Autonomie des îles et insularité, une vision prémonitoire

PARTAGER:

A l’approche de la conférence inter-île de Tana, (certains parlent de la conférence de dernière chance) il est bon de remettre les pendules...

A l’approche de la conférence inter-île de Tana, (certains parlent de la conférence de dernière chance) il est bon de remettre les pendules à l’heure et de tirer les leçons de l’histoire pour ne plus répéter les mêmes erreurs du passé. Actuellement, tout le monde (le Gouvernement, les partis politiques, la société civile) est unanime pour évoquer l’autonomie politique des îles, réflexe légitime pour mettre fin à la crise séparatiste qui secoue notre pays. Toutefois, dans cette forme de « pensée unique », personne ne parle de l’autonomie économique, puisque faut-il le rappeler, simple lapalissade, qu’il n’aura pas véritablement d’autonomie politique des îles sans autonomie économique. 

Pensez-vous réellement que Mohéli et Anjouan à l’état actuel des choses, dans leur situation de délabrement économique, sont capables de prendre en charge les structures et institutions fédérales ou confédérales souhaitées par tous? Parler d’un budget national provenant exclusivement des contributions par quote-part d’un taux unique des îles, n’est-ce pas une proposition utopique (voir article 7 du projet de constitution du mouvement Wa-ngazidja) ? Laissons les passions de côté et parlons des choses franchement pour l’intérêt de tous nos compatriotes.

Notre pays a connu depuis son accession à l’indépendance en 1975 quatre constitutions: les constitutions du 23 avril 1977, du 1er octobre 1978, du 7 juin 1992 et celle du 20 octobre 1996 qui ont tous proclamé la décentralisation, voire même la fédération. Le fédéralisme n’a fonctionné que partiellement de 1978 à 1982 et il a échoué non pas pour des raisons politiques, mais pour des raisons économiques. Les Gouverneurs n’ont pas su maîtriser leur dépense avec le recrutement d’un personnel pléthorique, d’où le retour en force du pouvoir central. La décentralisation d’Ali Soilihi, prévue par l’article 8 de sa loi fondamentale avec les moudiriyas (communes), bavous (régions) et les wilayas (île) a échoué en raison de l’inexpérience et de la dictature des administrateurs qui n’étaient pas préparés à exercer ces fonctions.

Allons-nous recommencer les mêmes erreurs ? Vous le savez tous, l’essentiel de l’activité politique et économique est concentré à Moroni. C’est l’une de nombreuses erreurs commises par nos gouvernants successifs.

Les recettes fiscales proviennent pour la plupart de cette ville. S’il arrive que des institutions décentralisées soient mises en place, il y aura que la commune de Moroni, et peut être celle de Mutsamudu qui peuvent équilibrer leur budget. Et les autres, qui prendra en charge les budgets des communes, des Gouvernorats et du Gouvernement central qui seront mises en place. Actuellement, le pouvoir central, avec une dizaine de ministère, n’arrive même pas à assurer ses frais de fonctionnements, n’en parlons pas si chaque île dispose de son Gouverneur, de ses commissaires, de son pléthore de conseillers, folie de grandeur oblige, de ses élus etc...En fait, on n’aura que trois potentats avides de pouvoir, d' honneur et d’argent qui saigneront à blanc les îles.

L’un des maux de ce pays, c’est que l’on parle trop de politique et non d’économie. Il est temps de se familiariser et de vulgariser auprès de nos concitoyens les notions d’État, de croissance économique, d’investissement privé, de répartition équitable des richesses nationales, de réduction des inégalités sociales, de lutte contre le chômage, des contributions fiscales, de ménage, de solidarité intercommunale... Les comoriens doivent comprendre que les îles et les régions ne peuvent pas être à niveau économique égale. Il y a toujours des régions riches et des régions pauvres. Partant de ce constat, il faut étudier la manière de réduire ces inégalités (…) 

Par conséquent, l’institution immédiate d’une autonomie des îles, sans la mise en place d’une période transitoire au cours de laquelle le pouvoir central moribond actuel, se restructura en mettant en place un véritable état de droit, conduira à la faillite rapide des îles, à l’anarchie et au retour en force du pouvoir central comme en 1982. Il est nécessaire de se fixer des étapes successives, au cours desquelles les régions riches (pour parler franchement de la Grande comore) financeront les régions pauvres pour réduire les inégalités criantes actuelles et pour mettre en place de véritables institutions décentralisées restructurées et viables économiquement.

En décrétant une autonomie des îles sans attaquer aux maux qui rongent le pays, centralisation excessive de l’administration, corruption généralisée, impunités de ceux qui détournent les fonds publics et des aides publiques, on réduira au nouveau insulaire, les difficultés rencontrées actuellement par les Comores, c’est à dire la lutte pour le pouvoir, la gabegie, la corruption. D’ailleurs, l’exemple d’Anjouan est là pour démontrer qu’une autonomie mal préparée conduit à plus de corruption, et d’anarchie qu’avant. L’autonomie, sollicite du personnel qualifié et formé à cette tâche. L’Etat central doit se donner pour priorité, la formation et le perfectionnement de ceux qui seront amenés à diriger les institutions décentralisées.

En outre, afin que les Comores puissent bénéficier de l’expérience de tous ses enfants,il est nécessaire de ne pas céder à la mise en place de fait d’une nationalité insulaire. En effet si l’idée des séparatistes triomphe sur le fait qu’un anjouanais ne peut pas travailler en Grande Comores et vice versa, vaut mieux par conséquent consacrer l’indépendance totale des îles, au lieu de garder une intégrité territoriale factice où les citoyens de cet état ne peuvent pas travailler où bon leur semble. De même l’idée d’une citoyenneté insulaire qui conditionne l’éligibilité et la possibilité de participer au scrutin, l’élection de domicile dans une île (voir art 29 du projet de constitution du PRC) n’est pas concevable. N’est-ce pas exclure de fait la participation de la diaspora dans la vie politique insulaire ?

Si l’on continue à raisonner en termes d’origine d’individu et non de contribuable ou d’administré, les institutions décentralisées seront vouées à l’échec. En Grande Comore, des personnes, parfois bien intentionnées, continuent d’affirmer que les recettes fiscales de l’Etat central proviennent en totalité de cette île, ce qui est vrai. Mais ils oublient de dire que les recettes fiscales de la Grande Comore sont acquittées par tous les habitants de cette île quel que soit leur origine insulaire. Le départ des contribuables originaires des autres îles baissera sensiblement les recettes fiscales de cette île.

Il est temps de dépasser l’insularité, de fonder et renforcer notre nation, pour que tout comorien se sente chez soi et puisse être élu dans n’importe quelle région où il se trouve, ce qui n’est pas le cas actuellement.L’autonomie des îles sera une réalité, le jour où tous les comoriens accepteront qu’un de leur compatriote qui n’est pas natif de leur région puisse les diriger, en raison de sa compétence et de son intégrité. Par exemple un foumbounien député à Moroni, un mohélien maire de Mutsamudu, peut-être est-ce un rêve, mais sans une volonté commune de surpasser nos origines respectives, nous continuerons à mettre en place des belles institutions qui seront toujours des vœux pieux, des lettres mortes, sans une réelle application sur le terrain (…)

*Article rédigé le 3 avril 1999 par Ismael SAADI et publié dans le forum Habari

Nom

A la Une,308,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,64,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,113,Abdourahamane Cheikh Ali,105,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2146,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1632,Ahmadou Mze,87,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,204,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,121,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,415,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1232,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,53,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8853,Daoud Halifa,232,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,179,Dini NASSUR,149,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1657,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3309,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1625,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,830,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,477,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2649,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1632,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,210,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,424,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,6069,Publication Article,1,Rafik Adili,49,SAID HALIFA,22,Said HILALI,101,Said Yassine S.A,173,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,53,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1192,Tribune libre,4788,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Autonomie des îles et insularité, une vision prémonitoire
Autonomie des îles et insularité, une vision prémonitoire
http://1.bp.blogspot.com/-MYBubPFdy0E/Vi4iFTpr_-I/AAAAAAABud0/GxFWt6F71W8/s1600/wpid-2533411285_1.jpg
http://1.bp.blogspot.com/-MYBubPFdy0E/Vi4iFTpr_-I/AAAAAAABud0/GxFWt6F71W8/s72-c/wpid-2533411285_1.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2015/10/autonomie-des-iles-et-insularite-une.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2015/10/autonomie-des-iles-et-insularite-une.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières