Notre jeunesse sacrifiée !?

Notre jeunesse sacrifiée ! Un enseignement qui singe bêtement le système français et qui éduque de moins en moins. Pensez-donc, des diplômés de l’Univ

NOTRE JEUNESSE SACRIFIEE !?


Notre jeunesse sacrifiée !?

On pourrait penser à la mascarade électorale en cours, à cette agitation insensée autour des candidats, etc. Il n’en est rien, même si chacun comprend que cela ne peut pas, ne pas avoir de liens avec la direction du pays. Non, non et non. Ces élections ne changeront rien d’essentiel aux destinées du pays, encore moins à notre jeunesse.

Nous pensons nous, à la grève illimitée déclenchée depuis le 17 novembre par les enseignants du primaire et du secondaire du secteur public.

Tout le monde sait que le pays n’a plus d’enseignement public.

Tout le monde est alerté à chaque fin d’année par les résultats catastrophiques aux examens.

Des établissements scolaires en ruine qui voient leurs nombres d’élèves fondre jusqu’à conduire à la suppression de divisions.

Un enseignement qui singe bêtement le système français et qui éduque de moins en moins. Pensez-donc, des diplômés de l’Université des Comores incapables d’écrire et de parler dans leur langue d’enseignement. Des étudiants incapables de défendre leur propre quotidien (cantine, logement, déplacement, etc.). Une université d’enseignants chercheurs qui ne produit pas d’œuvres scientifiques, philosophiques, littéraires ou autres depuis de dix ans d’existence.

Un pays sans école, un pays sans avenir, un pays qui sacrifie ses enfants. Tout le monde en est conscient mais le pessimisme, la passivité l’emporte. On croit à des stratégies individuelles, à un système D illusoire.

Les enseignants.


Sacrifiés aux aussi. Un métier dévalorisé. Y restent ceux qui ne savent plus quoi faire d’autre ou des dévoués, des personnes dont c’est la vocation. Et il y en a, des héros inconnus, des héros obscurs qui s’obstinent.

Leur principal problème porte sur un quotidien tendu. Comment tenir débout le ventre vide ? Comment s’habiller dignement, se rendre à ses cours, assurer le minimum à sa famille, etc. ?

Alors on jongle avec le privé. Alors les revendications portent principalement sur les salaires.

Il existe pourtant des travaux conséquents sur l’éducation nationale comorienne mais ils n’intéressent personne, en tout cas pas le ministère de l’éducation et encore moins Azali et son clan.

Les élèves.


L’histoire de notre pays est marquée par les luttes de la jeunesse, en premier lieu des élèves, lycéens et étudiants. Février Mars 1968 la fameuse grève lycéenne du Lycée Said Mohamed Cheikh partie de l’Histoire du pays. L’Association des Stagiaires et Etudiants des Comores, ASEC, une évocation chargée de sens et d’enseignements. Comment oublier OMSOMO WANYUMENI et son impact sur la culture comorienne ?

La jeunesse d’aujourd’hui accuse un lourd handicap. Elle n’arrive même pas à se mobiliser largement pour défendre sa vie, son avenir. Bien sûr qu’on peut l’expliquer mais comment ne pas y déceler un rapport avec l’éducation qu’elle reçoit.

Les parents.


  • L’enseignement se meurt et les parents semblent perdus. Plusieurs facteurs soulignent leurs responsabilités dans la désorganisation du système éducatif La domination du privé face au public. On se bat pour que sa progéniture intègre des écoles privés comme si c’était le graal. Résultat : l’enseignement se marchandise, un business comme un autre. Chacun le sait mais on continue à y envoyer ses enfants !
  • Pourquoi ne pas batailler pour le redressement des écoles publics des villages ? Contribuer à rénover les locaux. Imposer des Conseils d’Ecole actifs et faire pression pour que le gouvernement apporte ses contributions régaliennes.
  • Le non-respect de la carte scolaire. Chaque région, voire chaque village veut son école publique, son collège et son lycée. Une aubaine pour les politiciens véreux au pouvoir qui jouent sur les séparatismes pour corrompre, gagner de l’électorat, etc. On se retrouve donc avec plusieurs collèges et plusieurs lycées inopérants : pas assez d’élèves ni d’enseignants de qualité
  • Face à la déconfiture du public, certains villages se dotent d’établissements privés propres. Mais autant il est plus ou moins facile de construire des bâtiments, autant il n’est pas possible de doter en permanence l’établissement des moyens de fonctionner : enseignants, fournitures, etc. Les villages ne peuvent pas assurer localement les tâches de l’éducation nationale.

Les politiques


En avons-nous ? Question cruciale. Autant on ne peut pas compter les politiciens, autant on a du mal à identifier des hommes politiques d’envergure soucieux des intérêts nationaux et sociaux.

Ce sont les politiciens, les premiers et les principaux responsables de la catastrophe nationale en lieu et place de l’éducation nationale. Irresponsabilité, corruption et incurie se conjuguent au sommet de l’Etat.

En cette veille de présidentielles qui parle d’éducation ? Une dizaine de candidats, aucun programme proposé au pays. Cela viendra en son temps, nous assure-t-on ? Un aveu !

Le ridicule ne tuant pas, on assiste, médusé, à la propagande du CRC, le parti d’Azali, sur les groupes électrogènes nouvellement acquis et qui sortiraient le pays du noir ! Une indigence de leur Plan Comores Emergeant dont on nous rabat les oreilles depuis près de huit ans.

L’organisation patriotique UKOMBOZI, malgré son peu d’envergure et de moyens, a engagé un combat sur le secteur de l’enseignement.

Elle avait proposé la tenue d’un séminaire des professionnelles de l’éducation sans interférence étrangère. Il faut une systématisation d’une orientation de l’éducation que l’on doit donner aux enfants aux différents étapes de leur croissance. En vain.

Elle avait initié un groupe de réflexion SHAO SHA MSOMO, sans suite.

Elle consacre désormais sa chaine youtube* à collecter des opinions autorisées sur l’éducation nationale, une base qui pourra servir le moment venu.

Elle émet le vœu qu’à l’occasion de la grève illimitée en cours, les organisations syndicales, en premier la Fédération de l’éducation nationale et la Confédération des Travailleurs Comoriens, prennent des initiatives d’envergure, mobiliser le pays tout entier et soulever un large mouvement de protestation. Les luttes autour de l’éducation ne concernent pas les seuls professionnels de l’enseignement. C’est tout le monde qui doit se lever !

Idriss Mohamed (22/11/2023)

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,62,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,110,Abdourahamane Cheikh Ali,99,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2120,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1627,Ahmadou Mze,85,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,203,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,119,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,414,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1216,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,50,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8679,Daoud Halifa,228,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,164,Dini NASSUR,146,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1630,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3299,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1618,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,826,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,472,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2627,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1627,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,209,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,423,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5992,Publication Article,1,Rafik Adili,48,SAID HALIFA,22,Said HILALI,100,Said Yassine S.A,170,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,52,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1172,Tribune libre,4747,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Notre jeunesse sacrifiée !?
Notre jeunesse sacrifiée !?
Notre jeunesse sacrifiée ! Un enseignement qui singe bêtement le système français et qui éduque de moins en moins. Pensez-donc, des diplômés de l’Univ
https://blogger.googleusercontent.com/img/b/R29vZ2xl/AVvXsEg-klNgR7MLScXH0Jvj7-96EUI-facj_KUyL2HHE1eXPRWh4bWSDNbLhCEYM9CWkdF8fizTVZ8-5kDg3g1Lw3fIB7Md-rEezk8DwRej_Zvb7BtPVp4YmYdaz-hc6xym9-MOWdMR0SXM5MLRc_saaANZBthUIbjcC4RVX9h9GIaWMd1LJlr2BD3KlqXrwVM/w320-h176/jeunesse%20comores.png
https://blogger.googleusercontent.com/img/b/R29vZ2xl/AVvXsEg-klNgR7MLScXH0Jvj7-96EUI-facj_KUyL2HHE1eXPRWh4bWSDNbLhCEYM9CWkdF8fizTVZ8-5kDg3g1Lw3fIB7Md-rEezk8DwRej_Zvb7BtPVp4YmYdaz-hc6xym9-MOWdMR0SXM5MLRc_saaANZBthUIbjcC4RVX9h9GIaWMd1LJlr2BD3KlqXrwVM/s72-w320-c-h176/jeunesse%20comores.png
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2023/11/notre-jeunesse-sacrifiee.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2023/11/notre-jeunesse-sacrifiee.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières