Le Nord du Mali au bord du désastre, après la proclamation d'indépendance de l'Anzawad

PARTAGER:

Il envisagent d'y envoyer une force militaire de 2.000 à 3.000 hommes pour la préserver: les chefs d'état-major des armées de la ...

Il envisagent d'y envoyer une force militaire de 2.000 à 3.000 hommes pour la préserver: les chefs d'état-major des armées de la Cédéao, réunis jeudi à à Abidjan, ont élaboré un "mandat" pour cette force. ( © AFP Sia Kambou)
BAMAKO (AFP) - La rébellion touareg du Mali a proclamé vendredi l'indépendance du territoire de "l'Azawad" dans le nord du pays, un effet d'annonce rejeté à l'étranger et qui ajoute à la confusion dans une zone dominée par des groupes armés islamistes et criminels, au bord du "désastre humanitaire".
La proclamation d'indépendance faite par un porte-parole en France du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA, rébellion), Mossa Ag Attaher, "officialise" la division du Mali: une partie sud contrôlée par des militaires putschistes isolés et impuissants, une partie nord en proie à l'anarchie.
Très vite, l'Union africaine (UA), l'Union européenne (UE) et la France, ex-puissance coloniale, ont rejeté cette déclaration unilatérale comme "nulle et non avenue" ou "sans aucune valeur", selon Jean Ping, président de la Commission de l'UA.
Invoquant notamment "le principe fondamental de l'intangibilité des frontières" héritées de la colonisation, M. Ping a appelé "toute la communauté internationale à soutenir pleinement cette position de principe de l'Afrique".
"Nous proclamons solennellement l'indépendance de l'Azawad à compter de ce jour", a déclaré Mossa Ag Attaher sur la chaîne France 24 en des termes identiques à ceux d'un communiqué publié par le MNLA sur son site internet.
L'Azawad, immense territoire aride d'une surface équivalente à celle de la France et de la Belgique réunies, est situé au nord du fleuve Niger et comprend les trois régions administratives de Kidal,Tombouctou et Gao.
Une semaine après le coup d'Etat militaire qui a renversé le 22 mars à Bamako le président Amadou Toumani Touré, ces trois régions sont tombées en trois jours aux mains du MNLA, du mouvement islamiste Ansar Dine appuyé par des éléments d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et d'autres groupes.
Très vite, les islamistes et des groupes criminels ont pris le dessus sur le MNLA, selon divers témoignages, relativisant la déclaration unilatérale d'indépendance des rebelles touareg qui ne semblent pas en mesure de contrôler "leur" territoire.
Le chef militaire d'Ansar Dine, qui a pris le contrôle de Tombouctou, a affirmé mener une guerre "contre l'indépendance" de l'Azawad et "pour l'Islam", dans une déclaration publique dont l'AFP s'est procuré les images.
"Notre guerre, c'est une guerre sainte, c'est une guerre légale, au nom de l'islam. Nous sommes contre les rebellions. Nous sommes contre les indépendances. Toutes les révolutions qui ne sont pas au nom de l'islam, nous sommes contre. On est venu pour pratiquer l'islam au nom d'Allah", a expliqué Omar Hamaha.
Les voisins du Mali membres de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) qui ont imposé un embargo diplomatique et économique total au Mali quelques jours après le coup d'Etat, ont toujours clamé leur attachement à l'intégrité territoriale de ce pays membre de l'organisation.
Il envisagent d'y envoyer une force militaire de 2.000 à 3.000 hommes pour la préserver: les chefs d'état-major des armées de la Cédéao, réunis jeudi à à Abidjan, ont élaboré un "mandat" pour cette force.
Effets combinés dévastateurs
L'Algérie, voisin du nord et puissance militaire régionale dont six diplomates ont été enlevés jeudi à Gao, "n'acceptera jamais une remise en cause de l'intégrité territoriale du Mali" et prône le "dialogue" pour régler la crise, a déclaré le Premier ministre Ahmed Ouyahia au journal Le Monde publié vendredi.
Il a ajouté que le Comité d'état-major opérationnel conjoint (Cémoc) regroupant l'Algérie, le Niger, le Mali et la Mauritanie, se réunirait "dans les prochains jours" à Nouakchott pour examiner la situation au Mali.
Il y a urgence: les effets combinés de la sécheresse, des violences et des graves atteintes aux droits de l'homme commises dans le Nord font que cette région est "au bord du désastre humanitaire", selon Amnesty International.
Le front antijunte, qui regroupe partis politiques et organisations de la société civile, a appelé l'ONU à intervenir d'urgence "pour éviter une catastrophe humanitaire" en particulier à Gao où "des menaces d'interruption des fournitures d'eau et d'électricité planent" et où "des enlèvements de petites filles sont également signalés", selon le président de ce front, Siaka Diakité.
Oxfam "craint que la combinaison des conséquences dévastatrices des combats et de l'insécurité ainsi que l'aggravation de la situation alimentaire ne produise un plus grand nombre de réfugiés dans la région", où il y a déjà plus de 210.000 réfugiés et déplacés depuis le déclenchement de la rébellion du MNLA mi-janvier.
World Vision craint aussi "l'impact négatif et de grande envergure" des sanctions sur les démunis.
Ces deux ONG demandent la levée de l'embargo imposé par la Cédéao, car "la fermeture des frontières signifie que les prix des denrées alimentaires, déjà élevés, vont encore augmenter et être hors de portée des plus pauvres", selon World Vision.
Une mission de la Cédéao conduite par le ministre burkinabé des Affaires étrangères Djibril Bassolé, se trouvait toujours vendredi à Bamako pour des pourparlers avec la junte. Elle demande à son chef, le capitaine Amadou Sanogo, un retour à l'ordre constitutionnel en échange de la levée de l'embargo.
Reconnaissance implicite de son impuissance à protéger les populations du Nord, le capitaine Sanogo les a appelées jeudi "à résister" par leurs propres moyens.
Pour la première fois, une ambassade occidentale à Bamako, celle du Royaume Uni, a décidé de retirer son personnel.
© 2012 AFP avec Libération

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,308,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,64,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,113,Abdourahamane Cheikh Ali,104,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2135,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1631,Ahmadou Mze,87,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,204,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,120,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,415,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1227,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,53,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8810,Daoud Halifa,231,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,176,Dini NASSUR,149,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1651,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3309,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1623,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,830,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,476,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2649,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1631,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,209,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,423,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,6053,Publication Article,1,Rafik Adili,49,SAID HALIFA,22,Said HILALI,101,Said Yassine S.A,173,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,53,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1192,Tribune libre,4782,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Le Nord du Mali au bord du désastre, après la proclamation d'indépendance de l'Anzawad
Le Nord du Mali au bord du désastre, après la proclamation d'indépendance de l'Anzawad
http://2.bp.blogspot.com/-K3M-bWBY0ok/T37oJTs4zUI/AAAAAAAACTE/HbfT4BryC7s/s1600/md0.libe.com.jpg
http://2.bp.blogspot.com/-K3M-bWBY0ok/T37oJTs4zUI/AAAAAAAACTE/HbfT4BryC7s/s72-c/md0.libe.com.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2012/04/le-nord-du-mali-au-bord-du-desastre.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2012/04/le-nord-du-mali-au-bord-du-desastre.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières