La lutte contre la corruption : «Liste noire des personnalités indésirables dans les fonctions de responsabilité»

PARTAGER:

Si on devrait poser une première pierre de la « lutte contre la corruption », l'Etat devrait sortir une  « Liste Noire »   de toute...

Si on devrait poser une première pierre de la « lutte contre la corruption », l'Etat devrait sortir une « Liste Noire »  de toute personne comorienne ayant fait l'objet directement ou indirectement d'une poursuite judiciaire concernant tout acte de détournement des biens publics ou des valeurs morals de l’État. 


Étant subjective, la corruption transgresse la frontière du droit et de la morale. En effet, on peut distinguer plusieurs types et différents cas de corruption.  Et quelque soit le type ou le cas, il s'agit d'un détournement d'un processus ou d'une interaction avec une ou plusieurs personnes dans le dessein, pour le corrupteur, d'obtenir des avantages ou des prérogatives particulières ou, pour le corrompu, d'obtenir une rétribution en échange de sa bienveillance. Elle conduit en général à l'enrichissement personnel du corrompu ou à l'enrichissement de l'organisation corruptrice (groupe mafieux, entreprise, club, etc.[]). C'est une pratique qui peut-être tenue pour illicite selon le domaine considéré (commerce, affaires, politique...).
Elle peut concerner toute personne bénéficiant d'un pouvoir de décision, que ce soit une personnalité politique, un fonctionnaire, un cadre d'une entreprise publique, un médecin, un enseignant, un syndicaliste ou l'organisation à laquelle ils appartiennent.
Un exemple classique, selon le site internet Wikipédia,  est celui d'un homme politique qui reçoit de l'argent à titre personnel ou pour son parti de la part d'une entreprise de travaux public et en retour lui attribue un marché public. L'homme politique pourrait être accusé de corruption passive : il a reçu de l'argent, alors que l'entreprise peut, elle, être accusée de corruption active. En revanche, si cet homme politique dirige une association ou une fondation d'entreprise, le versement d'argent sera considéré soit comme de la "corruption indirecte", soit comme une "participation complémentaire" par les autres. Il serait très important de pouvoir faire la différence.
Les causes de cette pratique sont d'ordre générale:
-          Une mauvaise gouvernance : cadre législatif flou, système judiciaire inadéquat, manque de transparence et de responsabilité, manque de liberté de presse.
-          Absence de toute politique anti – corruption préventive.
-          Institutions faibles : fonctionnaires ou responsables d'entreprises à forte autorité ayant peu de compte à rendre, ….
-          Faibles salaires et irrégularités des payements.
-          Culture administrative et peu propice générant des craintes et qui dissuade toute dénonciation : esprit de revanche, sanctions déguisées, …  

D'après l'économiste Robert Klitgaard, la corruption répond à l'équation suivante :
Corruption = Monopole + Pouvoir – Transparence

Comme vous pouvez le constater, chers lecteurs et lectrices, le combat lancé par son excellence le Président Docteur Ikililou Dhoinine, n'est pas facile. Pour le gagner, il a fait appel à tout un chacun et il a eu raison. Par contre c'est l'Etat qui doit commencer à jouer son rôle en mettant en place les structures et les ressources financières, humaines et techniques nécessaires et crédibles pour faire face à ce « fléau ».   Mais en attendant, le gouvernement peut confier la « Direction des Renseignements Généraux » à établir et diffuser, d'une façon professionnelle et crédible la « Liste  Noire » des personnalités comoriennes (personnalités politiques, fonctionnaires, cadres d'entreprise publique / privée, médecins, enseignants,…) ayant fait l'objet d'un acte de corruption.
Et la première mesure à prendre est de rendre cette liste publique avec un arrêté ou un décret présidentiel, avec l'aval formel du président de l'assemblé et / ou de la cour constitutionnelle, pour interdiction de ses hommes et femmes sur la « Liste Noire » à des Fonctions de Responsabilité au sein de l'Etat (Présidence, Ministère, Direction, Organisme, …).     
Cette approche est très difficile et plein d'obstacles, mais en croyant aux experts en matière d'anti – corruption, c'est ce premier pas de vérité et de transparence qui déclenchera la prise de conscience de la population. L'engagement de l'Etat doit s'exprimer par des actes et la population, bien que déjà « enroulée » dans le système, sera prête à l'accompagner ?
Nom

A la Une,308,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,64,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,113,Abdourahamane Cheikh Ali,105,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2143,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1632,Ahmadou Mze,87,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,204,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,120,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,415,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1231,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,53,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8846,Daoud Halifa,232,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,179,Dini NASSUR,149,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1656,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3309,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1625,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,830,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,477,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2649,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1631,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,209,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,424,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,6067,Publication Article,1,Rafik Adili,49,SAID HALIFA,22,Said HILALI,101,Said Yassine S.A,173,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,53,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1192,Tribune libre,4788,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: La lutte contre la corruption : «Liste noire des personnalités indésirables dans les fonctions de responsabilité»
La lutte contre la corruption : «Liste noire des personnalités indésirables dans les fonctions de responsabilité»
http://4.bp.blogspot.com/-29ih7ejAoYA/Ut6jPgHW_pI/AAAAAAABHSY/C8IWEMvXFGk/s1600/Capture.PNG
http://4.bp.blogspot.com/-29ih7ejAoYA/Ut6jPgHW_pI/AAAAAAABHSY/C8IWEMvXFGk/s72-c/Capture.PNG
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2014/01/la-lutte-contre-la-corruption-liste.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2014/01/la-lutte-contre-la-corruption-liste.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières