le député de Tamatave et ancien maire de la ville Roland Ratsiraka est le premier homme politique à avoir martelé que le confinement n’était pas une stratégie adaptée à Madagascar pour faire face à la crise sanitaire. Depuis, il n’a de cesse de réclamer en urgence le déconfinement, pour éviter que « sa ville, son île, ne sombrent dans le marasme économique ».

« Le résultat de notre "confinement à la malgache" [Ndlr: autorisation d’être sur la voie publique de 5h à 13h], là, c’est quoi ?! C’est qu’aujourd’hui on est presque à 1 000 cas. Ce système, ça multiplie le nombre de cas positifs, ça multiplie le nombre de cas graves, ça multiplie les problèmes sociaux et économiques. Résultat : les gens sont de plus en plus dans la pauvreté. Et on voudrait nous faire endosser, à nous, Tamataviens, la responsabilité de l’expansion de l’épidémie ?! Ici, on a déjà l’explosion sanitaire, et tous les jours on risque l’explosion sociale. 

Lorsque vous dites aux gens "lavez-vous les mains", on n’est pas en France ou à l’île Maurice là ! La majorité de la population de Tana et de Tamatave n’a pas accès à l’eau courante. Elle est obligée de sortir faire la queue pour accéder à l’eau. Lorsque vous dites "lavez-vous les mains", il faut du savon non ? Comment pouvez-vous vous procurer du savon sans travailler ? Qui peut m’expliquer ça ? ! »

Au président de la République qui avait qualifié la semaine passée la population de Tamatave « d’indisciplinée », il rétorque avec virulence : « Ici, on applique exactement les mêmes mesures qu’à Tana. Sauf qu’à Tana, il y a peut-être eu un peu de riposte contre la maladie. Ici, la riposte, elle est contre la population, contre les médecins qui n’acceptent pas le Covid-Organics, la riposte elle est contre ceux qui osent parler. Nos médecins, ils sont traumatisés. 

Nulle part dans le monde, on a une gestion de crise où on arrête les médecins, où on leur fait peur et où on les menace. Ça n’existe que chez nous ! Le gouvernement se trompe de combat. C’est la population de Tamatave qui devient l’ennemie, et c’est pour ça qu’on nous a envoyé des véhicules blindés. Ils ne sont pas venus faire une riposte au covid-19. Ils sont venus mater une population qui est déjà en difficulté. Pour dire "ne sortez pas de chez vous" ». 

« Tout est politisé. On en est arrivé à mélanger la santé avec la politique », déplore-t-il enfin. Le député vient d’interpeller l’Etat pour réclamer plus de transparence et la vérité sur le nombre réels de morts causés par l’épidémie. Au même moment, à Tamatave, on annonce que le démarrage des essais cliniques du traitement par injection promu par le président serait imminent.

Mais le nombre de contaminations ne cesse de croître. Et le déploiement des 500 éléments des forces de l’ordre fraîchement débarqués d’Antananarivo pour venir en renfort a été perçu comme une provocation pour des Tamataviens, en attente, a contrario, d’aides financières et alimentaires de l’Etat.

La correspondante de RFI à Antananarivo, Sarah Tétaud ©️RFI

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,86,Abdou Elwahab Msa Bacar,47,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,72,Abdourahamane Cheikh Ali,21,Aboubacar Ben SAID SALIM,40,Actualité Sportive,1710,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1466,AHMED Bourhane,238,Akram Said Mohamed,66,Ali Mmadi,186,Ali Moindjié,63,Anli Yachourtu,75,Assaf Mohamed Sahali,31,Ben Ali Combo,410,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,939,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,40,Comoropreneuriat,9,Cookies,1,Culture et Société,6952,Daoud Halifa,187,Darchari MIKIDACHE,195,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,119,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1344,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3038,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,340,France,1492,Hamadi Abdou,441,High Tech,805,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,320,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,142,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,103,Mayotte,2309,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,456,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1569,Moudjahidi Abdoulbastoi,31,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,160,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,421,PERSONNALITÉS COMORIENNES,139,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5119,Publication Article,1,Rafik Adili,43,SAID HALIFA,22,Said HILALI,62,Said Yassine S.A,148,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,804,SOILIHI Ahamada Mlatamou,45,Toufé Maecha,444,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1017,Tribune libre,4059,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Madagascar: la tension monte à Tamatave, entre pandémie et grogne sociale
Madagascar: la tension monte à Tamatave, entre pandémie et grogne sociale
https://1.bp.blogspot.com/-qoIbiF6II9Y/Xtn1VqS7fQI/AAAAAAAAGBo/O-BdO-8g0yordeCIK00IULzt9Mqn09yngCLcBGAsYHQ/s640/A4A826CE-09F9-4C9D-9C38-55D0B91A7B04.jpeg
https://1.bp.blogspot.com/-qoIbiF6II9Y/Xtn1VqS7fQI/AAAAAAAAGBo/O-BdO-8g0yordeCIK00IULzt9Mqn09yngCLcBGAsYHQ/s72-c/A4A826CE-09F9-4C9D-9C38-55D0B91A7B04.jpeg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2020/06/madagascar-la-tension-monte-tamatave.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2020/06/madagascar-la-tension-monte-tamatave.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières