Quand Djeloune invente la poésie fictionnelle comorienne

Poésie vient de paraitre Des plaisirs ardus  Nombreux sont ces dernières années les nouveaux poètes qui ont éveillés l’attention t...

Poésie vient de paraitre

Des plaisirs ardus 

Nombreux sont ces dernières années les nouveaux poètes qui ont éveillés l’attention tant chez les éditeurs, dans les cercles de poésie, que chez le grand public. La poésie comorienne évolue et intéressent de plus en plus de jeunes, depuis que le Groupe Scolaire Foundi Abdoulhamid met en valeur la poésie comorienne en faissant découvrir la poésie comorienne. Parmi ces jeunes, on compte notamment Djeloud dont l’œuvre peut être considérée comme une réussite.

Quand Djeloune invente la poésie fictionnelle comorienne 

D’une création nourrie d’un style lyrique parfois libre, jusqu’à rompre les règles et les formules ‘’périmées’’ de la rime ; la poésie d’Ahmed Bedja Djeloune donne l’impression d’une certaine candeur qu’occasionne des fois sa versification, C’est ainsi qu’il use d’une composition plus ou moins mélancolique ; élargissant ainsi le cadre thématique de son inspiration vers une tendance existentielle entre la vie et la mort dominante de sa création est déterminée profondément par le sens de la douleur qu’elle soit liée à l’intimité ou à la maladie. Ses poèmes versent vers ‘’les aliénations’’ ; ‘’les démons de la solitude’’ ;’’ la douceur presque diabolique’’ les insomnies ; ‘’l’obsession divine’’ des thèmes qui, versent dans l’amusement de vivre de la tristesse et du malheur, ce qui n’empêche pas à ses poèmes d’apporter toujours une sensation de fraicheur. 

L’œuvre commence d’ailleurs par une préface prémonitoire : « Je suis dans la peau d’un malheureux qui tente de faire rire. Je côtoie un mal être insensé qui ne trouve refuge que dans l’écriture ou ces maux se purgent. Les sourires fustigent le bonheur qui se blesse à la rencontre d’un soleil ombragé. Malheureux mais pas mélancolique, ou peut-être que si ; pour le plaisir de l’écrire». Ce passage même constitue le fil conducteur de l’ensemble de l’œuvre. Une écriture plus ou moins nourri de fiction puisque, comme écrit dans la préface, Il y a des sentiments qui lui sont propre, mais aussi ceux qui ne le concerne pas mais inspirés d’une certaine réalité, comme certains poèmes versent dans la fiction.

Ces poèmes pleins de nostalgie et de vague tristesse, en opposition avec sa réalité mettent en valeur sa créativité , son émoi et ses doutes en dotant ses vers d’une couleur impressionniste et en accusant leur ton sombre , lyrique, mais aussi abstrait. Il ne s’agit pas là de la tragédie d’un jeune homme, mais de celle d’une période de la puberté et de sa génération.

Ceux qui connaissent l’auteur vous diront que c’est un enfant heureux de la médina de Moroni aimant la musique et l’écriture. Son expérience personnelle explique peut-être le fait que la plus part de ses poèmes ont pour thème ce semblant de ‘’ Requiem pour la vie’’. Son premier recueil vient de paraitre sous le titre : Des plaisirs ardus. 

De Baudelaire à Tahar Ben Jelloun 

Né le 17 juillet 2000, à Moroni dans le quartier de Badjanani, Ahmed Bedja Djeloune, a poursuivi sa scolarité au Groupe scolaire Fundi Abdoulhamed. Ainé d’une fratrie de 03 Garçons. Il est le fils d’un médecin et d’une mère au foyer. Bachelier 2018, il envisage de faire des études de droit au Maroc pour la rentrée 2019. 

Son père ayant été affecté à un poste international à l’Ile Maurice, en qualité d’épidémiologiste régional, il a pris une année sabbatique pour se perfectionner en langue anglaise et acquérir une base en espagnole.

Son enfance a été passée beaucoup plus en intérieur que dans la rue, des fréquentations très limités à l’environnement scolaire et familiale par choix personnelle et non imposé. S’il n’a pas été le meilleur des élèves de sa promotion nous dira-t-il, il n’a pas non plus été le plus mauvais pour autant. Il fut un élève plus ou moins turbulent comme les enfants de son âge, bien que bien éduqué et consciencieux. Il aimait plus les langues et plus particulièrement l’Anglais. Quant au français il aimait bien la matière, toutefois il n’excellait pas. Ce n’est qu’une fois en seconde au contact de la littérature avec sa prof de Français Mme Fatihat qu’il est venu à l’écriture, et ne manque d’éloge à son égard pour lui avoir apporté ses encouragements et accompagné dans ses premiers pas de poète. 

Des plaisirs ardus est son 1er recueil publié aux éditions Edilivres, recueil aux inspirations très baudelairiennes, dans les thèmes abordés. L’amour, et la mort prédominent tandis que la douleur comme la solitude sont des thèmes secondaires qui apparaissent dans ce recueil. Sentiment qui ressort dans ses lettres écrites que ce soit ‘’ À un cœur meurtri’’ ou celle ‘’À l’être aimée’’ ou celle ‘’ À une inconnue ‘’

Peut-on croire que notre poète, porte un nom prédestiné à l’écriture ? L’histoire nous le dira ! C’est qui est sûr, c’est que, ceux qui ont lui ‘’Douleurs et lumière du monde’’ de Taha Ben Djelloun, sauront mieux le comprendre. ‘’ J’estimais que j’avais quelque chose à dire, et que chaque lecteur sera libre d’en tirer le message que lui, perçoit’’ dira notre jeune poète.

Et de constater que son nom raisonne comme celui de cet autre poète arabe, en la personne de l’écrivain Tahar Ben Jelloun. En lui donnant ce nom son père aurait eu probablement une préméditation. 

Quant à la prédominance du thème de la mort on a l’impression, en le lisant qu’il aurait eu peur de la mort, comme tout le monde ou presque. L’ensemble de l’œuvre quand on prend du recul laisse apparaitre des messages non avoués, et peut donner à plusieurs interprétations. 

La désolation dans ‘’ Des joies monotones’’ fait ressortir la mélancolie face à l’écoulement du temps à travers ses méditations. La tristesse constitue par ailleurs un autre trait imprégnant l’écriture de Djéloune. Dans son poème ‘’aliénation’’. 

Ses poèmes sont d’une sensibilité très marquée bien que dénudée de toute arrière-pensée, bien que parfois un peu relâchée dans l’expression. Seule chose que l’on pourrait lui reprocher dans son impressionnisme. 

Cependant à la différence des poètes de sa génération, qui se contentent d’une poésie de l’ordinaire, et dont les œuvres ne chantent que le quotidien en général, Djeloune introduit dans son inspiration un peu de méditation qui caractérise généralement ce genre d’écrits et leurs attribuent un ‘’sens profond’’. Tout en faisant peindre ce thème du regret d’une grande douceur et d’un sentiment à la fois profond et sincère. 

C’est ainsi que depuis 2008 il a composé un grand nombre de poèmes tous remarquables par la profondeur de leurs sentiments et leurs grande originalité. Avec un langage naturel d’une grande simplicité et des structures libres qui brassent le temps et l’espace, les poèmes de Djeloune chantent la souffrance intérieure que les larmes ni le repentir, n’ont su calmer. La fraicheur de son inspiration, et la force du talent contribuent à son enthousiasme créateur. 

Avec 70 pages, le recueil est composé d’une soixantaine de poèmes qui se lisent d’un trait. ‘’ Ces nuits’’ est le poème qui nous a le plus impressionné par sa composition, son style et sa finalité. En effet on a l’impression d’une folie qui s’inscrive dans un imaginaire aux aspects parfois chimérique construit autour d’un oxymore. Une nuit à multiples visages dont aucun ne ressemble à un l’autre. 

MAB Elhad

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,313,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,65,Abdou Elwahab Msa Bacar,38,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,56,Abdourahamane Cheikh Ali,15,Aboubacar Ben SAID SALIM,39,Actualité Sportive,1623,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1430,AHMED Bourhane,237,Akram Said Mohamed,64,Ali Mmadi,172,Ali Moindjié,55,Anli Yachourtu,71,Assaf Mohamed Sahali,29,Ben Ali Combo,406,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,783,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,28,Cookies,1,Culture et Société,6000,Daoud Halifa,182,Darchari MIKIDACHE,194,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,100,Djounaid Djoubeir,82,Economie et Finance,1188,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Est africain - Océan Indien,2889,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,339,France,1427,Hadji Anouar,14,Hakim Mmadi Malik,40,HALIDI IBRAHIM Farid,27,Hamadi Abdou,437,High Tech,791,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,266,IMAM Abdillah,17,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,124,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,94,Mayotte,2113,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,437,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,28,Monde,1516,Moudjahidi Abdoulbastoi,30,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,499,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,152,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,421,PERSONNALITÉS COMORIENNES,136,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4802,Publication Article,1,Rafik Adili,40,SAID HALIFA,22,Said HILALI,56,Said Yassine S.A,127,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,772,SOILIHI Ahamada Mlatamou,40,Toufé Maecha,434,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,927,Tribune libre,2991,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Quand Djeloune invente la poésie fictionnelle comorienne
Quand Djeloune invente la poésie fictionnelle comorienne
https://1.bp.blogspot.com/-bSub3ytq0ss/XZ9yXLqgd-I/AAAAAAAC1tg/rd3eOnXRizYeTOCKBT8CK5G0f8NPJn6ywCLcBGAsYHQ/s320/_DSC7929Poe%25CC%2580te%2BDjeloud%2B%2B7%2B_DSC7929MAB%2BElhad.JPG
https://1.bp.blogspot.com/-bSub3ytq0ss/XZ9yXLqgd-I/AAAAAAAC1tg/rd3eOnXRizYeTOCKBT8CK5G0f8NPJn6ywCLcBGAsYHQ/s72-c/_DSC7929Poe%25CC%2580te%2BDjeloud%2B%2B7%2B_DSC7929MAB%2BElhad.JPG
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2019/10/quand-djeloune-invente-la-poesie.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2019/10/quand-djeloune-invente-la-poesie.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATEGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aao Sep Oct Nov Dec juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier.