Lettre à la Nation de Mouzaoir ABDALAH

PARTAGER:

Lettre à la Nation Je prie la population Comorienne de m’excuser si je m’exprime en français, vous connaissez parfaitement l'amour qu...

Lettre à la Nation

Je prie la population Comorienne de m’excuser si je m’exprime en français, vous connaissez parfaitement l'amour que j'ai pour ma Culture, ma Patrie, mais ce discours à la Nation a pour moi l'importance d'être probablement un des derniers mais surtout comme l'appel du Général De Gaulle en 1940, ce discours, est probablement le point de départ historique pour le renouveau de la République des Comores et la fin de sa descente aux enfers, aussi en me servant de la langue de Molière, je dirais mieux ma pensée, avec toute la force de mon esprit et de mon cœur.

Je viens vous parler au nom du Peuple Comorien qui, sur la terre de ses ancêtres, a choisi, dorénavant de s’affirmer et d’assumer son histoire, dans ses aspects positifs, comme dans ses aspects négatifs, sans complexe aucun.

Je viens enfin, mandaté par le Conseil National du FRONT PATRIOTIQUE SOILIHISTE, pour exprimer ses vues concernant les problèmes dus à la mauvaise gouvernance des trois tournantes et de ce fait de l'état d'abandon où se trouve notre Pays.

Je n’ai nullement la prétention d’énoncer des dogmes. Je ne suis ni un messie ni un prophète. Je ne détiens aucune vérité. Ma seule ambition est de pouvoir, en langage simple, celui de l’évidence et de la clarté, parler au nom de tous les Comoriens; Tout ceci dénote de l'intérêt que je porte aux structures officielles et au Gouvernement, mais il faut comprendre que les exigences des droits de chaque Comorien prend une vigueur et la rigueur de la claire conscience de nos devoirs.

Il faut proclamer aujourd'hui qu’il ne peut y avoir de salut pour notre peuple que si nous tournons radicalement le dos à tous les modèles que nous avons vus défiler dans nos palais gouvernementaux, tous les charlatans, prédateurs , vicieux, ne pensant qu'à s'enrichir vite et beaucoup et qui nous ont trahis pendant plus de quarante ans. Pas de développement en dehors de cette rupture.

Loin de moi l’idée de tourner en ridicule les efforts patients de certains dirigeants honnêtes, qui ont essayé de répondre présent aux attentes de leurs concitoyens, je voudrais ici rappeler que le peu de temps qu'à durer la présidence de mon ami SOIHILI, ce fut un grand pas en avant pour le Pays, il en est mort! Il faut que tous les hommes et femmes politiques des Comores, reviennent à eux-mêmes, c’est-à-dire à leur société, à la misère dont nous avons hérité pour comprendre non seulement que la bataille pour une pensée au service des masses déshéritées n’est pas vaine, mais qu’ils peuvent devenir crédibles sur le plan international, qu’en inventant réellement, c’est-à-dire, en donnant de leurs peuples une image fidèle.


Une image qui leur permette de réaliser des changements profonds de la situation sociale et politique. Il faut que vous qui êtes soi-disant l'élite du Pays, il vous faut donner un sens aux révoltes grondantes des masses urbaines désœuvrées, frustrées et fatiguées de voir circuler les limousines des élites aliénées qui se succèdent à la tête de l’Etat et qui ne leur offraient rien d’autre que le manque d'électricité, les routes défoncées, les abus sexuels, le chômage généralisé, l'argent public détourné, bref beaucoup de désillusions

Beaucoup de journalistes et d'hommes de lettres ont écrit et dit, à quel point s’est élargi le fossé entre les bourgeois nantis et ceux qui n’aspirent qu’à manger à leur faim, boire à leur soif, survivre et conserver leur dignité. Mais nul n’imaginera à quel point " le grain du pauvre a nourri chez nous la vache du riche".

Très peu sont les pays qui ont été, comme le mien, inondés d’aides de toutes sortes. Cette aide est en principe censée œuvrer au développement. On cherchera en vain dans ce que sera votre audit ce qui peut relever d’un développement. Les gouvernants en place, soit par naïveté, soit par égoïsme de classe, n’ont pas pu ou n’ont pas voulu maîtriser cet afflux extérieur, en saisir la portée et exprimer des exigences dans l’intérêt de la Nation.

Je propose de mettre en place de nouvelles techniques, au plan de la gestion économique, il faut apprendre à vivre simplement, à accepter et à nous imposer l’austérité afin d’être à même de réaliser de grands desseins. Il faut mettre sur pied un plan moyen et long termes afin de parvenir à l’autosuffisance alimentaire. Notre ambition économique est d’œuvrer pour que le cerveau et les bras de chaque Comorien puissent au moins lui servir à inventer et à créer de quoi s’assurer deux repas par jour et de l’eau potable et l'électricité.

Je jure, je proclame, que désormais au Comores, plus rien ne se fera sans la participation des Comoriens. Rien qui n’ait été au préalable décidé par vous, élaboré par vous.

Forts de cette certitude, je souhaiterais que ma parole s’élargisse à tous ceux qui souffrent dans leur chair, tous ceux qui sont bafoués dans leur dignité d’homme par une minorité d’agents du pouvoir ou par un système qui les écrase. Je m’exclame au nom des chômeurs d’un système structurellement injuste et conjoncturellement désaxé, réduits à ne percevoir de la vie que le reflet de celle des plus nantis.

Je parle au nom des femmes de mon Pays, qui souffrent d’un système d’exploitation imposé par les hommes. Pour ce qui nous concerne, nous sommes prêts à accueillir toutes les suggestions du monde entier, nous permettant de parvenir à l’épanouissement total de la femme Comorienne Des femmes qui luttent et proclament avec nous, que celui qui accepte l'état de fait de cette honteuse gouvernance, ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Je tiens à féliciter pour son courage et son exemple Madame MOINAECHA YOUSSOUF DJALALI, qui se présente à l'élection présidentielle, un geste courageux !

Je parle au nom des mères de notre Pays, qui voient mourir leurs enfants de maladie, je pense à ces familles qui disparaissent en mer alors qu'elles essaient de rejoindre notre terre Mayotte, qui a fait un choix que je respecte, mais la pression exercée par ces politiques ignares ne fait qu'envenimer le débat, alors que la solution est là à notre porte!.

Je parle aussi au nom de l’enfant. L’enfant du pauvre, qui a faim

Je parle au nom des artistes (poètes, peintres, sculpteur, musiciens, acteurs), hommes de bien qui voient leur art se prostituer pour amuser quelques fêtards, ou grands mariages,

Je crie au nom des journalistes qui sont réduits soit au silence, soit au mensonge pour ne pas subir les dures lois du chômage.

Il n’y a plus de duperie possible.

- si nous imposons la place qui revient au peuple dans l’organisation politique de notre Pays,

Je conserve en moi la confiance inébranlable, confiance partagée avec l’immense communauté Comorienne au Pays et à l'international, que notre Pays va maintenir sa cohésion, renforcer son pouvoir de négociation collective, se trouver des alliés parmi les nations et commencer, de concert avec ceux qui peuvent encore nous entendre, l’organisation d’un système de relations économiques internationales véritablement nouveau.

Si j’ai accepté de me porter le porte-parole de toute notre Nation pour vous dire qu'il faut un changement total dans la manière de gouverner Les Comores, c'est pour dire et réitérer ma résolution d'être un acteur actif de la paix,

Excellence Monsieur Le Président de l'Union des Comores, Messieurs et mesdames les Ministres du Gouvernement, Messieurs les Présidents, Mesdames, Messieurs, je suis venu pour demander à chacun de vous que nous puissions mettre ensemble nos efforts pour que cesse la morgue des gens qui n’ont pas raison, pour que s’efface le triste spectacle des enfants mourant en mer, pour que disparaisse l’ignorance, pour que triomphe la déontologie professionnelle de l'administration, que le développement économique soit le but de toutes les actions gouvernementales et au-dessus de tout cela une Gouvernance propre, et qu’enfin, avec une seule et même volonté, luttant pour le bonheur et le bien- être de toute la population.: La RÉCONCILIATION NATIONALE, L'UNION NATIONALE

"Bientôt les astres reviendront visiter la terre d’où ils se sont éloignés pendant nos temps obscurs ; le soleil déposera son spectre sévère, redeviendra étoile parmi les étoiles, toutes les forces de notre nation se rassembleront à nouveau, alors les habitants du temps jadis reviendront vers la terre, en chaque tombe se réveillera la cendre éteinte, partout brûleront à nouveau les flammes de la vie, le vieilles demeures seront rebâties, les temps anciens se renouvelleront et l’histoire sera le rêve d’un présent à l’étendue infinie", le Peuple Comorien sera un peuple heureux, uni et fier de son Pays et de ses Gouvernants

Mouzaoir ABALLAH
Nom

A la Une,308,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,64,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,113,Abdourahamane Cheikh Ali,105,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2146,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1632,Ahmadou Mze,87,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,204,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,121,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,415,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1232,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,53,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8859,Daoud Halifa,232,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,179,Dini NASSUR,149,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1657,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3309,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1625,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,830,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,478,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2649,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1632,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,210,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,424,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,6071,Publication Article,1,Rafik Adili,49,SAID HALIFA,22,Said HILALI,101,Said Yassine S.A,173,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,53,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1192,Tribune libre,4789,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Lettre à la Nation de Mouzaoir ABDALAH
Lettre à la Nation de Mouzaoir ABDALAH
http://2.bp.blogspot.com/-OjsVAUmX0to/Ve3RmzgY9xI/AAAAAAABsMg/gv2GR02NvUw/s320/arton1546.jpg
http://2.bp.blogspot.com/-OjsVAUmX0to/Ve3RmzgY9xI/AAAAAAABsMg/gv2GR02NvUw/s72-c/arton1546.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2015/09/lettre-la-nation-de-mouzaoir-abdalah.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2015/09/lettre-la-nation-de-mouzaoir-abdalah.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières