Olympique de Marseille /Interview . Kassim ABDALLAH: "JE N'AI PAS LÂCHÉ LES CHEVAUX"

PARTAGER:

Pour sa première sortie au Vélodrome, Kassim Abdallah a fait bonne figure contre Rennes avant de sortir, victime de crampes. Il commence à...

Pour sa première sortie au Vélodrome, Kassim Abdallah a fait bonne figure contre Rennes avant de sortir, victime de crampes. Il commence à prendre ses marques au sein de sa nouvelle équipe.




 Comment avez-vous vécu votre première sortie sous le maillot de l'OM ?

Kassim ABDALLAH : J'ai essayé de faire de mon mieux. C'était un peu compliqué. Il y a eu beaucoup de stress car le transfert de Sedan vers Marseille s'est fait rapidement. J'ai dû quitter mon équipe un peu à la va-vite.


 Quand avez-vous su que vous seriez titulaire pour ce match ?

J'ai eu une discussion avec Elie Baup. La veille du match, je savais que j'allais jouer. Le coach m'a mis en condition en me parlant tactique. Il m'a expliqué comment il aimerait que je sois placé sur le terrain. Moi, je me suis conditionné pour ce match. A cause du stress de l'événement, je n'ai pas beaucoup dormi. Dans ma chambre d'hôtel, je me disais :" il faut que tu fasses comme ça sur le terrain". Dans ma tête, je me voyais déjà intervenir durant le match.


 Vous avez longtemps vécu à Marseille. Qu'avez-vous ressenti au moment d'entrer sur la pelouse ? 

J'ai essayé de ne pas me mettre trop de pression. Je ne voulais penser qu'au football et enlever le reste de ma tête. Ça demande beaucoup de concentration. En entrant sur le terrain, je voulais être relâché. J'ai réussi à le faire. Ça m'a aidé même si tout n'a pas été parfait.

"J'étais un peu timoré"


 Justement, comment jugez-vous votre prestation ?

J'ai essayé de jouer le plus simple possible. Mais j'ai fait des mauvais choix. Le terrain n'était pas très bon et sur les contrôles c'était compliqué. A un moment donné, je fais une bonne récupération de balle au milieu de terrain mais en essayant d'éliminer un joueur je ne regarde pas autour de moi et je perds le ballon. J'aurais dû le donner tout de suite.


 Offensivement, vous pensez pouvoir faire mieux ?

Oui, je n'ai pas lâché tous les chevaux. Dans le secteur offensif mais aussi dans la tenue de balle, j'étais un peu timoré. Ça va venir avec le temps. Si j'arrive à jouer et à enchaîner les matchs, je vais être plus serein.


 Globalement, vous êtes tout de même satisfait ?

Dans l'ensemble, ça s'est bien passé. Il va falloir continuer à travailler. Et pouvoir faire un match entier, ce serait bien.


 Vous êtes sorti à cause d'une blessure ?

Non, j'ai eu des grosses crampes. Je pense que c'est à cause du stress. Ça ne m'était jamais arrivé auparavant. J'ai dû sortir car je n'arrivais plus à plier la jambe. Mais ce n'est rien de méchant...

"Nkoulou, c'est la sécurité sociale !"


 On a vu Valbuena venir vous parler plusieurs fois. Vos coéquipiers vous ont aidé à trouver vos marques ?

Tout le groupe m'a mis en confiance. Ils m'ont mis tout de suite à l'aise en me faisant comprendre qu'ils avaient confiance en moi. Ça m'a aidé. Je savais que les mecs étaient derrière moi. Ça facilite l'intégration.


 Jouer aux côtés de Nkoulou, ça doit également vous rassurer ?

Franchement, oui. C'est la sécurité sociale ! Quand on joue avec lui, on est impressionné. Le mec dégage une telle sérénité... C'est beau  à voir. Il joue super simple. Et il est de bons conseils. Ça me fait plaisir de jouer avec des gars comme ça. J'espère progresser encore plus vite à ses côtés.


 Vous avez vu la banderole dans les tribunes à votre attention ("Kassim, bienvenue chez toi") ?

Oui, ça m'a fait plaisir. Le public marseillais m'a toujours soutenu. Quand j'ai signé à Sedan, les supporters de l'OM avaient fait une banderole pour moi. Je me sens à la maison. Ça me fait plaisir. Et ça me pousse à me surpasser en donnant le meilleur de moi-même.

"Le travail, c'est le bon dieu"


 Votre trajectoire est assez atypique. Comment expliquez-vous votre arrivée à l'OM ?

Depuis que je suis jeune, j'ai toujours travaillé. Et quand tu travailles, tu es toujours récompensé. Le travail, c'est le bon dieu. Moi, je viens de loin. Il y a 5 ans, j'étais chauffeur-livreur. Hier, j'étais à Sedan. Aujourd'hui, je joue contre Rennes au stade Vélodrome avec l'OM qui est un grand club au niveau européen et mondial. Personnellement, je ne pensais jamais jouer ici.


 Vous passez de la Ligue 2 à Ligue 1. Le changement doit être radical ?

Sur les transmissions de balles, ça va beaucoup plus vite. Mais il n'y a pas non plus un monde d'écart entre les deux divisions.


 Vous vivez un rêve éveillé ?

C'est magnifique. Même dans mes plus beaux rêves, je ne pouvais pas penser que ça pouvait arriver. Je n'arrive pas encore à y croire. Le stade, l'ambiance, et tout... Je commence à réaliser petit à petit. Mais je pense qu'il va me falloir du temps.


 Après ce premier match, votre téléphone a dû beaucoup sonner ?

Oui, il est plein à craquer. Il y a beaucoup d'encouragements de la famille et des amis. Ça me fait plaisir. Quand je vois ces encouragements, j'ai encore plus envie de me surpasser.

PROPOS RECUEILLIS PAR FRÉDÉRIC MARTIN, À MARSEILLE. Mediafoot Marseille 

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,308,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,64,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,113,Abdourahamane Cheikh Ali,109,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2153,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1634,Ahmadou Mze,88,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,204,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,121,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,415,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1246,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,53,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8901,Daoud Halifa,232,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,181,Dini NASSUR,149,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1662,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3310,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1630,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,831,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,480,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2651,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1632,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,211,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,424,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,6115,Publication Article,1,Rafik Adili,49,SAID HALIFA,22,Said HILALI,101,Said Yassine S.A,173,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,53,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1193,Tribune libre,4795,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Olympique de Marseille /Interview . Kassim ABDALLAH: "JE N'AI PAS LÂCHÉ LES CHEVAUX"
Olympique de Marseille /Interview . Kassim ABDALLAH: "JE N'AI PAS LÂCHÉ LES CHEVAUX"
http://www.mediafootmarseille.fr/sites/default/files/styles/medium_article/public/P1010255.JPG
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2012/09/olympique-de-marseille-interview-kassim.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2012/09/olympique-de-marseille-interview-kassim.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières