[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Titre : DES GRANDS NOTABLES QUI VEULENT BRÛLER LES COMORES

Nous en avons assez d’entendre les déclarations tous azimuts de vieux caciques fatigués s'insurger contre Mohamed Ali Soilihi. Aujourd’hui, nous invitons les comoriens à ouvrir leurs yeux et leurs oreilles, nous allons leur dire la vérité sur le malheur qui frappe le pays. 

A tous ces vieux politiques d’outre temps, qu’on surnomme Dinosaures, qui défendent, outrancièrement, que le Putschiste Azali et le Chiite Sambi sont honnêtes et que la faillite des deniers publics c'est la faute d'un seul homme et de lui seul. 


A ces dinosaures qui disent que les deux « ennemis du peuple » défendent la démocratie et l’unité du pays, je dirai que ce sont eux-mêmes qui se décrédibilisent. Nous autre avons encore la mémoire, nous sommes lucides et nous nous souvenons de vos faits et de vos dires. 

Aux comoriens qui croient encore à ces hommes qui ont contribué à ruiner le pays, qui croient que ces dinosaures (j’en ai répertoriés 8 personnalités) sont irréprochables et exemplaires et qu’ils ne sont plus intéressés par l’argent, nous vous disons que c’est faux. 

A tous ceux qui vont nous crier aux oreilles que nous n'avons pas le droit de mettre tout le monde dans le même sac parce que quelques uns ont fauté. Justement, nous avons épargné ceux qui se sont comportés comme des vrais patriotes, et ils sont nombreux heureusement. 

A tous ceux qui crient au scandale ou à la démagogie parce qu'on accuse nos illustres grands notables, nos vieux dinosaures. Réveillons-nous et dénonçons-les aux yeux du peuple. Ils n’ont plus leur tête. 

Tous ces hommes que nous allons vous parler ici, ont été tous, à un moment de leur carrière politique, impliqués dans l’effondrement de notre nation. 

Ali Nassor, 75 ans, ancien douanier corrompu, ancien ministre des finances corrompu, n’a jamais été fier d’être comorien, il a toujours avancé ses origines omanaises. Il n’est pas social, il est le politique le plus détesté de la région de Mitsamiouli. 

Mouzawar Abdallah, 78 ans, est le principal architecte de la destitution du Prince Said Ibrahim en 1972. C’est l’homme qui a toujours trahi ses amis politiques. Il a trahi Ahmed Abdallah Abderemane pour l’Indépendance de notre pays, il a trahi le Prince Said Ibrahim et a aussi trahi Ali Soilihi. Il n’est pas un patriote, certain le qualifie du plus grand traite de l’Etat comorien, quand on ne l’appelle pas le caméléon. Ce n’est pas par hasard qu’il soutient Azali aujourd’hui, il avait par ailleurs soutenu le putsch de celui de 1999 contre son défunt beau-frère Abbas Djoussouf. 

Le Prince Said Ali Kemal, 78 ans, l'homme de tous les coups tordus et collaborateur de la première heure de Bob Denard devrait essayer de se faire oublier car les comoriens ne peuvent pas oublier son témoignage et sa défense de Bob Denard l’affreux mercenaire, à son procès à Paris. 

Omar Tamou, 80 ans, l'homme de Bob Denard, putschiste, un ancien condamné et infréquentable comme le décrit DJOHAR dans ses mémoires et qui a osé sans scrupule vendre l'avion présidentiel. Il s’en vante lui-même de cet acte criminel car pour lui ce serait héroïque. C’est sous le pouvoir du même Azali qu’il s’est réfugié à Paris pour ne pas répondre de ses actes. Sous Ahmed Abdallah, il était ministre de l’intérieur et son frère Directeur de la sûreté nationale, ils ont mis sur pied un trafic de passeports français des franco-comoriens qui leur rapportait beaucoup d’argent. 1 million de franc comorien par passeport. C’est une honte ! Que peut-il nous dire encore ? 

Ali Mlahaili, 82 ans, est un faux patriote, un ami fidèle du mercenaire Commandant Charles, il est entretenu par son ami Sambi. Il est le plus mauvais des ambassadeurs comoriens à Paris. 

Mouhtar Ahmed Charif, 90 ans, est l’ennemi juré d’Ali Soilihi. Il a comploté contre Ali Soilihi. Il était le promoteur de la rupture des relations entre les Comores et la France, le paradoxe de tout ça, il avait introduit une demande de nationalité française au ministère de l’intérieur à Paris. Demis de ses fonctions à l’OMS pour détournement aggravé. Il a poussé le Président Taki à débarquer militairement à Anjouan, il est l’initiateur du séparatisme. Et pourtant sous Sambi, il a profité des largesses du pouvoir. Il a collaboré sans honte ni retenu avec Bachar Kiwan. 

Said Hassane Said Hachim, 98 ans, est le père du séparatisme comorien. Il s’en défend en avançant sa descendance anjouanaise pourtant dans les années 80, alors Gouverneur de Ngazidja, il prit la décision de fermer l’internat du lycée Said Mohamed Cheick, qui était la pépinière de la nation comorienne. L’internat abritait tous les jeunes venus de quatre coins de l’Archipel. Il eut une gestion déplorable de l’île de Ngazidja, entre détournements et gestion calamiteuse de sa gouvernance, sans réelle comptabilité. Il fut remercié de son poste d’ambassadeur à Paris. Il n’est pas stable politiquement. 

Ali Bazi Selim, 100 ans, le doyen, celui qui a réussi à corrompre la justice comorienne. Il a réussi un coup de maître jamais réalisé aux Comores. Corrompre les magistrats et la justice pour faire condamner la BIC à lui verser des dommages et intérêts alors qu’il n’arrivait pas à rembourser son prêt auprès de la Banque. 

Au final, ces hommes, qu’on a surnommés dinosaures, aiment-ils réellement leur pays ? Pouvons-nous dire aujourd’hui qu’ils sont des vrais patriotes ? Leur ralliement au putschiste Azali et au Mollah Sambi n’est pas anodin, et il n’est pas non plus politique, mais tout bonnement pécuniaire. 

Ils sont entrain de marcher sur notre Cour Constitutionnelle, garante de nos institutions et de notre constitution, et ils ont oublié leur appartenance à un État de droit. Ils ont aussi tout bonnement oublié leur devoir de défendre notre unité de croyance, socle de notre cohésion. Ces 8 personnalités du passé devraient plutôt défendre l'intérêt général du pays plutôt que des intérêts partisans de deux hommes, les plus corrompus des Comores. Sans vision ni projets pour leur pays. Ces hommes sans foi voudraient se faire passer pour apaisement ne sont qu'incendiaires. Le dinosaure est devenu dragon et crache le feu. 

Alors que Mohamed Ali Soilihi (Mamadou) le sage et l’expert, a choisi la PAIX pour son pays et pour son peuple.

Par Patrice Ahmed Abdallah
Titre ©la rédaction
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Du 1er au 31 décembre 2016, Participez au grand tirage au sort et tentez de gagner 2 billets d'avion Aller-retour avec Kenya Airways...
INSCRIVEZ VOUS!
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.