[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Les 300.000 migrants comoriens dont les transferts de fonds ne cessent de croître jouent un rôle important dans l’économie du pays. Leurs transferts seraient passés de 26,4 millions d’euros en 1999 et 30,48 millions d’euros en 2002, à 50,4 millions d’euros en 2006, ce qui représentait 15% du PIB. Aujourd’hui ces transferts représentent environ 30% du PIB.

En France métropolitaine, cette immigration se trouve concentrée dans quelques points du territoire : Marseille et la région parisienne principalement, des communautés plus petites se trouvant à Lyon, Dunkerque, Nantes et le Havre. Les immigrés comoriens se tournent vers leur village et leur famille restée aux Comores, surtout à travers les associations, qui leur permettent de maintenir leurs actions sociales, politiques ou économiques. Ces associations peuvent être formelles ou non et on compte actuellement autant voire plus d’associations qu’il n'existe de village aux Comores. 

 Ces associations participent au développement social et sanitaire de leur village, à l’amélioration des infrastructures publiques communales (adduction d’eau, électrification etc….) Un rapport du Fonds monétaire international (FMI) montre que les Comores sont en tête du classement des pays africains pour le transfert de fonds des émigrés. Ce rapport constate que « depuis 2004, les transferts de fonds des émigrés sont la source la plus importante de devises ». Le FMI ajoute que 77% de ces fonds sont destinés à la consommation, 13% affectés à l’immobilier et seulement 10% pour l’investissement.

En 2011, l’Union des Comores et la France ont signé une convention pour la mise en œuvre d’un nouveau Programme franco-comorien de co-développement (PFCC). Avec cette nouvelle réalisation, la France confirme toute l’attention qu’elle porte à la valorisation des compétences de la diaspora comorienne. Cet accord prévoit en effet un don de deux millions d’euros (environ un milliard de francs comoriens) de la part de la République française, pour soutenir des initiatives de migrants comoriens établis en France en faveur du développement économique et social de l’Union des Comores.

Le Programme franco-comorien de co-développement comportera trois objectifs principaux : • Soutenir des associations de migrants dans leurs initiatives pour le développement local de l’archipel ;
• Mobiliser des migrants comoriens hautement qualifiés en vue du développement de leur pays ;
• Accompagner les initiatives économiques des migrants comoriens dans l’archipel des Comores.


A travers le Programme national de développement humain durable, le FIDA œuvre conjointement avec les associations de la diaspora pour la mise en place d’un partenariat entre une institution bancaire française et le réseau des MECK. Cela va permettre d’offrir des services de transferts moins onéreux pour leurs expéditeurs par le biais d’envois groupés et réguliers, mais également un service de proximité pour ses bénéficiaires. 

 Les MECK pourront alors proposer des produits d’épargne adaptés permettant de conserver les montants reçus. Cette initiative pourrait inciter les investissements productifs. Ces nouveaux fonds permettront alors une facilitation de l’accès au crédit pour les porteurs de projets qui ne disposent pas encore de tels services. Avec lescomores.com
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
ARTICLES LES PLUS RÉCENTS :
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.