France : Perpétuité et 30 ans de prison requis contre deux Mahorais jugés pour trois meurtres et un viol sauvage

La réclusion criminelle à perpétuité assortie d’une peine de 22 ans de sûreté a été requise contre Zaki Ali Toumbou, qui était majeur au m...

La réclusion criminelle à perpétuité assortie d’une peine de 22 ans de sûreté a été requise contre Zaki Ali Toumbou, qui était majeur au moment des faits.  DR
L’avocate générale a réclamé jeudi la perpétuité et 30 ans de prison contre les deux jeunes jugés pour une série de trois meurtres et un viol sauvages en 2017 dans l’Allier.

Trente ans de réclusion pour le plus jeune accusé, qui était âgé de 17 ans, donc mineur, au moment des faits, la perpétuité assortie d'une peine de sûreté de 22 ans pour le second, âgé à l'époque de 18 ans. Dans le procès des crimes barbares de Montluçon qui se tient jusqu'à vendredi soir devant la cour d'assises de l'Allier à Moulins, l'avocate générale Emmanuelle Fredon a demandé ce jeudi 21 novembre aux jurés de ne retenir aucune circonstance atténuante.

« MM. D.A. et Zaki Ali Toumbou ne méritent aucune faveur, non ! Nous sommes face à deux personnalités qui, lorsqu'ils se sont rencontrés, se sont transformées en une hydre. » Un monstre à deux têtes qui a frappé trois fois au printemps 2017. Monstruosité, barbarie, torture… Deux ans et demi après les faits, les avocats des parties civiles avaient du mal à trouver les mots jeudi pour qualifier les actes dont les deux jeunes hommes, originaires de Mayotte, sont accusés. « Ils étaient assoiffés de sang. Pour eux, c'était jouissif. C'est Orange Mécanique, mais sans la musique classique. Non, c'est encore pire que le film, en réalité », dénonce ainsi Me Louis Jay.

«Je n'ai jamais vu autant de sauvagerie»

Le 3 mars 2017, un couple de personnes âgées, Massimo et Degl'Innocenti et son épouse Ginette, lourdement handicapée suite à un AVC, sont assassinés dans leur appartement de la rue Raquin à Montluçon. Neuf jours plus tard, le 12 mars, les deux jeunes hommes pénètrent chez un jeune couple dont la porte d'entrée n'avait pas été verrouillée. Lui est frappé, menacé avec une hache, ligoté. Sa compagne est violée pendant deux et heure et demie. Le lendemain, c'est une vieille dame de 74 ans, Jeanine Ponce, qui subit des actes d'une violence inouïe. Massacrée. « Pourquoi ? », interroge l'avocate générale. Quelques dizaines d'euros et des bijoux volés.

Tout au long de cette semaine de procès, ces deux jeunes Mahorais, envoyés selon eux en métropole contre leur gré,, n'ont montré aucune empathie à l'égard des victimes. Pis, ils n'ont fait qu'accumuler les mensonges. « Je n'ai jamais vu autant de sauvagerie », a confié lors de son réquisitoire l'avocate générale. « Cet acharnement, cette boucherie était-elle nécessaire ? »

Mercredi et jeudi, les experts psychiatres et psychologues, et les enquêteurs se sont succédé à la barre afin de définir les contours du profil des accusés : violents, alcooliques, drogués, condamnés à plusieurs reprises pour de la petite délinquance. Tour à tour, D.A. et Zaki Ali Toumbou ont eu ensuite l'opportunité de prendre la parole. Pour exprimer des regrets à l'égard des familles des victimes ? Non. S'ils ont reconnu les faits, les deux accusés sont restés flous dans leurs explications, n'exprimant aucun remords.

«On ne sait toujours pas qui a fait quoi ?»

« Je remercie la défense d'avoir essayé de leur tirer les vers du nez, quelques paroles murmurées. Mais c'était sans conviction. Après quatre jours de débats, on ne sait toujours pas qui a fait quoi ? », a ironisé Me Diana Segla-Marques, l'avocate représentant la fille de Ginette Degl'Innocenti, dénonçant une lâcheté absolue des accusés. « Je me suis autorisée à regarder du coin de l'œil les clichés de l'autopsie. C'était tellement insupportable que j'ai vomi », a insisté l'avocate.

Au terme de son réquisitoire, Emmanuelle Fredon conclut : « J'avais un fol espoir, celui de vous ramener dans la communauté des humains et j'ai été terriblement déçue. » La magistrate sera-t-elle suivie dans ses réquisitions implacables ? Ce vendredi, l'avocat de Zaki Ali Toumbou, Me Renaud Portejoie, va plaider pour tenter d'éviter à son client la peine maximale encourue réclamée. Même objectif pour Me Jean-Louis Deschamps, conseil de l'accusé mineur au moment des faits. Leur tâche s'annonce ardue.

Par Cyril Michaud, correspondant du Parisien à Moulins (Allier)

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,311,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,67,Abdou Elwahab Msa Bacar,38,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,58,Abdourahamane Cheikh Ali,15,Aboubacar Ben SAID SALIM,39,Actualité Sportive,1652,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1433,AHMED Bourhane,237,Akram Said Mohamed,65,Ali Mmadi,173,Ali Moindjié,58,Anli Yachourtu,71,Assaf Mohamed Sahali,30,Ben Ali Combo,407,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,809,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,30,Cookies,1,Culture et Société,6118,Daoud Halifa,183,Darchari MIKIDACHE,195,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,102,Djounaid Djoubeir,82,Economie et Finance,1226,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Est africain - Océan Indien,2910,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,339,France,1437,Hadji Anouar,15,Hakim Mmadi Malik,41,HALIDI IBRAHIM Farid,27,Hamadi Abdou,440,High Tech,795,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,272,IMAM Abdillah,17,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,132,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,96,Mayotte,2136,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,440,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1519,Moudjahidi Abdoulbastoi,31,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,500,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,152,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,421,PERSONNALITÉS COMORIENNES,136,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4867,Publication Article,1,Rafik Adili,40,SAID HALIFA,22,Said HILALI,59,Said Yassine S.A,131,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,774,SOILIHI Ahamada Mlatamou,40,Toufé Maecha,437,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,929,Tribune libre,3037,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: France : Perpétuité et 30 ans de prison requis contre deux Mahorais jugés pour trois meurtres et un viol sauvage
France : Perpétuité et 30 ans de prison requis contre deux Mahorais jugés pour trois meurtres et un viol sauvage
https://1.bp.blogspot.com/-GbeMdQxvqb8/XdexaTibVrI/AAAAAAAC2EA/v4UiVog-YtMAw91UOypG-wdOppOS5wEdwCLcBGAsYHQ/s640/may.jpg
https://1.bp.blogspot.com/-GbeMdQxvqb8/XdexaTibVrI/AAAAAAAC2EA/v4UiVog-YtMAw91UOypG-wdOppOS5wEdwCLcBGAsYHQ/s72-c/may.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2019/11/france-perpetuite-et-30-ans-de-prison.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2019/11/france-perpetuite-et-30-ans-de-prison.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATEGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aao Sep Oct Nov Dec juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier.