Offshore et frontières maritimes aux Comores

La zone économique exclusive des Comores couvre une superficie de 160 882 km2 avec un plateau continental de 154604 km2. La convention des ...

La zone économique exclusive des Comores couvre une superficie de 160 882 km2 avec un plateau continental de 154604 km2. La convention des Nations-Unies sur le droit de la mer, conclue en 1982 à Montego Bay, reconnait aux Etats côtiers d’exercer des droits souverains de cette zone. Cette convention autorise les pays signataires à contrôler un espace maritime de 200 milles nautiques (370.4km au large de ses seaux territoriales). 

Il convient de préciser que cette réglementation permettrait à la France de contrôler les 2/3 de la superficie du canal du Mozambique. Il est donc évident que cette délimitation a des implications économiques dont la pêche et le trafic maritime. Aujourd’hui les Comores s’engage dans un projet d’exploitation pétrolière au moment où de nombreuses incertitudes sur les frontières entre les ZEE font encore débat chez nos voisins malgaches et mozambicains. 

Or, il faudrait d’abord régler définitivement les questions de souveraineté relatives à ces zones avant d’entamer toute démarche d’exploration pétrolière en milieu marin. Dr Emil Salim, scientifique chevronné et ancien ministre indonésien de l’environnement s’était exprimé dans un rapport de la banque mondiale, paru le 16 juin 2014 dans le Financial Time britannique ; « non seulement les industries pétrolières, gazières et minières n’ont pas aidé les populations les plus pauvres des pays en voie de développement, mais elles les ont appauvri davantage »

Les états concernés par ces activités pétrolières dans cette partie de l’océan indien sont parmi les plus pauvres au monde sauf la France. Ce qui les rend beaucoup plus vulnérables aux accidents maritimes et aux conflits régionaux. Pire encore, ces Etats côtiers ne disposent pas de juridiction sur les navires internationaux qui sont de passage dans leur ZEE. Selon les dispositions de l’organisation maritime internationale (OMI), ils peuvent, par la volonté politique, établir des zones à éviter et des Zones Maritimes Particulièrement sensibles (zone qui nécessitent une protection particulière en raison de leur importance pour des motifs écologiques, socio-économiques ou scientifiques. 

Pourquoi ces compagnies pétrolières s’intéressent-elles à l’offshore et plus particulièrement dans les pays pauvres ? 

Plusieurs raisons sont valables : En fait, les réserves terrestres sont le plus souvent exploitées par les sociétés nationales des États producteurs, comme en Arabie saoudite, en Russie ou au Mexique. L'exploitation offshore permet aussi de se protéger des conflits à terre, comme par exemple dans le golfe de Guinée où il est plus sûr de produire en mer qu'à terre. 
Enfin, Cette exploitation exige une haute technologie et d’investissement colossaux que seules les grandes compagnies dites « majors » peuvent fournir.

En plus des risques liés aux études sismiques et au forage sous marin. Tout le monde sait que l’histoire du pétrole africain est jalonnée de problèmes qui ont conduit à des soulèvements dont les conséquences se manifestent au-delà des frontières continentales. 

Ce merveilleux couloir qu’est le canal du Mozambique, avec une telle convoitise, risque de se transformer en zone de conflit permanent si la délimitation des ces zones reste confuse. A cela, va s’ajouter la piraterie qui est déjà en pleine évolution. Et la géostratégie française dans la région va être le principal catalyseur des réactions conflictuelles qui en découleront. Il faut rappeler que dans cette région, plusieurs îles et îlots font l’objet de polémique et la France y est toujours pour quelques choses : Déjà, pour le Mozambique, il faut une résolution rapide des disputes sur Mayotte et les îles Eparses pour savoir, entre la France, les Comores, et Madagascar, avec qui négocier ses frontières. 

J’interpelle ainsi les autorités comoriennes à prendre très au sérieux ce dossier et à agir vite avant que la malédiction du pétrole africain ne nous atteigne.

Youssouf Ben Ali : Ingénieur Océanologue
Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,62,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,110,Abdourahamane Cheikh Ali,99,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2120,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1627,Ahmadou Mze,85,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,203,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,119,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,414,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1216,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,50,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8679,Daoud Halifa,228,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,164,Dini NASSUR,146,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1630,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3299,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1618,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,826,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,472,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2627,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1627,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,209,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,423,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5992,Publication Article,1,Rafik Adili,48,SAID HALIFA,22,Said HILALI,100,Said Yassine S.A,170,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,52,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1172,Tribune libre,4747,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Offshore et frontières maritimes aux Comores
Offshore et frontières maritimes aux Comores
https://2.bp.blogspot.com/-tHqK7tUuqUk/V12g1Hms4SI/AAAAAAAB6hM/xoQpCx9A6MADTs8eo0YdZX-q61cKDD2owCLcB/s1600/pizap.com14657538021092.jpg
https://2.bp.blogspot.com/-tHqK7tUuqUk/V12g1Hms4SI/AAAAAAAB6hM/xoQpCx9A6MADTs8eo0YdZX-q61cKDD2owCLcB/s72-c/pizap.com14657538021092.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2016/06/offshore-et-frontieres-maritimes-aux.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2016/06/offshore-et-frontieres-maritimes-aux.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières