[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
L'Afrique se libère, les Comores s'enchaînent

Djibril victime de son statut. Dans les îles Comores, la religion rapporte gros. La concurrence est rude. Il faut être méfiant. La religion peut briser une vie. La peur de mourir a prit le déçu. Personne ne veut mourir, même si la mort est inévitable le Comorien de base a tellement peur de ce voyage d'une manière exagérée. Le Comorien est moins vigilant si l'on parle de religion. 

Depuis des décennies l'enseignement religieux aux Comores est moins organisé, délaissé sans aucun regard. Dans un salon, un dessous d'arbre ... peut devenir office d'école religieux. N'importe qui peut être enseignant, il suffit juste d'apprendre par cœur le saint Coran, la compréhension de ce dernier n'est pas importante. 
Le petit poucet Comorien est victime d'un enseignement marginal. La domination arabe est si profonde que le comorien abandonne son histoire, sa langue, ses habitudes, au profit des pays du golfe. Les familles Comoriennes confondent l'enseigne arabe et l'enseignement religieux. Quand un homme barbu arrive à aligner une série de mots en arabe il devient l'intellectuel rêvé, l'homme idéal, mieux qu'un médecin et autre enseignement. Le Comorien a besoin d'être rassuré de son éventuel voyage vers les cieux. Rassuré que tous les maux, toutes les souffrances ne seront que des mauvais souvenirs sur terre.


Pour que tes discours soient efficaces et reconnus comme tel, il faut le réconforter avec des passages en langue arabe même de l'histoire contemporaine, lui parler de la vie du Prophète est ses Disciples. Quand le hasard fait qu’on se trouve en réunion avec le peu de gens qui assiste, avant de commencer la réunion. Il faut lire une série de Fatha en langue arabe accompagnée par un soufflement pour l'accomplissement du projet même si la prochaine réunion on les rêvera plus. 
Djibril n'est pas dupe. Il n'est ni mauvais ni meilleur que ses précédents. Il a juste compris que le Comorien a besoin d'être rassuré sur le Paradis et il l’exploite. Quand l'ignorance s'installe et que la majorité l'applaudit, les moins ignorants deviennent victimes. Tous les prédicateurs d'avant, de maintenant, n'ont rien apporté à la population. Le prédicateur, Djibril, a pu utiliser les réseaux sociaux pour atteindre plus de monde. Il fera son temps comme d'autres et il aura les mêmes éloges au détriment de la science et du développement. Djibril n'a pas mérité une telle humiliation selon ma maigre connaissance. Par Rafik Adili
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
ARTICLES LES PLUS RÉCENTS :
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.