[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
A la lumière des événements Azali et sa bande ont trahi le peuple comorien. Ils l'ont vendu pour quelques kilos de dattes et des os des moutons à l'Arabie Saoudite. 

Presque un jour après la rupture des relations diplomates de l'Arabie Saoudite et ses alliés avec le Qatar, le chef de l’émergence et ses protégés ont mené le peuple au péril en décidant de rompre avec le Qatar, un pays frère et ami qui booste la société et l'économie du pays. 
Sommes-nous face à une stratégie d'oubli des propos d'Emmanuel Macron?
Sommes-nous fac à une diversion politique?
Je ne le crois pas. Je n'y pense pas.
Nous sommes soumis à l'Etat monarchique saoudien.

Nous sommes liés les mains et enchaînés. 
La situation à laquelle fait face le peuple comorien est un coup de fouet qui aura des conséquences sociopolitiques, désastreuses. Tout comorien, petit qu'il soit, sait ce que nous rapporte les deux pays : Arabie Saoudite et Qatar. Par le contexte mondial, disons géopolitique, tout le monde sait où se placer, sait choisir, sauf le gouvernement comorien que j'oserai dire "association mafieuse et ou association des malfaiteurs".

Cette association dont le président est le putschiste AzaliAssoumani Boina Heri, conduit le pays au drame, a vendu le pays et trahi le peuple. 

Au lieu du développement et de la poudre aux yeux de "L'EMERGENCE", Azali a choisi "L'EMERSAOUDITE", Dossar a opté pour "L'EMERDATTES" , les élus et les ministres ont décidé pour "L'EMERMOUTONS".
Où allons-nous exactement?

Je suis convaincu que la rupture de nos relations avec le Qatar ne nous amènera que des malheurs. L'alliance ferme et aveugle du pays à l'Arabie Saoudite ne nous attire que des orages. C'est pourquoi, j'appelle toutes et tous à une dénonciation de cette décision et à déclencher des manifestations pacifiques pour protester contre cette mascarade orchestrée par Azali et sa bande. 
"La patrie ou la mort, nous vaincrons" Thomas Sankara. Ne soyons pas comme la grenouille parce que celle-ci est connue comme le proverbe africain le dit " la grenouille menace mais elle ne va pas au combat". Allons au combat pour la libération de notre cher pays!

Azali a fait usage d'une sottise politique et diplomatique de bassesse. Et "la sottise chatouille son propriétaire et il rit" mais ceux qui payeront les pots cassés restera toujours le peuple. Celui-ci doit se défendre, il doit imposer sa voix, il doit être respecté dans toute son étendue. Il ne doit pas être trahi et vendu. Le peuple comorien n'est pas à vendre à la monarchie du Golf. 
Mais qu'est-ce que l'Arabie saoudite nous offre?

Guerre religieuse! Pédophilie ! Moutons ! Dattes ! Homosexualité ! Chapelets!
Hommage au docteur Mohamed Toihiri qui a su nous nommer : République des imberbes! 
Agissons pour le bien du pays ! N'attendons pas la fin pour nous plaindre comme le vieux proverbe africain le dévoile: " le vieux se chauffe avec le bois récolté dans sa jeunesse".

Voulons-nous nous chauffer avec ce bois qui commence à brûler, qu'on peut éteindre désormais sa flamme? 

Peuple comorien, sachez que la pluie ne tombe pas sur un seul toit. Peuple comorien, la falaise s'écroule et l'ombre est ensevelie. 
J'appelle massivement aux femmes à rejoindre cette cause, cette noble cause, car sans vous, rien ne changer. Vous avez vos places dans la société. Vous êtes la ceinture qui tient nos pantalons. Venez-y nombreuses ! 

Mes chers compatriotes, mes frères et sœurs, comoriennes et comoriens, partout où vous êtes, manifestez-vous ! Montrez à Azali et son équipe que vous êtes à respecter, vous n'êtes pas àvendre. Ce qui est à vendre est la vanille et la gousse de girofle, pourtant, ils les ont laissés moisir et pourrir. Dites à cette organisation crapuleuse que vous en avez assez ! 

Sachez bien mes frères et sœurs que je n'adhère à aucune idéologie politique. Je ne suis ni pour le pouvoir ni pour l'opposition. Je suis pour le peuple et je verserai mon sang pour ce même peuple s'il le faut. Azali et son organisation doivent savoir que nous les avons portés au sommet de l'Etat pour nous guider, nous conduire au bien et bon bonheur mais pas à la décadence, à la déchéance, à la dérive. Non ! Nous refusons d'être un jouet, d'entrer dans le jeu du chat et de la souris. La sagesse africaine dit : " si les pierres se querellent, ce n'est pas à l’œuf de les séparer. 

Nous devons être amis et nos ennemis de l'un ou de l'autre. Peuple comorien, peuple aimé de Dieu, vous avez été séparé de tous les continents pour vivre en paix et stabilité, pour être libre de choisir. Comment laissez-vous un groupuscule choisir cette voie infernale ? Peuple comorien, sachez que le derrière d'une femme est doux que sa tête. Ainsi, celui de la grande monarchie du Golf est plus doux que sa tête qu'elle cache dans le turban. 
Peuple comorien, sachez que celui qui taquine un nid de guêpes, d'abeilles doit savoir courir.

Et vous, vous n'avez pas des pieds pour la course. Vous ne pourrez pas continuer les chantiers mis sur pied par le Qatar ou financer vos projets. Comment un gouvernement qui n'arrive pas à payer les fonctionnaires, qui n'arrivent pas à embaucher ses diplômés ose chasser et pourchasser les premiers investisseurs ? Badiwona nkalizi! Yezasaya wokwawono haya! Sabu hosaruhawende warenge yemagari neze mutruka! Basi lewongamdjohenda nkarobwe!

Gouvernement Azali, je vous avertis en ceci: ne brandissez pas dans l'air la tête du serpent que vous avez tué, les autres serpents vous guettent! Sachez bien que l'éléphant meurt mais ses défenses demeurent ! Vous avez chassé le Qatar, mais attendez-vous au pire ! Gouvernement Azali, sachez encore que quelle que soit la longueur du jet de l'urine, les dernières gouttes retombent toujours entre les cuisses. Gouvernement Azali, ne croyez pas que les traces de l'éléphant chasse effacent celles de l'antilope. Les deux sont dans le même univers, vivent dans la même forêt. Ils se connaissent et se ressemblent comme deux gouttes deux. Mais, chacun connait la différence de l'autre. 

Peuple comorien, je vous dis de vous battre car le crapaud aime l'eau, mais pas l'eau chaude. Vous savez bien peuple comorien que le chien ne garde pas la viande. Enfin, peuple aimé de Dieu, la sagesse dit " si tu as de nombreuses richesses ; donne ton bien, tu possèdes peu, donne ton cœur". Nous ne sommes pas riches mais nous avons un cœur à aimer ce pays, nous avons une âme à ressentir la souffrance de cette nation, donnons ce dont nous possédons. Donnons à ce pays l'amour, c'est ce que nous avons ! Aimons ce pays comme nous nous aimons ! Aimons ce pays comme nous aimons nos enfants et nos familles ! 

Gouvernement Azali, un dernier message : "celui qui rame dans le sens du courant fait rire les crocodiles", " sur quelque arbre que ton père soit monté, si tu ne peux pas grimper, mets au moins la main sur tronc". 
Haya yenalayele

Par Houssam Hassani
HabarizaComores.com (Habari Za Comores)| أخبار من جزر القمر

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.