La la société comorienne des Hydrocarbures (SCH) serait dans le rouge !

La la société comorienne des Hydrocarbures (SCH) serait dans le rouge !

Passation de service aux hydrocarbures entre le sortant Aboubacar Mzé Cheikh et Mohamed Chature Elbadaoui ©La Gazette
Dès son accession au pouvoir le 26 mai 2016, le Président de l’Union a procédé des mois d juin 2016 au remplacement des Directeurs Généraux des sociétés et établissements publics même les plus méritants. Le Colonel Aboubacar Mze Cheik, son ancien frère d’arme et voisin qui avait refusé de cautionner le coup d’état militaire d’avril 1999 a fait les frais de ces changements. Et pourtant, de l’avis de tous, le Colonel Aboubacar Mze Cheikh avait fait un travail extraordinaire en redressant la société comorienne des Hydrocarbures (SCH). A sa sortie, il aurait épongé une dette de 1,9 milliards de francs comoriens (Fc) et laisser à la caisse près de 5,9 milliards de Fc et un stock de 1, 7 milliards de Fc.

Le Colonel Aboubacar Mze Cheik fut remplacé par Mohamed Chature Elbadaoui. Ce dernier nommé Ministre de l’aménagement du territoire le 28 aout 2018 vient de passer la main a une Commission de gestion mise en place par le Ministre des Finances et du budget et laisse une société exsangue. Depuis une vingtaine d’année, a l’exception notable de deux directeurs, Houssein Cheikh et Aboubacar Mze Cheikh, les Directeurs qui se sont succédés à cette société ont fait preuve de défaillance dans la gestion ce joujou de l’Etat.

L’ancien Président de l’Union Ikiliou Dhoinine avait inauguré des son accession au pouvoir des auditions des Directeurs de sociétés d’état et établissement publics. Lors d’une audition d’un ancien Directeur General de cette société, il est apparu que le Conseil d'Administration de la société et le Ministère de tutelle n'avaient aucun contrôle sur les activités de la société. Le Président de l'Union avait affirmé que lorsqu'il occupait les fonctions de Ministre des Finances, il n'a jamais entendu parler de la taxe unique en réponse à l'affirmation du Directeur Général de la SCH selon laquelle la société aurait versé uniquement en 2010 2, 33 milliards de taxe unique à l'état sur une somme due de 4 milliards de Fc.

Il est ressorti du grand oral, que les taxes uniques collectées par la société qui avoisinent les 300 millions de Fc par mois n’ étaient pas versées en totalité au Trésor public. Un an et demi après cette audition, le successeur de ce Directeur Général avait relevé lors d’une autre audition que la situation financière de la société ne s'était pas améliorée. Au contraire, elle s'était nettement dégradée. La société croulait en 2013 sous le poids de la dette envers ses fournisseurs d'un montant de 6 milliards 700 millions de FC et d'une facture impayée de la société comorienne de l'eau et de l'électricité (Ma-Mwe) de près de 23 milliards de Fc.

A une certaine époque, la Société Comorienne des Hydrocarbures pouvait contribuer jusqu'à 30 % de la masse salariale. Elle était l'une des rares sociétés d'Etat qui apportait une contribution subséquente au financement du budget de l'Etat.

La Société Comorienne des Hydrocarbures créée par la loi N° 80-27 du mois de janvier 1980 et placée sous la tutelle du Ministère des finances et du budget a pour objet d'importer, de stocker et de distribuer les produits pétroliers aux Comores. L'Etat avait pris l'engagement depuis les années 90 aux institutions de Bretton Woods, de privatiser cette société dans le but d'assurer une meilleure exploitation et une gestion rigoureuse afin d'obtenir des gains d'efficacité pour permettre une baisse du prix à l'importation des hydrocarbures, une augmentation des recettes de l'Etat pour permettre le remboursement de la dette contractée par l'entreprise et la réalisation des investissements nécessaire à la délocalisation des dépôts de la Grande Comore.

L'Assemblée Fédérale a adopté le 24 juillet 1997 la loi N° 97-003/AF autorisant le Gouvernement à procéder à la privatisation de la Société Comorienne des Hydrocarbures (SCH). Le diagnostic formulé par le consultant recruté par la commission de privatisation dans les années 90, se résume ainsi : les surcoûts au niveau de la SCH sont importants et sont liés à la politique d'approvisionnement, aux pertes techniques, aux frais de fonctionnement excessifs mais également aux surcoûts structurels liés au mauvais dimensionnement des dépôts de Moroni. Le consultant avait recommandé une approche visant à rechercher un investisseur stratégique qui prendrait le contrôle de la SCH et accorder une exclusivité pendant 7 ans sur l'importation des produits pétroliers en contrepartie du financement par cet opérateur d'un nouveau dépôt à Moroni dans une zone moins exposé qu'actuellement.

Les prix d'approvisionnement seraient fixés par le gouvernement après appel d'offres et devaient être révisés périodiquement pour tenir compte des évolutions des cours mondiaux. Sur la base de ce schéma il était estimé que les gains additionnels pour l'Etat par rapport à la situation actuelle se situeraient à 3 600 000 000 francs comoriens. Les alternatives soumises au choix du gouvernement pour la vente des actions de la société étaient les suivantes : 67% du capital au repreneur stratégique et 33% à l'Etat ; 67% au repreneur stratégique, 20% à l'Etat et 13% aux opérateurs privés nationaux ou 100% du capital au repreneur stratégique avec une participation symbolique «golden share » de l'Etat. L'objectif recherché de cette opération de privatisation est d'attirer un éventuel repreneur en lui accordant la majorité des parts et garantir une gestion privée tout en permettant à l'Etat d'avoir un droit de regard.

Le Directeur sortant, Mohamed Chature Elbadaoui, avait dès sa prise de fonction rompu la rupture du contrat avec Ipg pour entrer en « partenariat », selon sa propre expression, avec Vitol Bahrain Ec en raison d’une prétendue surfacturation. Le président du comité d’entreprise et délégué du personnel, avait bien saisi le patron de la Société comorienne des hydrocarbures (Sch) pour lui faire part de ses « graves inquiétudes » au sujet de la gestion de l’établissement.

Dans ce courrier, dont le journal Al-watwan avait pu se procurer une copie, après avoir décrit l’état de la Sch en 2013, période pendant laquelle l’entreprise publique traversait un trou d’air, le président du comité d’entreprise et délégué du personnel avait émis de sérieuses réserves quant au choix de Mohamed Chatur Badaoui de renouer avec Vitol, le groupe suisse « à l’origine de la quasi faillite de la Sch il y a quatre ans ». « Les partenaires avec lesquels vous êtes en train de négocier en ce moment sont les mêmes que ceux-là qui ont plongé notre société dans cet état » avait-il écrit. 2 ans après, la SCH serait dans le rouge.
Par ComoresDroit

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,319,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,56,Abdou Elwahab Msa Bacar,33,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,48,Abdourahamane Cheikh Ali,13,Aboubacar Ben SAID SALIM,39,Actualité Sportive,1530,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1402,AHMED Bourhane,230,Akram Said Mohamed,57,Ali Mmadi,162,Ali Moindjié,48,Anli Yachourtu,59,Assaf Mohamed Sahali,28,Ben Ali Combo,384,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,679,Comores Développement,88,ComoresDroit,405,COMORESplus,26,Cookies,1,Culture et Société,5331,Daoud Halifa,161,Darchari MIKIDACHE,193,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,87,Djounaid Djoubeir,76,Economie et Finance,1053,Élections 2016,370,Est africain - Océan Indien,2794,EVENEMENTS,49,Farid Mnebhi,339,France,1399,Hadji Anouar,13,Hakim Mmadi Malik,35,HALIDI IBRAHIM Farid,23,Hamadi Abdou,425,High Tech,782,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,236,IMAM Abdillah,16,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,106,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,82,Mayotte,2020,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,419,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,26,Monde,1507,Moudjahidi Abdoulbastoi,30,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,467,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,143,Omar Ibn Abdillah,14,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,25,People,420,PERSONNALITÉS COMORIENNES,132,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4310,Publication Article,1,Rafik Adili,35,SAID HALIFA,20,Said HILALI,54,Said Yassine S.A,63,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,764,SOILIHI Ahamada Mlatamou,35,Toufé Maecha,412,Toyb Ahmed,233,Transport Aérien,889,Tribune libre,2640,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,65,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: La la société comorienne des Hydrocarbures (SCH) serait dans le rouge !
La la société comorienne des Hydrocarbures (SCH) serait dans le rouge !
La la société comorienne des Hydrocarbures (SCH) serait dans le rouge !
https://4.bp.blogspot.com/-rd8EeoLds8I/W8BD513yzII/AAAAAAACsig/Wc-TusrsBsAonqllkqYDJ8cHSY4WB_ybwCLcBGAs/s640/Chature%2BElbadaoui.jpg
https://4.bp.blogspot.com/-rd8EeoLds8I/W8BD513yzII/AAAAAAACsig/Wc-TusrsBsAonqllkqYDJ8cHSY4WB_ybwCLcBGAs/s72-c/Chature%2BElbadaoui.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2018/10/la-la-societe-comorienne-des.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2018/10/la-la-societe-comorienne-des.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé correspondant à votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow Partagez cet article et Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour lire la suite ÉTAPE1: Partager. ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour déverrouiller Copier tout le code Sélectionner tout le code Tout le code a été copié dans votre presse-papier Can not copy the codes / texts, please press [CTRL]+[C] (or CMD+C with Mac) to copy