« Voilà la personne que nous avons poursuivie pour un flagrant délit, il n’est pas du tout coupable »

Oubeid, sa femme et la journaliste Faïza au palais de justice  Le procès des manifestantes arrêtées il y a une semaine à Moroni s’est t...

Oubeid, sa femme et la journaliste Faïza au palais de justice 
Le procès des manifestantes arrêtées il y a une semaine à Moroni s’est tenu samedi 7 décembre au palais de justice de la capitale comorienne. Des dizaines de femmes avaient scandé des slogans contre le président Azali Assoumani, « pour un État de droit ». Dix-sept d'entre elles avaient alors été arrêtées. Treize étaient jugées ce samedi. Ainsi qu'un célèbre blogueur arrêté alors qu'il couvrait l'évènement.

Le ministère public a requis six mois de prison avec sursis contre les manifestantes pour trouble à l'ordre public, incitation à la haine, discrédit des institutions de la République et offense au chef de l'État. Pour les mêmes chefs d'accusation, le parquet demande la relaxe pure et simple pour le blogueur comorien le plus suivi des réseaux sociaux, arrêté en train de filmer la manifestation et seul à avoir été emprisonné toute la semaine. Les autres prévenus étaient sortis libres de la garde à vue.

« Il ne s’est rien passé tout va bien. Je suis satisfaite ». C’est par ces mots que l’épouse d’Oubeid Mchangama, le chroniqueur le plus suivi de la toile comorienne, a accueilli la nouvelle de la libération de son mari. Pour maître Fahardine Abdoulwahid, son avocat, c’est la stupéfaction après une semaine d’emprisonnement infondé.

« Le procureur lui-même dit ‘voilà la personne que nous avons poursuivie pour un flagrant délit, il n’est pas du tout coupable’. C’est aberrant ! Mais ça a été fait. Ils avaient une dent contre lui sinon pourquoi les autres qui ont reconnu les faits, ont été relâchées et monsieur Oubeidillah Mchangama, qui faisait son travail et couvrait un événement, a été placé [en mandat de dépôt, Ndlr]. »

Malgré les six mois de prison avec sursis requis par le ministère public contre les manifestantes, maître Moudjahid Abdoulbastoi, qui en représente, s’est dit confiant.

« Ils ont poursuivi nos clientes pour attroupement de façon illicite alors que la procédure n’a pas été respectée : il faut d’abord qu’un officier de la police s’adresse à la foule donnant l’ordre de se disperser parce que la manifestation n’est pas légalement autorisée. Quand les manifestants auront refusé d’obtempérer à cet ordre, que dans ce cas-là, les forces de l'ordre auront le droit de les disperser. Cette formalité qui est essentielle pour la préservation du droit de manifester n’a pas été respectée en l‘occurrence. Quand on a entendu les réquisitions du parquet, cela nous a un peu surpris… mais agréablement. »

Le verdict est attendu le 10 décembre. Par RFI

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,86,Abdou Elwahab Msa Bacar,47,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,72,Abdourahamane Cheikh Ali,21,Aboubacar Ben SAID SALIM,40,Actualité Sportive,1711,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1469,AHMED Bourhane,238,Akram Said Mohamed,66,Ali Mmadi,186,Ali Moindjié,63,Anli Yachourtu,75,Assaf Mohamed Sahali,31,Ben Ali Combo,410,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,941,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,40,Comoropreneuriat,10,Cookies,1,Culture et Société,6963,Daoud Halifa,187,Darchari MIKIDACHE,195,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,119,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1347,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3040,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,340,France,1492,Hamadi Abdou,441,High Tech,805,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,322,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,142,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,103,Mayotte,2311,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,456,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1571,Moudjahidi Abdoulbastoi,31,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,160,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,421,PERSONNALITÉS COMORIENNES,139,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5122,Publication Article,1,Rafik Adili,43,SAID HALIFA,22,Said HILALI,62,Said Yassine S.A,148,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,804,SOILIHI Ahamada Mlatamou,45,Toufé Maecha,444,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1020,Tribune libre,4060,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: « Voilà la personne que nous avons poursuivie pour un flagrant délit, il n’est pas du tout coupable »
« Voilà la personne que nous avons poursuivie pour un flagrant délit, il n’est pas du tout coupable »
https://1.bp.blogspot.com/-VaC7xQ98MeA/XeyUU8kr2SI/AAAAAAAACNY/7ThPcxmrci03SpbMa_H8fdBl0C1feryuACLcBGAsYHQ/s320/BA9F50B4-639A-4076-98D5-CF3E4DEF0D75.jpeg
https://1.bp.blogspot.com/-VaC7xQ98MeA/XeyUU8kr2SI/AAAAAAAACNY/7ThPcxmrci03SpbMa_H8fdBl0C1feryuACLcBGAsYHQ/s72-c/BA9F50B4-639A-4076-98D5-CF3E4DEF0D75.jpeg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2019/12/voila-la-personne-que-nous-avons.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2019/12/voila-la-personne-que-nous-avons.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières