«Entre la fiction mahoraise et l’orgueil des dirigeants comoriens, la barrière sanitaire est devenue une nouvelle frontière»

Le président Azali en visite à Anjouan le 25/03/20 Corona-chronique: Ce que nous dit le peuple des kwasa Entre la fiction mahoraise...

Le président Azali en visite à Anjouan le 25/03/20
Corona-chronique: Ce que nous dit le peuple des kwasa

Entre la fiction mahoraise et l’orgueil des dirigeants comoriens, la barrière sanitaire est devenue une nouvelle frontière. Et la même victime entre les deux rives : le peuple des kwasa.

« Aucun cas détecté !» jusqu’ici dixit les autorités. Deuxième raison d’espérance, aucun cas symptomatique parmi les personnes placées en quarantaine. Bien que jugée tardive, la fermeture des liaisons aériennes et maritimes avec les pays touchés par le coronavirus est venue renforcer le dispositif de verrouillage. Reste une ultime barrière dans cette fortification, maîtriser les entrées irrégulières maritimes en provenance de Mayotte. Scénario idéal et réconfortant pour maintenir le pays au stade zéro-contamination que décrivent les autorités.

Mais qu’en est-il de notre humanité au-delà de cette indispensable barrière sanitaire qui nous protège du méchant virus ? L’instinct de survie nous condamne-t-il à renoncer aux valeurs qui font de l’homme un être social dont la solidarité et le secours sont l’essence même de la vie ? A l’heure où le monde globalisé se surprend en train de fermer ses frontières, que le confinement, cette mesure de précaution consistant à limiter ses mouvements à l’essentiel, vire au repli sur soi (lire « Covid-19 : l’impossible con dans des cases surpeuplées et surchauffées » Journal De Mayotte ; 25 mars 2020), quelle belle leçon de vie que ces cargos chinois approvisionnant en masques et appareils respiratoires, les pays d’Europe confrontés au Covid-19 ! 

Quel joli pied de nez au virus que ces médecins cubains venus soutenir leurs confrères italiens alors qu’ils auraient pu se confiner chez eux où cette décision du gouvernement allemand d’ouvrir ses hôpitaux vides aux pays voisins submergés par les malades à hospitaliser ! Quelle générosité (Ainsi le sens de la Zakat) que ce geste du Jack Ma, le milliardaire et fondateur d’Alibaba, de fournir à chaque état africain 20 000 tests de dépistage et 100 000 masques !

Pendant ce temps, dans notre pays, l’on se regarde en chiens de faïence, prêts à insulter le destin. Lorsqu’il réagissait légitimement aux propos de la directrice de l’ARS à Mayotte sur les risques de voir le système sanitaire de cette île submergé «…par des kwasa porteurs de malades…. », le porte-parole du gouvernement comorien pensait-il que ce même gouvernement prendrait-il des mesures draconiennes pour stopper les mêmes kwasa dans l’autre sens, de peur d’une propagation qui NOUS submergerait ? 

« Nous devons redoubler de vigilance, pour qu’il n’y ait pas de bateaux clandestins entre Mayotte, administrée illégalement par la France et l’île d’Anjouan », a lancé mercredi dernier le président Azali, lors d’une visite d’un poste de contrôle des côtes anjouanaises. Si l’on peut comprendre l’irritation d’un responsable comorien devant des propos plus politiques que réels ( Mayotte compte plus de 40 cas sur son sol, alors qu’il n’y en aurait pas dans les autres îles), doit-on accepter d’utiliser le même registre de discours lorsqu’on parle des nôtres, des comoriens de l’île de Mayotte ?

Dans ce contexte particulier où une île des Comores est affectée par le virus -subitement elle devient française dans la bouche de ceux-là même qui dénoncent une annexion-, ces invectives de part d’autre, et surtout de la part comorienne, dévoile une conception curieuse du patriotisme. Faut-il assener qu’un peuple, qu’un pays se soude face à l’épreuve, et que c’est dans sa capacité à créer des solidarités que les individus forment une communauté nationale ? 

Quitte à choquer les petits esprits qui dans une sémantique habillée de réalisme, auraient préféré que chacun s’enferme dans son insularité, l’Union des Comores a manqué encore une occasion d’affirmer la grandeur d’une nation, en exprimant d’abord sa solidarité aux frères comoriens de Mayotte touchés par l’épidémie, en négociant ensuite avec les autorités administrant cette île, des moyens coordonnés pour acheminer ceux qui souhaitaient retrouver leur île d’origine. 

Ce qui aurait l’avantage de faciliter « les contrôles » dont parlait Azali, au lieu d’assister à ces scènes de course-poursuite des gens des kwasa qui doivent leur rappeler de mauvais souvenirs. Partis à leur risque et péril parce qu’on leur a fermé les portes d’une entrée régulière à Mayotte, voilà que de retour à Anjouan, on les qualifie de « clandestins ».

L’histoire est chargée de paradoxes. Il n’y a pas longtemps, le gouvernement Azali signait avec la France un accord pour lutter contre « l’immigration vers Mayotte » en traquant les kwasa au départ d’Anjouan. Il a raté l’occasion du coronavirus pour initier un pacte de solidarité avec les comoriens de Mayotte.

(Chronique paru dans Al-Fadjr du 27 mars 2020)

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,82,Abdou Elwahab Msa Bacar,42,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,69,Abdourahamane Cheikh Ali,18,Aboubacar Ben SAID SALIM,39,Actualité Sportive,1693,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1456,AHMED Bourhane,237,Akram Said Mohamed,65,Ali Mmadi,183,Ali Moindjié,62,Anli Yachourtu,72,Assaf Mohamed Sahali,31,Ben Ali Combo,409,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,907,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,33,Cookies,1,Culture et Société,6694,Daoud Halifa,185,Darchari MIKIDACHE,195,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,111,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1307,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3005,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,340,France,1476,Hamadi Abdou,440,High Tech,801,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,301,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,137,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,101,Mayotte,2248,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,456,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1564,Moudjahidi Abdoulbastoi,31,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,158,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,421,PERSONNALITÉS COMORIENNES,138,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5052,Publication Article,1,Rafik Adili,42,SAID HALIFA,22,Said HILALI,59,Said Yassine S.A,141,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,803,SOILIHI Ahamada Mlatamou,41,Toufé Maecha,444,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,987,Tribune libre,3983,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: «Entre la fiction mahoraise et l’orgueil des dirigeants comoriens, la barrière sanitaire est devenue une nouvelle frontière»
«Entre la fiction mahoraise et l’orgueil des dirigeants comoriens, la barrière sanitaire est devenue une nouvelle frontière»
https://1.bp.blogspot.com/-RGJj7EXsW3c/Xn4iEZ0Gn_I/AAAAAAAC350/NVgUlHM8wj4Wl-czBpQqCKGQQvqOYp8FgCLcBGAsYHQ/s320/aze.jpg
https://1.bp.blogspot.com/-RGJj7EXsW3c/Xn4iEZ0Gn_I/AAAAAAAC350/NVgUlHM8wj4Wl-czBpQqCKGQQvqOYp8FgCLcBGAsYHQ/s72-c/aze.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2020/03/entre-la-fiction-mahoraise-et-lorgueil.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2020/03/entre-la-fiction-mahoraise-et-lorgueil.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières