Violences à Mayotte : Le préfet appelle au sursaut les parents, pour qu’ils prennent leurs responsabilités

Face aux violences, le préfet de Mayotte a jugé la situation « inacceptable » et a promis de « s’occuper » des « meneurs ». Le préfet...

Face aux violences, le préfet de Mayotte a jugé la situation « inacceptable » et a promis de « s’occuper » des « meneurs ».

Le préfet de Mayotte Jean-François Colombet a promis lundi, sur la chaîne Mayotte la 1ère, de s’occuper des meneurs, qui depuis plusieurs semaines, sont soupçonnés d’être les responsables des affrontements et violences qui secouent l’île, notamment à Koungou, commune limitrophe du chef-lieu Mamoudzou.

On ne va pas supporter ça plus longtemps, a déclaré le préfet, alors que des violences ont lieu quasiment toutes les nuits entre jeunes de bandes rivales de Koungou et Majicavo, mais aussi contre les forces de l’ordre et contre la population, qui se retrouve agressée et rackettée par ces jeunes, notamment lors de barrages improvisés sur la RN1, axe stratégique de Mayotte.

Cette situation que nous vivons est inacceptable. Les Mahorais [...] qui respectent la loi ne l’acceptent pas, et je ne l’accepte pas, nous allons donc y mettre un terme, a promis Jean-François Colombet.

Sept interpellations

Selon lui, il faut distinguer deux publics parmi ceux qui aujourd’hui troublent l’ordre public. Il y a d’abord les meneurs, les violents, souvent les plus âgés. Ils ne sont pas très nombreux, une cinquantaine, nous allons nous occuper d’eux, a-t-il assuré.

Sept ont déjà été interpellés ce week-end, a-t-il précisé : un Mahorais et six étrangers.

Selon lui, les jeunes gens (en situation irrégulière, N.D.L.R.) qui ont été violents au cours des dernières journées n’ont plus d’avenir à Mayotte, je le dis solennellement. L’État gardera la mémoire de tout ce qui s’est passé, a affirmé le préfet.

À côté, a-t-il poursuivi, il y a tout un tas de gamins, sans doute beaucoup plus fragiles, beaucoup plus manipulés. Il faut qu’on les traite comme ils sont, c’est-à-dire comme des enfants. Quand vous avez face à vous des enfants de 10 ans, vous ne pouvez pas les traiter comme un enfant de 17 ans ou un jeune majeur violent, a-t-il insisté.

« J’appelle à une mobilisation générale »

Le préfet appelle au sursaut les parents, pour qu’ils prennent leurs responsabilités. Un enfant de 10 ans n’a rien à faire avec un parpaing dans la main.

J’appelle à une mobilisation générale sur le sujet, a encore dit le préfet.

Avec Ouest France et AFP

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,84,Abdou Elwahab Msa Bacar,43,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,70,Abdourahamane Cheikh Ali,18,Aboubacar Ben SAID SALIM,39,Actualité Sportive,1701,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1459,AHMED Bourhane,237,Akram Said Mohamed,65,Ali Mmadi,183,Ali Moindjié,62,Anli Yachourtu,73,Assaf Mohamed Sahali,31,Ben Ali Combo,410,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,919,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,37,Cookies,1,Culture et Société,6763,Daoud Halifa,186,Darchari MIKIDACHE,195,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,111,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1326,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3015,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,340,France,1483,Hamadi Abdou,440,High Tech,802,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,307,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,139,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,101,Mayotte,2272,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,456,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1565,Moudjahidi Abdoulbastoi,31,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,158,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,421,PERSONNALITÉS COMORIENNES,138,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5066,Publication Article,1,Rafik Adili,42,SAID HALIFA,22,Said HILALI,60,Said Yassine S.A,145,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,804,SOILIHI Ahamada Mlatamou,43,Toufé Maecha,444,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,992,Tribune libre,4006,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Violences à Mayotte : Le préfet appelle au sursaut les parents, pour qu’ils prennent leurs responsabilités
Violences à Mayotte : Le préfet appelle au sursaut les parents, pour qu’ils prennent leurs responsabilités
https://1.bp.blogspot.com/-rOBrYuEsrww/XgHLJF2L7TI/AAAAAAAC2j0/VBQGWm8H6VouD53sOKSxI8tFtyYlw6wvgCLcBGAsYHQ/s320/koungou.png
https://1.bp.blogspot.com/-rOBrYuEsrww/XgHLJF2L7TI/AAAAAAAC2j0/VBQGWm8H6VouD53sOKSxI8tFtyYlw6wvgCLcBGAsYHQ/s72-c/koungou.png
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2019/12/violences-mayotte-le-prefet-appelle-au.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2019/12/violences-mayotte-le-prefet-appelle-au.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières