Un jeune homme de 24 tué dans la cité Felix Pyat à Marseille : « Tous les ministères doivent s’y mettre », selon le député Saïd Ahamada

DÉLINQUANCE Selon plusieurs voix, le problème de la délinquance dans les quartiers Nord est un problème sociétal… Un jeune homme de 24 an...

DÉLINQUANCE Selon plusieurs voix, le problème de la délinquance dans les quartiers Nord est un problème sociétal…
Un jeune homme de 24 ans a été tué dans la nuit de samedi à dimanche dans la cité Felix Pyat à Marseille. Il était connu pour des infractions liées aux stupéfiants.
Le collectif « Trop jeune pour mourir » souhaite l’ouverture d’une enquête parlementaire sur la délinquance dans les quartiers Nord.
Le député de ce secteur, Said Ahamada, va participer à une mission d’évaluation de la délinquance en France et souhaiterait la création d’un comité interministériel.
Pour le député, comme pour le collectif, la question de la délinquance est un problème sociétal, qui concerne aussi l’emploi, l’éducation, la famille, le logement ou les transports.
Treize homicides par balle, dont onze règlements de compte depuis le début de l’année à Marseille.

Dans la nuit de samedi à dimanche, un jeune homme a été tué par balle dans la cité Felix-Pyat, dans le IIIe arrondissement de Marseille. L’homme de 24 ans a été touché par un moins cinq impacts de balle au niveau du thorax et de la tête. Il est mort dans la nuit des suites de ses blessures.
Les enquêteurs sur la scène d'un homicide dans la cité des
Lauriers à Marseille. — BERTRAND LANGLOIS / AFP

Xavier Tarabeux, procureur de la République à Marseille a indiqué dimanche matin que « les éléments n’étaient pas réunis pour qualifier l’homicide de règlement de compte ». Mais la victime était connue des services de police pour des délits liés aux stupéfiants, il était sous contrôle judiciaire dans le cadre d’une information judiciaire.

Enquête parlementaire

Face à ces morts à répétition, le collectif « Trop jeune pour mourir » souhaite l’ouverture d’une enquête parlementaire. « Nous souhaitons une approche plus large que des dispositifs très ciblés, comme le renfort de policiers, pour apporter une réponse institutionnelle sur les difficultés de sécurisation de certains quartiers », explique Hassan Hamou, qui préside le collectif.

Selon eux, il faut aborder la problématique de ces quartiers par des spectres plus larges que la seule délinquance :
« Il faut faire une évaluation précise de la situation, sur le logement social, sur la composition familiale dans ces quartiers, sur le nombre de familles monoparentales, sur la prise en charge des mineurs. »
Une vision que partage Saïd Ahamada, député LREM de la 7e circonscription des Bouches-du-Rhône, qui englobe les quartiers Nord, dont il est issu. « L’enquête parlementaire ne peut pas se concentrer sur les règlements de compte puisqu’il y a déjà une enquête pénale ouverte. Elle doit se pencher sur la délinquance en général en l’abordant par différent biais », explique celui qui soutien l’initiative du collectif « Trop jeune pour mourir. »

« Tous les ministères doivent s’y mettre »

Il souhaite aller plus loin que de se satisfaire d’une politique uniquement répressive. « Je vais participer à une mission d’évaluation parlementaire sur la lutte contre la délinquance au niveau national, mais aussi plus précisément à Marseille. » Lui qui a grandi dans ces quartiers est convaincu que la délinquance qui s’y est installée est un phénomène sociétal dépassant le seul cadre du ministère de l’intérieur.
« Je proposerai la création d’un comité interministériel pour apporter des réponses à cette problématique. L’emploi, l’éducation, les transports, tous les ministères doivent s’y mettre. »
Par la création de ce comité, il espère également dépasser les querelles politiciennes. « Je ne veux pas qu’on dise " c’est la faute d’un tel ou d’un tel ". La situation est trop grave et préoccupante pour en faire un sujet de petite politique, le sujet doit dépasser les clivages », espère-t-il. Le député a déjà pu échanger avec le cabinet du Premier ministre Edouard Philippe à ce sujet, « qui a conscience du problème, reste la question de la méthode. » Saïd Ahamada espère, lui, qu’un plan de bataille sera effectif au 1er janvier prochain. Adrien Max ©20minutes.fr
Nom

A la Une,320,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,55,Abdou Elwahab Msa Bacar,32,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,45,Abdourahamane Cheikh Ali,13,Aboubacar Ben SAID SALIM,38,Actualité Sportive,1514,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1400,AHMED Bourhane,230,Akram Said Mohamed,55,Ali Mmadi,161,Ali Moindjié,48,Anli Yachourtu,56,Assaf Mohamed Sahali,28,Ben Ali Combo,381,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,673,Comores Développement,88,ComoresDroit,397,COMORESplus,26,Cookies,1,Culture et Société,5232,Daoud Halifa,148,Darchari MIKIDACHE,193,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,87,Djounaid Djoubeir,76,Economie et Finance,1036,Élections 2016,370,Est africain - Océan Indien,2781,EVENEMENTS,49,Farid Mnebhi,339,France,1394,Hadji Anouar,13,Hakim Mmadi Malik,34,HALIDI IBRAHIM Farid,21,Hamadi Abdou,425,High Tech,782,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,230,IMAM Abdillah,16,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,103,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,79,Mayotte,2004,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,413,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,101,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,26,Monde,1506,Moudjahidi Abdoulbastoi,30,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,464,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,140,Omar Ibn Abdillah,14,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,25,People,420,PERSONNALITÉS COMORIENNES,132,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4232,Publication Article,1,Rafik Adili,34,SAID HALIFA,20,Said HILALI,53,Said Yassine S.A,54,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,764,SOILIHI Ahamada Mlatamou,35,Toufé Maecha,408,Toyb Ahmed,233,Transport Aérien,884,Tribune libre,2595,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,65,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Un jeune homme de 24 tué dans la cité Felix Pyat à Marseille : « Tous les ministères doivent s’y mettre », selon le député Saïd Ahamada
Un jeune homme de 24 tué dans la cité Felix Pyat à Marseille : « Tous les ministères doivent s’y mettre », selon le député Saïd Ahamada
https://2.bp.blogspot.com/-JZrJ65mTdL4/WgqCrADGftI/AAAAAAACXOk/WiZgxURKmawetsVZRH3gpsH_2_ElflAXACLcBGAs/s320/960x614_enqueteurs-scene-homicide-cite-lauriers-marseille%2B%25281%2529.jpeg
https://2.bp.blogspot.com/-JZrJ65mTdL4/WgqCrADGftI/AAAAAAACXOk/WiZgxURKmawetsVZRH3gpsH_2_ElflAXACLcBGAs/s72-c/960x614_enqueteurs-scene-homicide-cite-lauriers-marseille%2B%25281%2529.jpeg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2017/11/un-jeune-homme-de-24-tue-dans-la-cite.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2017/11/un-jeune-homme-de-24-tue-dans-la-cite.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé correspondant à votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow Partagez cet article et Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour lire la suite ÉTAPE1: Partager. ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour déverrouiller Copier tout le code Sélectionner tout le code Tout le code a été copié dans votre presse-papier Can not copy the codes / texts, please press [CTRL]+[C] (or CMD+C with Mac) to copy