« Instrumentalisation de la religion musulmane » par Manuel Valls, « c’est honteux ! »

PARTAGER:

Le ministre français de l’Intérieur Manuel Valls se pose à nouveau comme gendarme de l’islam. Il a annoncé mardi l’expulsion d’imams et d...

Le ministre français de l’Intérieur Manuel Valls se pose à nouveau comme gendarme de l’islam. Il a annoncé mardi l’expulsion d’imams et de prédicateurs étrangers jugés « radicaux ». Des étudiants musulmans réagissent.

« Plusieurs prédicateurs radicaux étrangers vont être expulsés dans les prochains jours », a annoncé le ministre de l’Intérieur français Manuel Valls. C’était à Bruxelles, mardi dernier, à la conférence internationale sur la lutte contre les extrémismes violents. Le ministre a dans son collimateur plusieurs imams et prédicateurs dont il souhaite l’expulsion du territoire français.
La procédure d’expulsion vise trois personnes dont un imam de Seine-Saint-Denis. Cette décision étonne le secrétaire général de l’Union des associations musulmanes de ce département de la banlieue parisienne. « Ce n’est pas quelqu’un de dangereux, il n’a jamais pris de position sur les questions internationales comme la Palestine ou le Mali », a déclaré à l’AFP le secrétaire général de l’Union des associations musulmans de Seine-Saint-Denis, M’hammed Henniche. « Cet imam est très charismatique et populaire auprès des jeunes », a-t-il ajouté, en manifestant sa « grande surprise ».

L’islam, « un électron libre »

Manuel Valls poursuit sa politique de lutte contre l’islamisme radical et le « jihadisme global ». Ce dernier a tenu à faire la distinction entre « islamisme radical » et « islam de France ». Tant de termes que beaucoup de musulmans ne comprennent pas. C’est le cas de Hakim, 23 ans. Cet étudiant français de confession musulmane dit ne pas saisir l’expression « Islam de France ».
« Je ne comprends pas cette idée de vouloir faire d’un électron libre, une religion sous contrôle », affirme-t-il. Il comprend toutefois cette volonté de mettre de côté ceux qui tendent à semer le trouble dans la société. Mais l’idée de vouloir faire d’une religion un accessoire de l’Etat le met hors de lui. « Les religions sont universelles ! », conteste Hakim.

Sara, également étudiante, 24 ans, nuance les propos de Hakim. Elle s’oppose à toute forme de radicalisation des religions. « La décision de combattre le radicalisme est une bonne chose », assure-t-elle. Mais en expulsant ces radicaux, « on ne fait que transporter le problème ailleurs, je ne pense pas que ce soit la meilleure des solutions car tôt ou tard le problème reviendra en France ».
« Déjà, si on arrêtait un peu de parler de l’islam qu’en mal, ça ne donnerait pas des idées farfelues à certains », renchérit Hakim. Selon lui, le massacre politique et médiatique d’une religion qui prône « l’amour et la tolérance » n’aide pas à l’instauration d’un climat de paix. Il fustige « l’instrumentalisation de la religion » par les dirigeants politiques, et ce, « à des fins politiques ». « C’est honteux ! », lance-t-il.

Une religion d’Etat ?

L’Etat s’est-il séparé de l’Eglise pour se rapprocher de la mosquée ? C’est la question que se pose Sara. La jeune étudiante ne comprend pas pourquoi l’islam atterrit là où il ne devrait pas. « Dans son discours à Bruxelles, Manuel Valls a parlé des violences faites aux femmes musulmanes. A-t-il des chiffres officiels à communiquer ? » A écouter le ministre français, Sara a l’impression qu’un bon musulman est quelqu’un qui bat sa femme. « Mais il me semble qu’il y a plus de 8 000 cas de violences conjugales enregistrés en France, un chiffre en hausse depuis 2010. C’est énorme ! relève-t-elle. Pourtant, nous ne sommes pas en Arabie Saoudite ou en Iran, mais bien en France ! ». Elle regrette que toutes ces françaises battues ne préoccupent pas autant que la religion.

En avril 2012, Manuel Valls avait ordonné l’expulsion de trois imams. Parmi eux, Ali Belhadad, un Algérien de 44 ans en France depuis 20 ans et en situation régulière. Il avait été présenté comme condamné pour son rôle dans les attentats de Marrakech en 1994, ce qui s’est révélé être faux.
Cette surveillance accrue de l’islam renforce le sentiment de peur et d’ « islamophobie » de la part des Français, regrette Hakim. « Notre propre pays n’a pas confiance en nous au point de nous surveiller comme si nous étions tous des terroristes », poursuit-il. Il y a des « bons » et des « mauvais » comme partout.
Hakim et Sara rêvent tous deux d’un « islam libre » où toutes les religions cohabiteraient « sans complexe » et sans se salir mutuellement. Croire que les musulmans détestent les juifs et les chrétiens est une « utopie » selon eux. Ce serait contre nature dans la mesure où « nous croyons en tous les prophètes, y compris Jésus et Moïse », concluent les jeunes étudiants. avec afrik.com

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,308,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,64,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,113,Abdourahamane Cheikh Ali,105,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2145,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1632,Ahmadou Mze,87,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,204,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,121,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,415,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1232,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,53,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8852,Daoud Halifa,232,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,179,Dini NASSUR,149,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1657,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3309,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1625,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,830,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,477,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2649,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1632,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,210,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,424,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,6068,Publication Article,1,Rafik Adili,49,SAID HALIFA,22,Said HILALI,101,Said Yassine S.A,173,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,53,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1192,Tribune libre,4788,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: « Instrumentalisation de la religion musulmane » par Manuel Valls, « c’est honteux ! »
« Instrumentalisation de la religion musulmane » par Manuel Valls, « c’est honteux ! »
http://3.bp.blogspot.com/-yCpWDnNjUCs/UQuB9Wc2i4I/AAAAAAAAqiA/UonqOn9zTPk/s1600/manuel-323.jpg
http://3.bp.blogspot.com/-yCpWDnNjUCs/UQuB9Wc2i4I/AAAAAAAAqiA/UonqOn9zTPk/s72-c/manuel-323.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2013/02/instrumentalisation-de-la-religion.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2013/02/instrumentalisation-de-la-religion.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières