Mo Absoir : « La liberté se gagne »

A l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, l’artiste Mo Absoir a adressé un texte accompagné d’un poème de Nawal ad...

A l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, l’artiste Mo Absoir a adressé un texte accompagné d’un poème de Nawal adapté par Mo Absoir. Ce texte était en shikomori, Mo Absoir a rajouté les parties en français.

Moinamche
Femme
Kodjo huwa niliya
Personne ne te défendra
Kodjo huwaniliya
Personne ne te défendra
Hewe moinamche walewo
hiyari wudjitowe zidakani
Envole toi femme moderne
Libère toi, respire, vis, vibre
Hewe moinamche wa duniya
Toi, femme d’ici et d’ailleurs
E mayecha ya djana tsinde ya lewo
Les choses ont changé
Et toi aussi

Pourquoi la femme occupe-t-elle une place centrale dans ton album ?

Quand je suis monté sur scène en 1992, mon père est venu me récupérer et m’a corrigée.
Aux Comores, une femme ne devait pas chanter en public, encore moins jouer d’un instrument. En 2007, les vieux ont fait une prière pour que je ne vienne pas chanter – apparemment, ça n’a pas pas marché (rire) – mais la jeunesse m’a soutenue. Deux femmes ont guidé mon envie de liberté : ma mère et ma tante. Ma mère est une Mwana Zidakani (enfant cagibi).

Elle a fait partie des ces filles de noblesse que l’on enfermait jusqu’à leur mariage. Elle a été sauvée par mon grand-père, un métisse Breton-Comorien, qui s’est opposé à cette tradition : il l’a envoyé à l’école jusqu’en CM2.

Quand mon père a voulu prendre une seconde femme, ma mère a divorcé et mise à travailler. Ma tante a été la première femme a se présenter aux élections de gouverneur, elle s’est retirée de la campagne sous les pressions familiales mais elle a l’a fait. Quelques heures avant sa mort, je lui ai dit : « je vais te rendre hommage car tu as réveillé beaucoup de femmes, tu as montré le chemi. Elle m’a souhaité bonne chance ».

Aujourd’hui, aux Comores, il y a les Mahabouba. Un groupe féminin d’Anjouan, qui joue du Taarab de Zanzibar. Les choses changent.

Dans Hima (debout), je dis aux femmes : « La liberté se gagne. N’ayez pas peur, quand vous décider de vous battre, beaucoup de mains se tendent pour vous aider ».

©️Temoignages.re

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,86,Abdou Elwahab Msa Bacar,45,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,71,Abdourahamane Cheikh Ali,20,Aboubacar Ben SAID SALIM,39,Actualité Sportive,1703,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1462,AHMED Bourhane,238,Akram Said Mohamed,65,Ali Mmadi,185,Ali Moindjié,62,Anli Yachourtu,74,Assaf Mohamed Sahali,31,Ben Ali Combo,410,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,930,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,40,Comoropreneuriat,2,Cookies,1,Culture et Société,6867,Daoud Halifa,186,Darchari MIKIDACHE,195,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,116,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1335,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3029,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,340,France,1488,Hamadi Abdou,440,High Tech,804,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,313,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,142,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,102,Mayotte,2285,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,456,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1567,Moudjahidi Abdoulbastoi,31,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,160,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,421,PERSONNALITÉS COMORIENNES,139,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5089,Publication Article,1,Rafik Adili,43,SAID HALIFA,22,Said HILALI,60,Said Yassine S.A,148,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,804,SOILIHI Ahamada Mlatamou,45,Toufé Maecha,444,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1007,Tribune libre,4036,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Mo Absoir : « La liberté se gagne »
Mo Absoir : « La liberté se gagne »
https://1.bp.blogspot.com/-PKenIeYc10s/Xmc7diZfMRI/AAAAAAAADs0/2VNJ7G6uQhsYMPHE_KOiQFVAboWKGZ6sACLcBGAsYHQ/s320/288521E7-E2EB-4ECE-A0DA-9EE54918F2F0.jpeg
https://1.bp.blogspot.com/-PKenIeYc10s/Xmc7diZfMRI/AAAAAAAADs0/2VNJ7G6uQhsYMPHE_KOiQFVAboWKGZ6sACLcBGAsYHQ/s72-c/288521E7-E2EB-4ECE-A0DA-9EE54918F2F0.jpeg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2020/03/mo-absoir-la-liberte-se-gagne.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2020/03/mo-absoir-la-liberte-se-gagne.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières