Violences - Régler les conflits à Mayotte: avec ou sans la loi ?

PARTAGER:

 Lundi à midi, les femmes qui bloquaient la mairie de Ouangani l’ont libérée. Leurs raisons sont intrinsèquement liées au déroulé des confli...

 Lundi à midi, les femmes qui bloquaient la mairie de Ouangani l’ont libérée. Leurs raisons sont intrinsèquement liées au déroulé des conflits qui sévissent actuellement dans les communes de l’île : un manque de repères républicains. 

« Les jeunes qui ont commencé les violences, ils sont de Ouangani » D’habitude, les villages se rejettent la faute entre eux, mais là, les femmes sont du même village, « nous bloquons la mairie pour que le maire les fasse partir. Nous connaissons les visages mais pas les noms, donc on ne peut pas déposer plainte ».

Ce sont des familles d’«étrangers comoriens» qui sont visées, et certains habitants se sont appropriés l’idée erronée que l’Etat français les protège davantage que ses propres ressortissant.

Le maire de Ouanagni que nous avons rencontré, est bien dépourvu après les nombreuses réunions qu’il a mises en place avec notables et religieux au long de ce long week-end de violences. Il en appelle à « l’envoi de davantage de force publique, la brigade de Sada est en sous-effectif ».


Mayotte est dans un « entre-deux » qui ne permet plus de régler les problèmes à l’ancienne, chicote pour gronder les enfants, paiement en liquide pour dédommager d’un viol, bastonnades pour régler les conflits, sans que tous les habitants se soient tout à fait appropriés les outils judiciaires comme le dépôt de plainte, ou le recours à la force publique.


Deux nuits sans dormir



« De toute façon, quand on téléphone à la gendarmerie, ils arrivent tard et ne savent pas quoi faire », accusent en chœur Hadjira Soulaimana et Madi Mandhuira, deux bouénis qui ne s’expriment qu’en shimaoré. Elles ont les yeux rougis : « ça fait deux nuits qu’on ne dort pas de peur que ceux de Barakani reviennent et cassent nos voitures et nos maisons ». Une peur accentuée par le cul de sac que fait la route qui mène à Ouangani… les habitants sont littéralement pris en otage lorsque la route est barrée.

De l’autre côté, à la gendarmerie, on reproche une rétention d’informations : « difficile d’avoir des témoignages sur les évènements, et personne ne veut déposer plainte !» A les entendre, c’est pourtant par l’interpellation de plusieurs fauteurs de troubles à la suite de plaintes que s’est apaisée la commune de Chirongui.

L’histoire de la rivalité entre ces deux villages de Ouangani et Barakani ne date pas d’aujourd’hui : « l’année dernière mon oncle de Ouangani s’est fait tabasser jusqu’à perdre connaissance derrière la mosquée, alors qu’il participait à un Dahira », indique une jeune femme. Il n’a jamais déposé plainte.

Appel au calme



Face à un conflit qui ne se règle pas, le maire en a appelé à la préfecture, pour revoir les effectifs de gendarmerie. Une réunion se tenait ce lundi après-midi de 14 heures à 15h30 entre le maire Ali Ahmed-Combo, le conseiller général Rastami Abdou, les représentants de la préfecture, Jean-Pierre Frédéric, directeur de cabinet du préfet, Sylvie Especier, sous préfète en charge de la cohésion sociale et de la Jeunesse et Alain Ivanic, Directeur de la jeunesse et des Sports.

« Nous avons obtenu l’envoi des forces de l’ordre de nuit, lorsque se commettent les exactions », explique le maire qui espère que d’ici deux jours les choses seront rentrées dans l’ordre. Il doit appeler au calme les 3.500 habitants de la commune, leur demander de rester chez eux les nuits à venir, et inciter les témoins à déposer plainte.

Un gros travail d’apaisement et de recours aux institutions est donc à entreprendre car, si ça recommence, nos deux bouénis l’assurent, « plus la peine de téléphoner à la gendarmerie, on se battra !»

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte
Nom

A la Une,308,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,64,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,113,Abdourahamane Cheikh Ali,105,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2146,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1632,Ahmadou Mze,87,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,204,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,121,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,415,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1232,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,53,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8853,Daoud Halifa,232,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,179,Dini NASSUR,149,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1657,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3309,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1625,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,830,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,477,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2649,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1632,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,210,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,424,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,6069,Publication Article,1,Rafik Adili,49,SAID HALIFA,22,Said HILALI,101,Said Yassine S.A,173,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,53,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1192,Tribune libre,4788,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Violences - Régler les conflits à Mayotte: avec ou sans la loi ?
Violences - Régler les conflits à Mayotte: avec ou sans la loi ?
http://1.bp.blogspot.com/-8HDA2ddPWyg/U6lC9_clP9I/AAAAAAABRZg/vLtYo0H-FfE/s1600/Capture.PNG
http://1.bp.blogspot.com/-8HDA2ddPWyg/U6lC9_clP9I/AAAAAAABRZg/vLtYo0H-FfE/s72-c/Capture.PNG
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2014/06/violences-regler-les-conflits-mayotte.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2014/06/violences-regler-les-conflits-mayotte.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières