La fin de la léthargie qui paralyse les Comoriens contre les dérives des dirigeants

Mardi 12 novembre 2013, sursaut national contre la corruption et l’impunité. Mesdames, Messieurs, pensez à nos pauvres cœurs, fragilis...

Mardi 12 novembre 2013, sursaut national contre la corruption et l’impunité.


Mesdames, Messieurs, pensez à nos pauvres cœurs, fragilisés par des années d’illusions et de chimères. Si vous ne pouvez pas faire ce que vous envisagez, arrêtez tout de suite votre action de dénonciation publique de la corruption et de l’impunité aux Comores, car mieux vaut vivre sans rêve, ni espoir, que d’aller de désillusions en désillusions. Il faudra sans doute rappeler que dans l’Antiquité, Virgile (70-19) dans L’Énéide, a écrit ce mot à la fois merveilleux et terrible: «Una salus victus nullam sperare salutem»: «Le seul espoir du condamné est de n’espérer nul salut».

Donc, il est inhumain de faire croire à un condamné à mort qu’il a un espoir d’échapper à sa mise à mort, alors que c’est faux. De fait, dans l’état actuel des choses, le Comorien n’attend aucun miracle. Mais, voilà, un mouvement s’est créé et veut faire du mardi 12 novembre 2013, une Journée nationale de dénonciation de la corruption et de l’impunité. Vaste programme. Le 12 novembre n’est pas une date choisie au petit bonheur la chance, mais l’anniversaire de l’admission des Comores aux Nations Unies, en 1975.


    Pour comprendre la nature du mouvement, il faut prendre connaissance des mots courageux qui sortent de la bouche de Hachim Saïd Hassane, un des concepteurs de la marche de protestation: «Il faut dénoncer ce laisser-aller! Finie, la tolérance face à ces pilleurs des biens publics!». Quelle belle musique! Que c’est beau d’entendre ça d’un jeune Comorien! Donc, ce pays n’est pas mort pour tout le monde? Donc, il y a tout de même des gens qui pensent à ce pays? Hachim Saïd Hassane est encore dans le vrai quand il place le Président Ikililou Dhoinine face à ses propres contradictions: 

«Le chef de l’Etat fait des discours émouvants, mais on considère qu’il entretient cette corruption, car il ne prend aucune sanction à l’encontre de ses collaborateurs ou ses hommes occupant des hautes fonctions en attendant la décision de la Justice». Des noms, fournissez-nous des noms. Et là, Hachim Saïd Hassane ne se fait pas prier pour citer le plus emblématique des voleurs couverts et choyés par le Président Ikililou Dhoinine, Abiamri Mahmoud, le patron de Comores Télécom: «Le président l’a maintenu à son poste. N’est-ce pas là de la complicité?». Merci de le rappeler. Mohéliens, avez-vous entendu les propos de notre frère Hachim Saïd Hassane?


     Que faire alors? Hachim Saïd Hassane suggère deux pistes salutaires: d’une part, «on ne doit pas s’arrêter à des poursuites judiciaires. Il faut qu’on saisisse tous leurs biens mal acquis», et d’autre part, «il faut une prise de conscience collective car les communautés sont les premières à se lever pour demander la libération de l’un des leurs poursuivis pour détournement. On participe ainsi à l’entretien de cette impunité». Tout ceci est la vérité. Tout ceci relève de la vérité. Mais, il y a une troisième action à envisager: élaborer une Charte de la Bonne Gouvernance (Lutte contre la Corruption et de l’Impunité) et l’imposer à tous les candidats à l’élection présidentielle de 2016, comme Nicolas Hulot avait fait avec son Pacte écologique à l’occasion de l’élection présidentielle française de 2007. Il est temps de fouetter les consciences.


    C’est vraiment formidable que des jeunes Comoriens lancent une initiative de lutte contre les deux maux qui ont mis à genoux la République: la corruption et l’impunité. En février 1997, quand avaient été lancés le séparatisme et le «rattachisme» à Anjouan, un fonctionnaire international malien me disait que le rattachement d’Anjouan à la France relevait du rêve impossible, mais que les Comoriens auraient changé leur destin en mieux si, au lieu de demander l’impossible, ils avaient exigé des autorités de se comporter en bons pères et en bonnes mères avec le peuple comorien, en abandonnant les pratiques de prédatrices et prévaricatrices. En attendant, je souhaite signaler aux internautes qui m’ont posé de nombreuses questions sur le message injurieux envoyé à mon téléphone le vendredi 1er novembre 2013 à 19 heures 22 par le téléphone comorien +269.332.3242 qu’initialement, ce numéro avait été attribué à Saïd Ahamada d’Itsandra, et que désormais la traçabilité du téléphone a été faite.

 Par ARM
© www.lemohelien.com – Dimanche 10 novembre 2013.
Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,62,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,110,Abdourahamane Cheikh Ali,99,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2120,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1625,Ahmadou Mze,85,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,203,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,119,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,414,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1216,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,50,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8670,Daoud Halifa,228,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,164,Dini NASSUR,146,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1628,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3299,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1616,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,825,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,471,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2626,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1626,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,208,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,423,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5988,Publication Article,1,Rafik Adili,48,SAID HALIFA,22,Said HILALI,100,Said Yassine S.A,170,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,52,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1171,Tribune libre,4743,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: La fin de la léthargie qui paralyse les Comoriens contre les dérives des dirigeants
La fin de la léthargie qui paralyse les Comoriens contre les dérives des dirigeants
http://3.bp.blogspot.com/-7mIz6WWlN7w/Un6-E2jm7sI/AAAAAAABC18/DpNzJnDintM/s1600/Capture.PNG
http://3.bp.blogspot.com/-7mIz6WWlN7w/Un6-E2jm7sI/AAAAAAABC18/DpNzJnDintM/s72-c/Capture.PNG
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2013/11/la-fin-de-la-lethargie-qui-paralyse-les.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2013/11/la-fin-de-la-lethargie-qui-paralyse-les.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières