La condamnation de la possible candidature d’Ahmed Sambi en 2016 agace le Soleil

Sounhadj Attoumane, le distributeur automatique des billets (DAB), a encore sévi.   Ah! Sounhadj Attoumane! Le bon Sounhadj Attoumane! L’...

Sounhadj Attoumane, le distributeur automatique des billets (DAB), a encore sévi. 


Ah! Sounhadj Attoumane! Le bon Sounhadj Attoumane! L’irremplaçable Docteur Sounhadj Attoumane! Que serions-nous sans lui? Que deviendraient les Comores sans lui? Le brave homme! Il est chou. Il est tellement chou que s’il n’existait pas, il aurait fallu l’inventer. Oui, il est chou. Cardiologue, le voilà parti en croisade humanitaire pour apporter des remèdes et du soulagement à nos cœurs de Comoriens usés par les tracas d’une vie quotidienne qui n’est pas du tout une sinécure. Pourtant, un jour, il faudra bien se résoudre à reconnaître le statut qui lui sied le mieux: la voix de son maître. Maître «Papa» Ahmed Sambi. Son grand problème, c’est son côté cheveu sur la soupe, car il fait parler de lui quand personne ne lui demande son avis, quand personne ne lui demande l’heure, quand personne ne s’attend à ce qu’il parle, quand il gagnerait à adopter un profil bas et à se taire.

       Et, lors de sa dernière sortie médiatique, il n’a pas dérogé à la règle qu’il a lui-même établie, et a fait très fort. Se faisant plus sambiste qu’Ahmed Sambi lui-même, il est monté au créneau pour stigmatiser la stigmatisation de la possible candidature d’Ahmed Sambi à l’élection du chef d’État comorien en 2016, un scrutin ouvert au niveau présidentiel aux seuls Comoriens originaires de Grande-Comore, selon l’esprit de la Constitution comorienne, mais, un esprit que l’Anjouanais Ahmed Sambi, émérite promoteur du Parti Soleil de l’Enfer, pour faire parler de lui et parce qu’il ne peut pas attendre le tour de son île en 2021, fait tout pour ignorer.

       Aujourd’hui, tous les Comoriens savent que la candidature déjà annoncée d’Ahmed Sambi pour l’élection présidentielle de 2016, est dangereuse pour l’unité et la stabilité du pays. Au cours de sa conférence de presse, le Parti Orange – son appellation officielle ne s’imposera probablement jamais, et les Comoriens sont déjà habitués à «Orange» – s’est fait le porte-parole de milliers de Comoriens qui veulent vivre en paix, loin de la pagaille et du désordre qu’Ahmed Sambi risque de créer en se portant candidat à une élection grande-comorienne, alors que les Grands-Comoriens sont connus pour l’importance qu’ils accordent à l’honneur et la dignité. La candidature d’un Anjouanais à une élection censée être grande-comorienne constitue donc aux yeux des Grands-Comoriens un facteur de déshonneur et de piétinement de leur honneur et de leur dignité. Quelqu’un qui a été Président des Comores doit le savoir.

      Cela étant, après la conférence de presse du Parti Orange, le Docteur Sounhadj Attoumane a cru bien faire en se livrant à une attaque en règle contre cette organisation politique qui vient de quitter le giron d’Ahmed Sambi. Il déclare: «Je trouve ces propos indignes, incorrects et inadmissibles pour un parti politique dit national et républicain». Mais, n’est-ce pas pour sauver un certain esprit «national et républicain» dévoyé par l’insularité que le Parti Orange s’insurge contre la pyromanie d’Ahmed Sambi, dont la gloutonnerie en matière de pouvoir est devenue le principal motif de peur et de hantise chez les Comoriens, aujourd’hui? Se prenant vraiment au sérieux, le bon Docteur Sounhadj Attoumane poursuit sa croisade verbale. Parlant de l’élection présidentielle selon le principe de la rotation entre les îles, il soutient que «si la candidature de l’ancien Président Sambi est validée par la Cour constitutionnelle, je ne vois pas comment et je ne pense pas qu’on puisse lui barrer la route. C’est la Loi, c’est la Constitution et c’est la démocratie». Il n’a toujours pas appris à s’exprimer correctement et à parler clairement en français, mais ça viendra avec le temps. Enfin, nous le souhaitons…

       Ce qui est étrange, c’est le strabisme constitutionnaliste divergent de l’ami Sounhadj Attoumane, dont on n’a pas entendu les exégèses légalistes et constitutionnalistes quand son maître Ahmed Sambi malmenait la Constitution comorienne pour empêcher l’élection du chef de l’État en 2010, quand son chef a mis en place un système mafieux de vente des passeports comoriens à des étrangers sans attaches avec les Comores, quand son Dieu a tendu la main à une mafia qui l’a beaucoup enrichi. C’est donc du constitutionnalisme et du légalisme de fin de semaine. Du flan! Du légalisme et du constitutionnalisme de la mauvaise conscience et de l’intérêt personnel et partisan. Ça ne fait pas sérieux.

       Mais, jamais à court d’arguments supposément juridiques quand il s’agit de défendre son maître à penser, le Docteur Sounhadj Attoumane pousse le bouchon trop loin quand il déclare sans rire que «si un parti politique ose mettre en question la Constitution comorienne et ose parler de déstabilisation, je trouve ça honteux en termes de respect de la Constitution». Une fois de plus, il faudra dire que le Docteur Sounhadj Attoumane chante faux car sa famille politique est connue pour le peu de cas qu’il a toujours fait de la Constitution, cette famille politique s’étant signalée par sa propension à étrangler la Constitution.


       Ahmed Sambi et les sambistes ne veulent pas comprendre que les déterminants les plus édifiants du dossier de cette candidature de la discorde sont d’ordre sociologique, la sociologie déterminant tout aux Comores. Qu’est-ce qui empêche la Loi d’être appliquée aux Comores? La sociologie, la sociologie du Droit. Qu’est-ce qui fait que les Comores soient un pays aussi compliqué sur le plan politique? La sociologie, la sociologie politique. Ce sont des réalités qu’on feint d’ignorer mais qui ne laisseront jamais tranquilles les Comoriens. Pour s’en convaincre, il suffirait à peine de rappeler que certains des meilleurs Présidents africains ont connu de graves problèmes parce qu’ils voulaient aller plus vite que la sociologie. Les très charismatiques anciens Présidents Julius Kambarage Nyerere de Tanzanie, Samora M. Machel du Mozambique et Thomas Sankara du Burkina Faso l’ont appris quand il était trop tard, vraiment trop tard.


       Pour redevenir ministre, Sounhadj Attoumane ne veut envisager qu’une seule option, l’élection de son Dieu, «Papa» Ahmed Sambi: «Si le peuple comorien choisit Ahmed Abdallah Mohamed Sambi en 2016, c’est son choix». Son choix? Parce qu’il voit les Comoriens assez fous pour placer cet homme une deuxième fois à la tête de leur pays? Le Docteur Sounhadj Attoumane est tellement soucieux de voir Ahmed Sambi redevenir Président de la République qu’il a recours à la plus éhontée des méthodes les plus éculées en matière de mercatique politique: l’illusion d’une popularité et d’un charisme. Héritier du hitlérien Joseph Goebbels, le Docteur Sounhadj Attoumane est devenu un spécialiste de l’illusionnisme politique. C’est ainsi que quand Ahmed Sambi doit se rendre quelque part, il devient un distributeur automatique de billets (DAB), corrompant les plus démunis des Comoriens pour qu’ils aillent acclamer son maître, afin de donner vie au mythe d’un ancien satrape Ahmed Sambi resté populaire dans le cœur des Comoriens. C’est d’un ridicule… Bientôt, il suffira de poser sa carte bancaire sur une partie du corps du Docteur Sounhadj Attoumane et composer son code secret pour voir son corps donner automatiquement les billets de banque, tellement il en distribue.

       Messieurs les sambistes, quand on provoque un peuple comme celui de la Grande-Comore, il faudra s’attendre à en payer le prix, un jour. D’une manière ou d’une autre. Nourrissez-vous d’illusions sur la popularité et le charisme de votre chef, et un jour vous vous réveillerez avec la gueule de bois, après la langue de bois. Qui vivra verra.

 Par ARM
© www.lemohelien.com – Dimanche 10 novembre 2013.
Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,62,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,110,Abdourahamane Cheikh Ali,100,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2120,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1627,Ahmadou Mze,85,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,203,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,119,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,414,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1216,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,50,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8680,Daoud Halifa,228,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,164,Dini NASSUR,146,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1630,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3299,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1618,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,826,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,472,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2627,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1627,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,209,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,423,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5992,Publication Article,1,Rafik Adili,48,SAID HALIFA,22,Said HILALI,100,Said Yassine S.A,170,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,52,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1173,Tribune libre,4747,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: La condamnation de la possible candidature d’Ahmed Sambi en 2016 agace le Soleil
La condamnation de la possible candidature d’Ahmed Sambi en 2016 agace le Soleil
http://2.bp.blogspot.com/-8P9DDI2SWHQ/Un6_TL9ZViI/AAAAAAABC2E/hNBifflO4zc/s1600/Capture.PNG
http://2.bp.blogspot.com/-8P9DDI2SWHQ/Un6_TL9ZViI/AAAAAAABC2E/hNBifflO4zc/s72-c/Capture.PNG
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2013/11/la-condamnation-de-la-possible.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2013/11/la-condamnation-de-la-possible.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières