[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
C'est le parcours triste d’une étoile montante à la Réunion qui n’a pas tardé à s’abîmer dans l’océan de la médiocrité politique caractérisant l’élite comorienne. Rêveur qu’il est, Larifou s’imaginait un destin d’homme nouveau, providentiel pour les Comores, le tout auréolé de ses quelques éclats médiatiques dont Azaly a fait lui-même les frais. Ainsi son mouvement politique qui n’a plus d’existence légal fut baptisé « RIDJA », attendez par là : « Le messie est arrivé » avec comme slogan « Le changement, c’est maintenant ».
Photo d'archives: Said Larifou reçu par Azali

Sauf que de tout cela, il n’en rien ! Il cumule les défaites électorales et les déboires dans ses affaires privés. Il devient alors le prototype parfait de la pourriture politique comorienne sous de dehors d’esprit patriotique et d’ouverture politique.

Mis à part ses discours dignes de Matamore du passé, Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’homme déborde d’imagination fertile pour inventer des concepts nouveaux grandiloquents qui le font vite hisser du dernier au premier rang de la classe dans cette course sans limite à la médiocrité politique ambiante aux Comores.

Il se rallie avec Sambi dans l’optique du retour de celui-ci au pouvoir. Il parle alors de débarquement de patriotes. "La différence entre Sambi et Azaly, c’est que Sambi est un patriote. Il a su créer une opposition, parcourt le monde pour plaider la cause des Comores alors qu’Azaly reste tranquille dans son coin et ne dénonce rien", explique en substance l’avocat homme politique Larifou, il n’y a pas longtemps.
Que des mots durs Larifou n’a-t-il pas eus pour le régime agonisant de Mamadou ! Ne les a-t-il pas traités des dangers pour la démocratie et pour les Comores ? Sauf qu’entre les deux tours, dites-vous bien, entre les deux tours, le messie des Comores, intégrant plus vite que les autres l’opportunisme politique qui animent l’élite politique corrompue des Comores, et jugeant comme elle la victoire de Mamadou plus que probable, perd son âme et se montre plus farouche partisan de ceux qu’il a qualifiés d’ennemis de la démocratie et des Comores. N’est-ce pas lui qui avait accusé Azaly de vouloir le corrompre avec 20 millions ? N’est-ce pas lui qui défendait avec des arguments béton sur RFI l’idée d’un troisième tour imposé à Azaly et hautement périlleux pour les Comores ? N’est-ce pas lui qui a parlé de coup d’Etat électoral au lieu de saluer la belle victoire du peuple en faveur d’Azaly dans un esprit républicain ?

Non, je me trompe ! Son marabout l’avait quitté momentanément. Le cireur n’est pas au bout de ses œuvres ! Il invente le concept d’émergence des régions et se rapproche du club fermé des chantres de l’émergence. L’homme se met à la couleur de l’émergence et attend avec impatience à la porte. Il ne faut rien dire aux Comores ! Il faut juste être émergent. Les critiques sont un manque de solidarité gouvernementale et notre cireur de bottes presse les ministres JUWA de quitter le gouvernement, car Sambi ne participant pas au gouvernement et se donnant comme vocation d’avocat du peuple à Ajao lors de la cérémonie de la célébration de la victoire d’Azaly, fidèle à lui-même, a exprimé un désaccord sur un sujet.

Oui quand on est cireur de bottes et mendiant d’un pouvoir dont on n’est pas destinataire, on peut passer maître en matière de solidarité gouvernementale même dans la bêtise. Mais quand on est démocrate, respectueux de la volonté du peuple, avocat de ce dernier, on a la liberté de sa pensée. Et Sambi ne s’en privera pas ! C’est un engagement qu’il a pris devant les comoriens à Ajao, et pour la petite histoire Azaly avait répondu à l’endroit des comoriens : «Si Sambi se déclare l’avocat du peuple, moi, je souhaite que vous le peuple, deveniez le bâtonnier ». Le président Azaly lui-même a appelé de ses propres vœux ce devoir de vigilance et de critique pour ne pas se fourvoyer dans les méandres de cireurs de bottes. Ah ! Que c’est facile de combattre quelqu’un, de vouloir sa défaite, de l’insulter, de le calomnier et de tout oublier au nom de l’émergence et vouloir s’en rapprocher, car il a gagné contre toi. Quel crédit accordé à cette émergence dans la bouche d’un cireur de botte professionnel comme Larifou ?

Cireur de bottes qui a échoué dans ses affaires personnelles pour nous parler d’émergence dont il ne maîtrise ni les tenants ni les aboutissants, trouvez autre chose à dire que de vouloir semer la zizanie entre Sambi et Azaly. Sambi ne se dédie pas et il reste et restera sur la ligne tracée depuis Ajao, le jour où vous parliez bizarrement de coup d’Etat électoral…

Le parti JUWA s’est engagé dans une stratégie d’alliance électorale avec Azaly pour le pouvoir ! Il ne fait pas de cirage de bottes une attitude hostile. C’est malhonnête de venir donner une leçon de solidarité gouvernementale. Un appel de cireur de bottes à la démission des ministres JUWA est un non-sens et n’a aucune chance d’être entendu…
Continuez avec courage et ridicule à cirer les bottes ! Azaly démissionnera de lui-même les ministres JUWA ! C’est le destin pathétique de celui qui dégringole de la posture de célèbre avocat franco-comorien à celui d’un politique attardé, happé par la médiocrité ambiante, réduit à la rengaine de l’émergence. A celui tout court de cireur de bottes….

AHMED Bourhane
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.