Voici comment Azali procède pour contourner le Anda et s'habiller comme les notables du Anda

Voici comment Azali procède pour contourner le Anda et s'habiller comme les notables du Anda. Il passe par le Djuba de Saïd Abdallah. Qui de Saïd Abda

Voici comment Azali procède pour contourner le Anda et s'habiller comme les notables du Anda

L’origine du Djuba comorien


De Said Abdallah wa sultan Said Bakar à Anfif Allaoui en passant par Said Hassane wa Said Abdallah et son fils Charif Said Hassane, le Djuba est une histoire héréditaire.

Si le Djuba comorien devrait porter un autre nom, il serait appelé : le Djuba de Said Abdallah.
Chacun de nous peut influencer le cours de l’histoire des Comores. A l’instar du génie créatif de Said Abdallah wa Said Bakar. D’après la tradition orale, il est le comorien qui a inventé le style de Djuba typiquement comorien, que beaucoup de monde portent sur les différents cérémonies.

Si on en croit sa petite-fille Faouza (Zouki) M’mada Mahmoud wa sultan Mbantsi (mère de l’ancien député Ibrahim Mohamed Soulé) tout a commencé, quand Said Abdallah a croisé le chemin d’un couturier Sud-Africain d’origine indienne et sa machine à coudre à Moroni Badjanani.

Said Abdallah est né au quartier Madjenini en 1886. Il a allé avec son frère, tous les matins, soit dans un Palashiyo, soit pour suivre des cours de langue française dispensés à certains jeunes comoriens, dans le rez de chaussée du Résident de France. C’est dans son chemin pour se rendre dans l’un de ces deux lieux, que Said Abdallah a fait la connaissance avec ce Sud-Africain d’origine indienne.

Selon Zouki, au lieu d’aller au Palashiyo (ou peut-être à l’école du Résidengt), il passait tous les jours son temps à regarder ce que faisait le couturier indien avec sa machine à coudre. D’ailleurs le nom comorien « Tcharahani » pour dire « machine à coudre » est d’origine indienne.

Voici comment Azali procède pour contourner le Anda et s'habiller comme les notables du Anda

On sait pas combien de temps Said Abdallah a passé pour observer et apprendre devant ce couturier, ni en quelle année a eu lieu cette rencontre. C’est dont on est certain, est que Said Abdallah avait un sens d’observation hors de commun. Au point qu’il enregistrait tout ce qu’il voyait faire ce couturier indien. Son sens de créativité et d’imagination viendront ensuite s’additionner dans les années à venir à ses capacités d’observer hors normes.

Selon la tradition, c’est comme ça que Said Abdallah wa Said Bakar devient probablement le premier propriétaire d’une machine à coudre utilisée par un comorien. Certains disent que le Sud-Africain avait promis de lui vendre la machine avant son retour en Afrique du Sud. Ce qui a poussé Said Abdallah, à forcer ses parents d’acheter la machine pour lui. D’autres rapportent que le couturier indien avait un cours séjour à Maroni, et l’enthousiasme de Said Abdallah a fait que, au final, le couturier indien lui a donné la machine gratuitement. Est-ce que le fait que le terme comorien "tcharahani" pour dire machine à coudre est d'origine indienne, ne montre pas la véracité de cette histoire ?

Tout nous laisse penser que Saïd Abdallah s'est familiarisé avec la couture dès son jeune âge. Cela dit qu'il passé quelques années à Moroni avant de s'installait à Mitsamiouli : il a eu au moins deux de ses enfants avec Batouli wa Mhudini wa Mwigni M'kou à Moroni : Moina Fatima et Saïd Hassane.

Ce-dernier va apprendre la couture, surtout la confection des Djuba auprès de son père. On sait que son fils Said Hassane, qui a vu le jour en 1921, a fait son Payalashiyo chez Fundi Ahamada Bacheikh à Moroni Mangani.

D'après Papa Claude Mohamed Youssouf, Henri Humblot ( né en 1874 et meurt en 1962), neveu du colon Léon Humblot, s'est proposé pour laisser une partie de l'une de ses maisons nuptiales à Mitsamiouli à Said Abdallah, quand celui-ci a décidé de ramener et sa famille et sa machine à coudre pour s'installer à Mitsamiouli. Papa Claude nous apprend aussi que Henri Humblot avait trois femmes comoriennes à Mitsamiouli, Moina Salima, installée au Shamgani, Bahati résidait à Sima et Moina Kayiri wa Athoumani au Tremani. C'est chez cette-dernière que Saïd Abdallah pose ses valises. Moina Kayiri a eu six enfants avecHenri Humblot(Louis, Léa, André, Sarah, Lucien et Julien).

Au moins deux raisons expliquent pourquoi Henri Humblot a accueilli Saïd Abdallah chez lui :
  • soit, parce que ses talents de couture étaient d'une grande utilité sur la confection des tenues coloniales;
  • soit, l'amitié de son père Saïd Bakar wa Mwigni M'kou avec Léon Humblot a poussé Henri Humblot à lui offrir son hospitalité. Henri Humblot était le premier admirateur dans la région du Nord.

Les informations qu'on dispose, ne nous permettent pas de dire avec précision quand Saïd Abdallah est arrivé à Mitsamiouli pour s'installer.

Par ailleurs, on suppose de ce fait l'envoie en exil pour la seconde fois, sans raison, de son frère aîné Saïd Mhadji wa Saïd Bakar à Sainte Marie, Madagascar, en 1924, a dû avoir un impact négatif sur la vie de Saïd Abdallah. Surtout quand la mauvaise nouvelle du décès de Saïd Ahmed Mhadji en 1929, cinq ans après, lui est parvenue.

Il est fort probable qu'après ce décès en exil de son frère aîné, Saïd Abdallah a jugé nécessaire de quitter Moroni, de fuir un climat politique hostile à son frère aîné, pour s'installer définitivement à Mitsamiouli. Ce qui nous permet de dire que Saïd Abdallah est arrivé à Mitsamiouli avec sa famille aux années 1930. Son fils Saïd Hassane, qui va lui succéder dans la confection des Djuba, devrait avoir plus de 10 ans à son arrivée à Mitsamiouli. La sœur aînée de ce-dernier, Moina Fatima Saïd Abdallah, connue pour avoir inventé le kofia comorien, devrait avoir plus de 15 ans à son arrivée à Mitsamiouli.

On sait pas non plus en quelle année exacte, Saïd Abdallah wa sultan Saïd Bakar a inventé le célèbre Djuba comorien, que tout le monde porte aujourd'hui dans les différents cérémonies publiques et religieux.

Après chez Henri Humblot, Saïd Abdallah s'est installé au Djumbe de Mitsamiouli. Il a été invité probablement, par son demi-frère aîné, Saïd Abdallah wa Saïd Bakar (Mbaba Mihdhoir na Chamsia) qui avait épousé la princesse Moina Nour wa prince Saidina Djaffar. Ou bien par ce-dernier, son cousin. Après son séjour au Djumbe, Saïd Abdallah a acheté un terrain et a épousé une deuxième femme, Moina Halima wa sultan Boina Fumu, grand-mère du célèbre Chamsia Sagaf.

Que serait-il passé si Saïd Abdallah était resté à Moroni après avoir appris le décès en exil de son frère aîné, pour faire face à l'administration coloniale qui a envoyé son frère deux fois en exil en 1915 en 1924, en raison de ses positions contre la France coloniale.

Que serait-il passé, s'il avait adopté une réaction émotionnelle en essayant de poursuivre les mêmes critiques que son frère envers la France coloniale ? S'il s'était dit que mon père Saïd Bakar a été envoyé en exil en 1887 comme son frère aîné. Qu'ils m'envoient exil moi aussi, aurait pu se dire.
S'effondrer, le grand couturier Saïd Abdallah aurait fini par être envoyer en exil.

Pire encore, son installation à Mitsamiouli n'aurait pas pu avoir lieu. Son Djuba n'aurait pas vu non plus le jour. Le kofia typiquement comorien que sa fille Moina Fatima en est l'inventrice, n'aurait pas pu, là aussi, voir le jour. La civilisation comorienne telle qu'on la connaît aujourd'hui serait différente. Sans le kofia comorien, souvent de couleur jaune avec des figures géométriques et des versets coraniques, les Comores d'aujourd'hui en serait profondément modifiée.

Imaginez les Comores sans le Djuba que dans les quatre îles, Maore, Mwali, Ndzuwani et Ngazidja, il ne se passe pas une journée sans qu'une personne porte un Djuba : Fundi, ministre, Président, Ulémas, notable, jeune cadre, intellectuel, vieux, Hatub, Muridi, Cheikh du toirika...

En effet, le Djuba et le kofia deux éléments emblématiques de la civilisation comorienne, jouent le rôle d'unité du peuple comorien dans les quatre îles.

Azali, pour contourner le Anda. Pour s'habiller comme les notables du Anda sans le faire. Il passe par le Djuba de Saïd Abdallah. Qui de Saïd Abdallah wa sultan Saïd Bakar ou d'Azali a beaucoup influencé l'histoire des Comores ?
____________
Photos : Saïd Abdallah wa Saïd Bakar ; son fils Saïd Hassane wa Saïd Abdallah ; son petit-fils Charif wa Saïd Hassane et son arrière petit-fils Said Mohamed (alias Anfif) wa Allaoui wa Saïd Hassane wa Saïd Abdallah.

Sources : Zouki ( Faouza M'mada Mahmoud wa sultan Mbantsi ; Papa Claude; Jean Martin, Sophie Blanchy.

Par Said Bakar Mougné M'kou
Titre ©La rédaction

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,62,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,110,Abdourahamane Cheikh Ali,99,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2120,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1627,Ahmadou Mze,85,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,203,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,119,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,414,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1216,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,50,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8679,Daoud Halifa,228,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,164,Dini NASSUR,146,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1630,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3299,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1618,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,826,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,472,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2627,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1627,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,209,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,423,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5992,Publication Article,1,Rafik Adili,48,SAID HALIFA,22,Said HILALI,100,Said Yassine S.A,170,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,52,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1172,Tribune libre,4746,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Voici comment Azali procède pour contourner le Anda et s'habiller comme les notables du Anda
Voici comment Azali procède pour contourner le Anda et s'habiller comme les notables du Anda
Voici comment Azali procède pour contourner le Anda et s'habiller comme les notables du Anda. Il passe par le Djuba de Saïd Abdallah. Qui de Saïd Abda
https://blogger.googleusercontent.com/img/b/R29vZ2xl/AVvXsEhEFV_ZcS6sT1dopj_TxfB4Jx46bHmt4vSbLjdq3gwOOakJnrfe4pr97hURbuF424rj2Pj7tbQza_F5niG4R8wdt9DFmZAuqymJFHr5_AEtqeLbR92qP2H3HhwRVIvVEuFx-yAif-m91WCNlcaR9GragRbYlLwH5dSmBLrkKWRVZHDLqqwWrf0V6e7y/w320-h188/az.jpeg
https://blogger.googleusercontent.com/img/b/R29vZ2xl/AVvXsEhEFV_ZcS6sT1dopj_TxfB4Jx46bHmt4vSbLjdq3gwOOakJnrfe4pr97hURbuF424rj2Pj7tbQza_F5niG4R8wdt9DFmZAuqymJFHr5_AEtqeLbR92qP2H3HhwRVIvVEuFx-yAif-m91WCNlcaR9GragRbYlLwH5dSmBLrkKWRVZHDLqqwWrf0V6e7y/s72-w320-c-h188/az.jpeg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2023/02/voici-comment-azali-procede-pour.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2023/02/voici-comment-azali-procede-pour.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières