Des formations pour les enseignants

Deux experts internationaux sont actuellement aux Comores pour présenter le rapport pays sur la formation continue des enseignants. Un ra...

Deux experts internationaux sont actuellement aux Comores pour présenter le rapport pays sur la formation continue des enseignants. Un rapport flagrant qui fait état de manquements, de remise à niveau des maîtres sur le plan pédagogique. 25% des instituteurs ne sont pas qualifiés. Pas mieux au collège. C’est pire au lycée, la notion est inexistante.

Lorsqu’on parle de l’éducation nationale comorienne, on évoque à coup sûr de multitudes de problèmes. Parmi lesquels, la formation des enseignants. C’est dans une jungle totale que ces dernières sont organisées. Aucune harmonisation. Aucun contrôle. Les départements du ministère de l’éducation nationale ne communiquent pas entre eux. C’est le premier constat révélé par les experts nationaux dans le rapport fait au niveau national.

Ce sont des faits flagrants. Que ce soit dans l’enseignement primaire, collège ou lycée. Les enseignants ne reçoivent aucune formation préalable à l’exercice de la profession, hormis pour le primaire. Pour les premier et deuxième cycles du secondaire, la formation des enseignants est inexistante. Le métier d’enseignant professionnel est en voie de disparation dans l’archipel.

C’est pour cela que dans l’amélioration du contexte pays du niveau de l’enseignement, le ministère de l’éducation nationale a eu l’appui d’Initiative Francophone pour la formation des maîtres (Ifadem), pour se doter d’une stratégie nationale de formation continue des enseignants. Deux experts, en l’occurrence, Cédric Armand, coordonNateur à l’initiative francophone pour la formation à distance des maîtres (IFADEM) et Julie Collombier séjournent actuellement à Moroni pour appuyer le projet.

Des spécialistes du monde de l’éducation nationale, comme l’inspecteur Zaitoun Mounir, Said Houssein, Afretan sont réunis pour trouver des solutions par rapport à cette question. A travers ce projet de l’ifadem, plus de 300 enseignants comoriens sont formés et certains sont en cours. Pour Said Houssein, président de la séance, il s’agit d’harmoniser les formations des enseignants qui sont la plupart du temps financés par les partenaires, à l’exemple de l’afd, de l’oif de l’ambassade de France et autres. Car «dès fois on se trouve avec des doublons. Les départements du ministère de l’éducation ne communiquent pas. C’est une grande faiblesse de pilotage à laquelle nous nous heurtons».

Une formation inexistante

Le constat fait par Amroine Darkaoui, l’un des experts nationaux, qui ont rédigé le rapport est criant. Pour lui, si ces dernières années le niveau des élèves est en baisse, s’il y’a des mauvais résultats à répétitions, la responsabilité incombe aux enseignants. « On ne peut pas dire que ce sont les parents, car en matière d’éducation, c’est une question de méthodologie, de pédagogie de l’enseignant. Les parents c’est juste un plus. Particulièrement dans une société comme la nôtre». Pour arriver à renverser la tendance, il faut que la formation des enseignants devienne une préoccupation majeure. Aujourd’hui le pré-élémentaire explique t-il « n’a même pas de référence de formation des maîtres. Aucune formation initiale. Ce sont des personnes avec des compétences quelconques qui ont cette responsabilité. Certaines sont des enseignants du primaire avec de la chance».

Le niveau des enseignants du primaire est inquiétant. 25% d’entre eux pour le primaire ne sont pas qualifiés. Presque 3000 enseignants n’ont même pas le cap.

Les années 80, raconte Darkaoui, il était important de passer par l’Enes, pour devenir professeur au collège et l’Eni à Anjouan pour les instituteurs. En 1993 l’ifere a pris le relais. Cependant à partir de 1994 « aucune formation initiale des enseignants au collège n’a été organisée. Les enseignants ne sont pas formés. Seulement, ce sont des diplômés académiques».

Le plus inquiétant reste le lycée. Alors là les choses sont simples. « Il n’ya jamais eu de formation de professeurs dans ce pays » affirme-t-il.

Et pourtant en 1993 il y’a eu les états généraux de l’enseignement, avec un plan pour y remédier. Cependant, comme toujours le manque de suivi et de volonté politique font que l’éducation nationale est devenue un monde sans boussole. Quelle perspective, malgré les efforts des partenaires, des financements, dans un pays où rien n’est archivé, et les gouvernements se succèdent et recommencent tout à zéro?

Par Hayatte Abdou ©Masiwa komor

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,320,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,55,Abdou Elwahab Msa Bacar,32,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,45,Abdourahamane Cheikh Ali,13,Aboubacar Ben SAID SALIM,38,Actualité Sportive,1514,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1400,AHMED Bourhane,230,Akram Said Mohamed,55,Ali Mmadi,161,Ali Moindjié,48,Anli Yachourtu,56,Assaf Mohamed Sahali,28,Ben Ali Combo,381,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,672,Comores Développement,88,ComoresDroit,397,COMORESplus,26,Cookies,1,Culture et Société,5232,Daoud Halifa,147,Darchari MIKIDACHE,193,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,86,Djounaid Djoubeir,76,Economie et Finance,1036,Élections 2016,370,Est africain - Océan Indien,2781,EVENEMENTS,49,Farid Mnebhi,339,France,1393,Hadji Anouar,13,Hakim Mmadi Malik,34,HALIDI IBRAHIM Farid,21,Hamadi Abdou,425,High Tech,782,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,230,IMAM Abdillah,16,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,103,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,79,Mayotte,2003,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,413,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,101,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,26,Monde,1506,Moudjahidi Abdoulbastoi,30,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,464,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,140,Omar Ibn Abdillah,14,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,25,People,420,PERSONNALITÉS COMORIENNES,132,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4229,Publication Article,1,Rafik Adili,34,SAID HALIFA,20,Said HILALI,53,Said Yassine S.A,54,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,764,SOILIHI Ahamada Mlatamou,35,Toufé Maecha,408,Toyb Ahmed,233,Transport Aérien,884,Tribune libre,2591,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,65,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Des formations pour les enseignants
Des formations pour les enseignants
https://2.bp.blogspot.com/-qZ91cVTIztc/W9ls-Hy6qyI/AAAAAAACtm0/aEkPpT-lUa8l-ChTLuO-ic72TCjUjqW3ACLcBGAs/s320/Formation.jpg
https://2.bp.blogspot.com/-qZ91cVTIztc/W9ls-Hy6qyI/AAAAAAACtm0/aEkPpT-lUa8l-ChTLuO-ic72TCjUjqW3ACLcBGAs/s72-c/Formation.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2018/10/des-formations-pour-les-enseignants.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2018/10/des-formations-pour-les-enseignants.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé correspondant à votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow Partagez cet article et Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour lire la suite ÉTAPE1: Partager. ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour déverrouiller Copier tout le code Sélectionner tout le code Tout le code a été copié dans votre presse-papier Can not copy the codes / texts, please press [CTRL]+[C] (or CMD+C with Mac) to copy