Les Comores, marche forcée vers l’élection présidentielle

Le président comorien, Azali Assoumani, salue les habitants de la médina de Mutsamudu, située sur l’île d’Anjouan, le 23 octobre 2018. / ...

Le président comorien, Azali Assoumani, salue les habitants de la médina de Mutsamudu, située sur l’île d’Anjouan, le 23 octobre 2018. / YOUSSOUF IBRAHIM/AFP
Le président comorien a avancé la date de la prochaine présidentielle au 24 mars. Les signes d’une dérive autoritaire du régime s’accumulent.

► Pourquoi l’élection présidentielle est-elle avancée ?

C’est une décision du président Azali Assoumani, élu en 2016. Il s’est appuyé sur les recommandations des Assises nationales qui, en février 2018, avaient établi le bilan des 43 ans de l’indépendance des Comores. Elles s’étaient prononcées pour une réforme de la Constitution, en particulier la règle de la présidence tournante entre les trois des quatre îles qui forment l’Union des Comores (Anjouan, Grande-Comore et Mohéli).

Cette règle voulait que le président soit élu au suffrage universel direct pour un mandat de quatre ans non renouvelable. À chaque scrutin, il devait être issu d’une île différente du précédent. Autrement dit, le président devait être originaire, à tour de rôle, de Grande-Comore, Mohéli et Anjouan.

La nouvelle Constitution, validée le 30 juillet par référendum, autorise, désormais, le président à effectuer deux mandats de cinq ans consécutifs. Si elle maintient le système de présidence tournante entre les trois îles de l’archipel, elle prévoit donc l’alternance tous les dix ans, au lieu de tous les cinq ans. De sorte que cette nouvelle constitution autorise le président Azali Assoumani à rester au Palais de Beit-Salam jusqu’en 2029.

► Est-ce une dérive autoritaire d’Azali Assoumani ?

C’est l’avis de l’opposition, d’autant qu’Azali Assoumani a déjà pris le pouvoir par la force en 1999. Il a ensuite dirigé les Comores pendant trois ans pendant laquelle il a fait adopter par référendum, en 2001, une nouvelle constitution : celle-là même qu’il a réformée en juillet 2018. À la suite de cette période de transition, il s’est fait élire président de la république en 2002. Toutefois, il ne s’était pas présenté en 2006 conformément à la nouvelle constitution.

Parmi les signes allant dans le sens de cette dérive, l’arrestation récente d’une vingtaine de responsables politiques de l’opposition, dont le chef du parti Juwa et ancien président Ahmed Abdallah Mohamed Sambi.

À cela s’ajoute la décision par la Cour suprême, dont tous les membres ont été nommés par Azali Assoumani, d’écarter pour cette élection du 24 mars ses opposants les plus dangereux pour sa réélection : en premier lieu l’ancien vice-président Mohamed Ali Soilihi, chef de l’Union de l’opposition, qui regroupe une dizaine de partis, mais aussi Ibrahim Mohamed Soulé, candidat du parti Juwa. La Cour reproche au premier d’avoir menti dans sa déclaration de patrimoine, au second une erreur dans son dossier de candidature. Lors de la présidentielle de 2016, le président Azali l’avait emporté de seulement 4 000 voix sur Mohamed Soilihi.

Inversement, parmi les 12 candidats autorisés par la Cour suprême, aucun ne semble représenter une concurrence réellement sérieuse pour Azali Assoumani. Il est même le seul candidat en lisse à être soutenu par un parti, la Convention pour le renouveau des Comores (CRC), les autres se présentant comme indépendants. Cette dérive autoritaire crée des tensions dans les trois îles de la Fédération comorienne. Des violences insurrectionnelles ont même éclaté en octobre à Anjouan.

► Les relations entre Paris et Moroni sont-elles toujours tendues ?

La grave crise qui a opposé les deux pays au sujet des expulsions des comoriens des autres iles à Mayotte, en 2018, s’est apaisée. Depuis le mois de novembre, les Comoriens peuvent de nouveau demander des visas pour la France. Ils avaient été suspendus au printemps dernier en réaction à une circulaire des autorités de Moroni interdisant le rapatriement des Comoriens expulsés par la France.

Par Laurent Larcher ©La Croix

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,315,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,58,Abdou Elwahab Msa Bacar,35,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,54,Abdourahamane Cheikh Ali,15,Aboubacar Ben SAID SALIM,39,Actualité Sportive,1573,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1420,AHMED Bourhane,234,Akram Said Mohamed,64,Ali Mmadi,167,Ali Moindjié,52,Anli Yachourtu,70,Assaf Mohamed Sahali,29,Ben Ali Combo,406,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,734,Comores Développement,88,ComoresDroit,423,COMORESplus,28,Cookies,1,Culture et Société,5765,Daoud Halifa,182,Darchari MIKIDACHE,194,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,95,Djounaid Djoubeir,80,Economie et Finance,1117,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Est africain - Océan Indien,2852,EVENEMENTS,51,Farid Mnebhi,339,France,1409,Hadji Anouar,14,Hakim Mmadi Malik,40,HALIDI IBRAHIM Farid,26,Hamadi Abdou,432,High Tech,786,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,256,IMAM Abdillah,17,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,117,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,91,Mayotte,2079,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,426,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,28,Monde,1509,Moudjahidi Abdoulbastoi,30,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,489,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,148,Omar Ibn Abdillah,15,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,26,People,420,PERSONNALITÉS COMORIENNES,134,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4667,Publication Article,1,Rafik Adili,40,SAID HALIFA,20,Said HILALI,54,Said Yassine S.A,113,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,769,SOILIHI Ahamada Mlatamou,37,Toufé Maecha,434,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,912,Tribune libre,2905,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Les Comores, marche forcée vers l’élection présidentielle
Les Comores, marche forcée vers l’élection présidentielle
https://2.bp.blogspot.com/-4z6H-kkFdtk/XGupHHXBhuI/AAAAAAACxjE/ipFWdjd_xRkRlhh2sIXSiE_oyOAAIHKLQCLcBGAs/s640/president-comorien-Azali-Assoumani-salue.jpg
https://2.bp.blogspot.com/-4z6H-kkFdtk/XGupHHXBhuI/AAAAAAACxjE/ipFWdjd_xRkRlhh2sIXSiE_oyOAAIHKLQCLcBGAs/s72-c/president-comorien-Azali-Assoumani-salue.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2019/02/les-comores-marche-forcee-vers.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2019/02/les-comores-marche-forcee-vers.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATEGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aao Sep Oct Nov Dec juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier.