Mamadou : « Azali est le problème des Comores »

Le chef de l’opposition Mohamed Ali Soilihi tacle le président de la république et son gouvernement suite à la rébellion d’Anjouan, qui a...

Le chef de l’opposition Mohamed Ali Soilihi tacle le président de la république et son gouvernement suite à la rébellion d’Anjouan, qui a fait trois morts et plusieurs blessés. Parallèlement à son appel à une aide humanitaire internationale, balayée d’un revers de main par le pouvoir, Mamadou est convaincu qu’avec Azali Assoumani au pouvoir, « il est de plus en plus difficile d’envisager une solution ».

Il a osé. La situation à Anjouan préoccupe l’opinion nationale à tel point que ceux qui critiquent les dérives dictatoriales le font sans retenue. Il y a d’abord ces messages vocaux qui circulent en privé sur les réseaux sociaux, où l’on entend femmes et hommes insulter le président de la république…jusque dans son intimité. Des messages qui, si besoin est, témoignent parfaitement de la colère noire des Comoriens vis-à-vis du pouvoir qui agit en main de fer et de l’incivilité rampantes.

L’opposition, par la voix de son chef de fil Mohamed Ali Soilihi, rend public ce que beaucoup chuchotaient en privé. En effet, dans sa déclaration pour le moins salutaire, Mohamed Ali Soilihi n’a pas mis de gants pour s’attaquer à celui qui, nonobstant l’opinion nationale et internationale, a eu le culot de charcuter l’accord de Fomboni de 2001, qui a pu garantir la stabilité du pays pendant 15 années d’alternance politique pacifique.

Dans son réquisitoire dont la violence est à la hauteur des circonstances, le candidat malheureux aux présidentielles de 2016 commence ses propos par déplorer le fait que « le sang de nos concitoyens [d’Anjouan] a été versé sur le sol de notre patrie ». Cela en référence aux affrontements opposant des civils armés et des militaires dans la capitale anjouanaise, faisant trois morts et plusieurs blessés, selon les chiffres officiels.

«Conséquemment à la politique menée par le pouvoir faite d’oppression, de privation de toutes les libertés individuelles et collectives, de démolition de toutes les institutions de l’Etat, de tous les principes, qui fondent notre République, la tension est allée croissante depuis plusieurs mois ». Le chef de file de l’opposition doit se souvenir de ces manifestations pacifiques brutalement dispersées, de ces centaines de politiques et ordinaires jetés en prison sans aucune forme de procès, mais aussi la neutralisation de la Cour constitutionnelle avant-même le referendum lequel, a dépouillé les îles de leur autonomie légendaire.

«La crise a complètement changé de nature et, de politico-institutionnelle, elle est devenue une crise nationale majeure, atteignant des sommets insoupçonnés depuis [la crise séparatiste de] 1997. Sourd et aveugle, insensible à tous les signaux et avertissements qui lui venaient de partout, le pouvoir d’Azali Assoumani porte seul, devant la nation et devant la communauté des nations, la responsabilité totale de cette situation gravissime…Cette évolution dramatique de la situation nationale force d’elle-même à dresser le constat selon lequel Azali Assoumani est bien le problème des Comores et qu’il est de plus en plus difficile d’envisager une solution de paix, de calme et de tranquillité avec lui ».

« Convaincu qu’il n’y a pas d’alternative à l’accord historique de Fomboni de 2001 », le chef de l’opposition reste ouvert à la reprise du dialogue « dans la sincérité ». « Mais avant cela », nous appelons la communauté internationale, quitte à user de son droit d’ingérence, pour un cessez-le-feu très rapide », réitère celui qui appelle également à une aide humanitaire internationale, requête rapidement balayée par le porte-parole du gouvernement, estimant que notre pays « n’est pas en état de guerre ».

Dans l’après-midi d’hier jeudi, le ministre de l’éducation M.Salim Hafi et le commandant Fakridine Mahamoud ont rencontré Mohamed Ahmed Salim et Abdallah Mohamed, respectivement conseiller juridique du gouverneur Salami et secrétaire général du gouvernorat d'Anjouan en vue de trouver une issue à la crise. Selon le ministre de l’intérieur, des rebelles se sont rendus et rendu les armes pendant que d’autre négociaient leur reddition. Le ministre pointe du doigt l’opposition. Pour lui, ce qui arrive « est le corollaire de leur gestion du pays » quand ils étaient au pouvoir.

Par TM - publié dans le quotidien Masiwa komor

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,320,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,55,Abdou Elwahab Msa Bacar,32,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,45,Abdourahamane Cheikh Ali,13,Aboubacar Ben SAID SALIM,38,Actualité Sportive,1514,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1400,AHMED Bourhane,230,Akram Said Mohamed,55,Ali Mmadi,161,Ali Moindjié,48,Anli Yachourtu,56,Assaf Mohamed Sahali,28,Ben Ali Combo,381,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,673,Comores Développement,88,ComoresDroit,397,COMORESplus,26,Cookies,1,Culture et Société,5232,Daoud Halifa,148,Darchari MIKIDACHE,193,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,87,Djounaid Djoubeir,76,Economie et Finance,1036,Élections 2016,370,Est africain - Océan Indien,2781,EVENEMENTS,49,Farid Mnebhi,339,France,1394,Hadji Anouar,13,Hakim Mmadi Malik,34,HALIDI IBRAHIM Farid,21,Hamadi Abdou,425,High Tech,782,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,230,IMAM Abdillah,16,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,103,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,79,Mayotte,2003,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,413,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,101,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,26,Monde,1506,Moudjahidi Abdoulbastoi,30,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,464,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,140,Omar Ibn Abdillah,14,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,25,People,420,PERSONNALITÉS COMORIENNES,132,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4230,Publication Article,1,Rafik Adili,34,SAID HALIFA,20,Said HILALI,53,Said Yassine S.A,54,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,764,SOILIHI Ahamada Mlatamou,35,Toufé Maecha,408,Toyb Ahmed,233,Transport Aérien,884,Tribune libre,2592,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,65,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Mamadou : « Azali est le problème des Comores »
Mamadou : « Azali est le problème des Comores »
https://2.bp.blogspot.com/-UmKpp98BU_o/W8mC_g4oMVI/AAAAAAACtAE/d3FJI-mpF6odpA3ZkR4gNlMdMeouE7fZQCLcBGAs/s320/Mamadou.JPG
https://2.bp.blogspot.com/-UmKpp98BU_o/W8mC_g4oMVI/AAAAAAACtAE/d3FJI-mpF6odpA3ZkR4gNlMdMeouE7fZQCLcBGAs/s72-c/Mamadou.JPG
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2018/10/mamadou-azali-est-le-probleme-des.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2018/10/mamadou-azali-est-le-probleme-des.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé correspondant à votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow Partagez cet article et Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour lire la suite ÉTAPE1: Partager. ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour déverrouiller Copier tout le code Sélectionner tout le code Tout le code a été copié dans votre presse-papier Can not copy the codes / texts, please press [CTRL]+[C] (or CMD+C with Mac) to copy