Madagascar: le bras de fer se poursuit entre autorités et pétroliers

Station-service à Madagascar. © Jeremy Horner/LightRocket via Getty Images Des relations toujours tendues entre l’État et les pétrolier...

Station-service à Madagascar. © Jeremy Horner/LightRocket via Getty Images
Des relations toujours tendues entre l’État et les pétroliers. Une réunion entre les deux parties s’est tenue vendredi après-midi au palais présidentiel, dans le centre d'Antananarivo. Après la pénurie d’essence qui a touché la capitale et d’autres villes du pays en début de semaine, le chef de l’État a « rappelé à l’ordre les pétroliers » (Jovena, Galana, Total et Vivo Energy) indique un communiqué de la présidence transmis vendredi soir.

« Un manquement aux obligations inadmissible. » C’est ainsi que le président de la République Andry Rajoelina a qualifié l’insuffisance de stock de sécurité des pétroliers. Un stock qui doit permettre d’assurer l’approvisionnement en carburant pendant 21 jours en cas de retard d’un navire de ravitaillement par exemple. Celui-ci n’était que de 5 à 10 jours indique la présidence.

En début de semaine, de nombreuses stations service étaient en rupture d’essence. « Légalement parlant on est effectivement tenu d’assurer 21 jours. Le problème c’est que les capacités de stockages actuelles ne nous le permettent pas », réagit Benjamin Memmi, directeur général de la société Jovena et membres du groupement des pétroliers de Madagascar. Pendant cette réunion, le chef de l’État a aussi annoncé que Madagascar « va bientôt lancer un appel d’offres pour importer directement du carburant ».

« Les marges des pétroliers sont grandes. Si l’on peut acheter moins cher, pourquoi ne pas le faire ? C’est la population qui y gagnera. C’est ce que font l’Ile Maurice et la Tanzanie. Aucun contrat n’indique que les pétroliers ont le monopole sur l’importation de carburants », indique une source au sein de la présidence qui a assisté à cette rencontre.

Une décision qui ne semble pas froisser les pétroliers : « Les contraintes à gérer dans l’importation sont lourdes. Il y a d’abord celle du coût mais aussi celle de la gestion des changes et de l’achat de devises », explique le directeur général de Jovena. « Donc si l’État veut importer et céder du carburant localement aux distributeurs que nous sommes à la base, nous ne sommes pas plus embêtés que cela puisque ça nous permet de préserver nos marges de distribution », conclut-il. Par RFI

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,313,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,66,Abdou Elwahab Msa Bacar,38,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,58,Abdourahamane Cheikh Ali,15,Aboubacar Ben SAID SALIM,39,Actualité Sportive,1646,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1431,AHMED Bourhane,237,Akram Said Mohamed,65,Ali Mmadi,172,Ali Moindjié,57,Anli Yachourtu,71,Assaf Mohamed Sahali,30,Ben Ali Combo,407,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,797,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,28,Cookies,1,Culture et Société,6069,Daoud Halifa,183,Darchari MIKIDACHE,195,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,101,Djounaid Djoubeir,82,Economie et Finance,1203,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Est africain - Océan Indien,2900,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,339,France,1432,Hadji Anouar,15,Hakim Mmadi Malik,40,HALIDI IBRAHIM Farid,27,Hamadi Abdou,440,High Tech,793,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,271,IMAM Abdillah,17,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,131,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,96,Mayotte,2129,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,439,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,28,Monde,1518,Moudjahidi Abdoulbastoi,30,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,500,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,152,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,421,PERSONNALITÉS COMORIENNES,136,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4839,Publication Article,1,Rafik Adili,40,SAID HALIFA,22,Said HILALI,58,Said Yassine S.A,129,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,772,SOILIHI Ahamada Mlatamou,40,Toufé Maecha,435,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,929,Tribune libre,3019,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Madagascar: le bras de fer se poursuit entre autorités et pétroliers
Madagascar: le bras de fer se poursuit entre autorités et pétroliers
https://1.bp.blogspot.com/-QSlDq68sLYM/XbU-m4p3VtI/AAAAAAAC16Q/A0uIHPhlE4IZcrtrBuWHBHU1fFaUJdT4gCLcBGAsYHQ/s400/madagascar.jpg
https://1.bp.blogspot.com/-QSlDq68sLYM/XbU-m4p3VtI/AAAAAAAC16Q/A0uIHPhlE4IZcrtrBuWHBHU1fFaUJdT4gCLcBGAsYHQ/s72-c/madagascar.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2019/10/madagascar-le-bras-de-fer-se-poursuit.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2019/10/madagascar-le-bras-de-fer-se-poursuit.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATEGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aao Sep Oct Nov Dec juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier.