Maison d'arrêt de Moroni: Un réveil en prison

"Dormis comme ceux qui ne dorment pas – "halala dje utsu lala", les détenus guettent le bruit de bottes des agents de la S...

"Dormis comme ceux qui ne dorment pas – "halala dje utsu lala", les détenus guettent le bruit de bottes des agents de la Sécuricom qui viennent à 6h par là, ouvrir le portail de fer de la chambre". Le Moroni’’ de la Maison d’arrêt.

La lumière et l’air qui y entrent, apportent une bouffée de vie et de bonheur tel un enfant qui vient de naitre. Tout le monde remercie forcément Dieu en ce moment précis, pour avoir survécu la veille dans le noir et l’odeur moite de sueur, de pisse et de caca de la cellule. Le décompte des prisonniers par les pénitenciers se fera tout de suite avant tout mouvement vers la porte.

Le seau d’excréments doit au préalable être vidé. Il a été bien servi la veille, comme le codétenu Ribus avait une diarrhée aiguë et qu’ils étaient tous mobilisés à l’assister pour se soulager plus de 7 fois dans ce seau occasionnel avec le peu de dignité qui revient à un détenu.

La queue se formera aussitôt pour la douzaine de détenus de la cellule et ceux des autres départements en quête d’un pseudo intimité, afin de pouvoir utiliser le seul trou déjà plein à craquer servant de toilette. Les bouteilles d’eau remplies la veille, qui jonchaient la petite et étroite cour du "Moroni", aideront les détenus à faire les toilettes élémentaires et les ablutions. Des petits groupes se forment aussitôt pour la première prière du matin sur le petit carré laissé libre par le pliage des 2 nattes servant de literie posées à même la porte. Faute de ne pouvoir la faire le moment et le lieu indiqués, cette première prière est faite dès que possible et dans ces conditions. Tout le monde s’y met pour l’accomplir, même le plus mécréant des détenus, comme c’est une des occasions de se laver une partie du corps, faire un peu de sport et formuler le vœux de la liberté sans se presser.

D’un ton autoritaire vers 8h, le premier nom de détenu est appelé par les agents pénitenciers, tel des hauts parleurs: visite ! Avec pièce d’entité à l’appui pour identifier le visiteur. Les "soubic" - paniers commencent à affluer avec le thé, la soupe, les petits fours, les sambous et tant d’autres délices qu’ils consommeront sans modération comme il ya suffisamment le temps d’aller aux chiottes pendant la journée. Chaque famille est gagnée par une espèce de compétition d’apporter le maximum et le mieux comme, ne l’oublions pas que les détenus en question sont des autorités "Mdjidjengo" de la République.

Les détenus ont imposé à leurs familles une tournante dans la restauration et ont beau demander à ce que les apports en alimentations soient limités et non démesurés mais en vain ; chaque famille devrait selon elle, sauver son honneur en se montrant digne dans la qualité et la quantité de bouffe. Le grand souci sera que de peur d'avoir envie d'aller aux toilettes à partir de 18h, puisque les portes des cellules ferment, les délicieux repas devant servir de déjeuner et de diner ne sont quasiment pas consommés. C’est aux agents pénitenciers et aux autres détenus des chambres B, C et EPP d’en savourer ces bons plats. Ces derniers ne sont pas non plus favorisés, bien au contraire, seulement ils ne se gênent pas pour faire leur besoin la nuit dans des sachets en plastique et les jeter par-dessus le toit chaque matin.

Les odeurs, les mouches et le soleil se montrent très tôt et les détenus en font la chasse pour s’abreuver de rayons. Les gens se grattent, s’étirent et baillent sans ménagement. La literie est secouée et étalée, les ‘’salam aleykum’’ et les insultes se croisent, la vie du ‘’magobani’’ reprend.

M. Moilim qui joue quotidiennement le rôle du coq en insultant à tue-tête à l’aube, et le Procureur de la République, et le Commandant de la Gendarmerie, organise la journée à EPP tel un chef d’équipe. "Au Moroni" le ballet pour la recherche de l’eau commence. Les allers et venus dans le petit couloir se multiplient et la palabre s’installe au fur et à mesure.

Les jeux de dames, de cartes et de dominos commencent si tôt bien qu’avec une faible affluence.

L’équipe de Sécurité de nuit va être relevée par celle du jour. Tels des vrais pénitenciers, ils seront placés dans tous les axes, voire même sur le toit de la prison pour surveiller et canaliser tous les mouvements des détenus.

M. Ali Saïd
Article publié le 11/09/2010 par dafinemkomori

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,322,Abdillah Saandi Kemba,89,Abdou Ada Musbahou,55,Abdou Elwahab Msa Bacar,32,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,45,Abdourahamane Cheikh Ali,13,Aboubacar Ben SAID SALIM,38,Actualité Sportive,1510,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1398,AHMED Bourhane,229,Akram Said Mohamed,55,Ali Mmadi,161,Ali Moindjié,48,Anli Yachourtu,56,Assaf Mohamed Sahali,28,Ben Ali Combo,379,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,660,Comores Développement,88,ComoresDroit,387,COMORESplus,65,Cookies,1,Culture et Société,5152,Daoud Halifa,139,Darchari MIKIDACHE,193,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,84,Djounaid Djoubeir,75,Economie et Finance,1019,Élections 2016,370,Est africain - Océan Indien,2765,EVENEMENTS,49,Farid Mnebhi,339,France,1381,Hadji Anouar,13,Hakim Mmadi Malik,34,Hamadi Abdou,421,High Tech,783,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,225,IMAM Abdillah,16,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,102,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,77,Mayotte,1987,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,412,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,96,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,26,Monde,1502,Moudjahidi Abdoulbastoi,29,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,464,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,139,Omar Ibn Abdillah,14,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,25,People,420,PERSONNALITÉS COMORIENNES,130,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4159,Publication Article,1,Rafik Adili,34,SAID HALIFA,20,Said HILALI,52,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,47,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,764,SOILIHI Ahamada Mlatamou,34,Toufé Maecha,406,Toyb Ahmed,233,Transport Aérien,882,Tribune libre,2581,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,64,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Maison d'arrêt de Moroni: Un réveil en prison
Maison d'arrêt de Moroni: Un réveil en prison
https://2.bp.blogspot.com/-AlIXcdz9RDg/W59cBq_7TFI/AAAAAAACrLg/zRIWlm44oMQyf92gf-33Wj0PKb18LvkJQCLcBGAs/s320/2b13fa5b%2B-%2Bcopie.jpg
https://2.bp.blogspot.com/-AlIXcdz9RDg/W59cBq_7TFI/AAAAAAACrLg/zRIWlm44oMQyf92gf-33Wj0PKb18LvkJQCLcBGAs/s72-c/2b13fa5b%2B-%2Bcopie.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2018/09/maison-darret-de-moroni-un-reveil-en.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2018/09/maison-darret-de-moroni-un-reveil-en.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé correspondant à votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow Partagez cet article et Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour lire la suite ÉTAPE1: Partager. ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour déverrouiller Copier tout le code Sélectionner tout le code Tout le code a été copié dans votre presse-papier Can not copy the codes / texts, please press [CTRL]+[C] (or CMD+C with Mac) to copy