"Comme hier, ils n'avaient pas compris le projet soilihiste, ils ne comprennent pas aujourd'hui le projet azaliste"

Au lieu de mener un combat acharné pour faciliter le train de l'émergence de marcher, les amnésiques de l'histoire s'essaient...

Au lieu de mener un combat acharné pour faciliter le train de l'émergence de marcher, les amnésiques de l'histoire s'essaient de l'empêcher et nous imposer leur forfait.

En général, la majorité visible a toujours tort. Elle ignore souvent la majorité invisible qui, elle, marque les victoires de tout temps. Dans notre histoire récente, le temps nous est fait don d'une grande ambition, d'un très grand projet incarné par un grand homme qui a marqué l'histoire pas uniquement comorienne mais l'histoire africaine. Cet homme a été le plus haï, le plus détesté.

Des longues prières ont été célébrées par ceux qui n'avaient pas compris son projet d'émancipation politique et sociale.

Il aurait fallu qu'il soit éteint du temps des hommes pour être célébré dans l'histoire des hommes. Dès longues prières se font chaque année pour honorer sa mémoire. Cette contradiction est la marque d'une identité mutilée contre laquelle il faut éviter sa survivance.

C'est vrai, après six mois de règne, on perd le bénéfice de la grâce de l'opinion. C'était vrai pour Barack Obama, c'est vrai aujourd'hui pour Emmanuel Macron, c'est surtout vrai pour Azali Assoumani.

Et certains agitateurs sur les réseaux sociaux veulent au nom de la dictature du nombre nous imposer l'amnésie de l'histoire, et perdre les leçons de l'Hisoire. Mais au nom du devoir de mémoire, nous, autres modernes, nous refusons cette imposture parce-que nous ne voulons pas regretter demain comme nous avons regretté hier à propos du révolutionnaire Ali Soilihi.

Au lieu de mener un combat acharné pour faciliter le train de l'émergence de marcher, les amnésiques de l'histoire s'essaient de l'empêcher et nous imposer leur forfait. Comme hier, ils n'avaient pas compris le projet soilihiste, ils ne comprennent pas aujourd'hui le projet azaliste.

Mais toujours est-il qu'ils voient la voie tracée vers un horizon d'espérance où les Comoriens auront à portée de main le développement de réseau routier, maritime et aérien, un système de santé le plus performant de la région, un développement du tourisme attractif, une nouvelle gouvernance de plus en plus décentralisée et inclusive, une suffisance alimentaire axée sur le développement du commerce international, des infrastructures de plus en plus dignes d'une démocratie forte.

Ils voient que par rapport à dix, il y a une amélioration notable des infrastructures, du pouvoir d'achat, de la croissance économique et ce , en un temps record.[next]

Pourquoi donc cet acharnement ? Ce déni de la réalité ? Ce refus de la comparaison ? La raison en est simple. Elle se trouve dans les contradictions qui gangrènent depuis toujours les esprits même les plus éduqués.

Qu'est-ce qu'ils reprochent en fait ?

Ils déplorent que les auteurs des scandales financiers soient dans des paradis dorés et les malchanceux des petits larcins soient sévèrement punis. Ils ont raison. Sauf que cette plainte est prise en compte, des présumés grands coupables financiers de notre temps sont dans la main de la justice. Et se trouve parmi les accusés, un ancien Président...tout le monde s'en offusque. Contradiction flagrante.

Ils oublient que ce n'est pas un procès contre un homme, ni contre un clan, ni contre un parti. Parce qu'il ne s'agit pas pour la justice de reconnaître le principe sociologique de la responsabilité, mais plutôt le principe de la responsabilité républicaine qui s'intéresse au sujet de l'action.

Au fond, puisque les accusations sont graves, autant donner à l'ex Rais les moyens de se défendre, de se laver de tout soupçon, ou d'en rendre compte et de s'amender, ainsi de retrouver sa dignité et de redevenir un citoyen normal. Quoi donc des meilleurs faveurs que de donner à quiconque en a besoin l'occasion de se dédouaner ?

On voit très bien que les causes de la résistance de certains contre les grandes réformes engagées sont fondées sur des contradictions qu'il faut absolument dépasser pour demeurer cohérents.

Quoiqu'il en soit, les menaces et les intimidations ne peuvent pas empêcher personne qui croit au salut de son pays de soutenir le train de l'histoire en marche. Et surtout quand elle voit que ce train est entrain de marcher et de se rattacher aux grandes routes commerciales du monde tel que le veut le projet pharaonique " Ceinture et la route" du Président chinois.

Car il est raisonnable, comme le dit Jacques Attali "de préférer un président impopulaire parce qu'il réforme à un président qui fut populaire parce qu'il ne réformait pas. Ou, pire, à des présidents qui furent impopulaires et qui ne réformaient pas."
Par Msa Ali Djamal

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,322,Abdillah Saandi Kemba,89,Abdou Ada Musbahou,55,Abdou Elwahab Msa Bacar,32,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,45,Abdourahamane Cheikh Ali,13,Aboubacar Ben SAID SALIM,38,Actualité Sportive,1510,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1398,AHMED Bourhane,229,Akram Said Mohamed,55,Ali Mmadi,161,Ali Moindjié,48,Anli Yachourtu,56,Assaf Mohamed Sahali,28,Ben Ali Combo,379,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,659,Comores Développement,88,ComoresDroit,386,COMORESplus,65,Cookies,1,Culture et Société,5140,Daoud Halifa,139,Darchari MIKIDACHE,193,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,84,Djounaid Djoubeir,75,Economie et Finance,1019,Élections 2016,370,Est africain - Océan Indien,2764,EVENEMENTS,49,Farid Mnebhi,339,France,1381,Hadji Anouar,13,Hakim Mmadi Malik,34,Hamadi Abdou,421,High Tech,783,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,225,IMAM Abdillah,16,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,101,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,76,Mayotte,1984,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,412,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,96,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,26,Monde,1502,Moudjahidi Abdoulbastoi,29,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,464,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,139,Omar Ibn Abdillah,14,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,25,People,420,PERSONNALITÉS COMORIENNES,130,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4149,Publication Article,1,Rafik Adili,34,SAID HALIFA,20,Said HILALI,52,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,46,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,764,SOILIHI Ahamada Mlatamou,34,Toufé Maecha,405,Toyb Ahmed,232,Transport Aérien,882,Tribune libre,2575,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,64,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: "Comme hier, ils n'avaient pas compris le projet soilihiste, ils ne comprennent pas aujourd'hui le projet azaliste"
"Comme hier, ils n'avaient pas compris le projet soilihiste, ils ne comprennent pas aujourd'hui le projet azaliste"
https://3.bp.blogspot.com/-cAPo9NaRQPM/W4znidgL_jI/AAAAAAACqjQ/ZiwJNmMoSUwjKxoZzGzK5Mqe-Ap7YpW_wCLcBGAs/s320/msa1.jpg
https://3.bp.blogspot.com/-cAPo9NaRQPM/W4znidgL_jI/AAAAAAACqjQ/ZiwJNmMoSUwjKxoZzGzK5Mqe-Ap7YpW_wCLcBGAs/s72-c/msa1.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2018/09/comme-hier-ils-navaient-pas-compris-le.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2018/09/comme-hier-ils-navaient-pas-compris-le.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé correspondant à votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow Partagez cet article et Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour lire la suite ÉTAPE1: Partager. ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour déverrouiller Copier tout le code Sélectionner tout le code Tout le code a été copié dans votre presse-papier Can not copy the codes / texts, please press [CTRL]+[C] (or CMD+C with Mac) to copy