Kenya : les ONG dénoncent des arrestations arbitraires

PARTAGER:

Au Kenya, les arrestations massives dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, depuis début avril, ont été vivement critiquées par l...

Au Kenya, les arrestations massives dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, depuis début avril, ont été vivement critiquées par les organisations des droits de l'homme. Ces dernières dénoncent des détentions arbitraires - très souvent au-delà des 24 heures de garde à vue imposées par la loi - ; la pratique courante des pots-de-vin ainsi que des déportations vers la Somalie. Pour Amnesty International, la communauté d'origine somali sert de « bouc émissaire ».

Le 28 avril dernier, Mahad Omar Dirye a été arrêté par la police kényane alors qu'il revenait d'un cybercafé dans le quartier d'Eastleigh. Après avoir payé un premier pot-de-vin de près de 150 euros, il a été relâché puis arrêté à nouveau, dix minutes après. Il a passé une nuit au commissariat de Pangani et a ensuite été transporté dans un bus vers le stade de Kasarani.

« Beaucoup de gens pleuraient. Il y avait une femme séparée de ses enfants. Les enfants avaient été laissés à la maison et personne ne pouvait s'en occuper », a-t-il rapporté à RFI.
Mahad a le statut de réfugié et son permis de travail venait d'être approuvé. Il affirme que la police n'a rien voulu entendre. Le 3 mai, il a été embarqué dans un bus en direction du camp de réfugiés de Kakuma, au nord du Kenya. Cet ancien journaliste détenu en 2010 à Kismayo, par les shebab qui l'accusaient d'être un espion de la CIA se sent désormais pourchassé de tous les côtés.

« J'ai deux ennemis maintenant. La police kényane et les insurgés somaliens. Mais je n'ai pas d'autre choix, car je n'ai pas de documents pour aller dans un autre pays », a précisé Mahad Omar Dirye.
Au bout de douze jours, il a pu être relâché. Depuis sa libération, il a été arrêté encore une fois à un barrage de police. Un ami a dû payer un pot-de-vin pour lui éviter d'être embarqué à nouveau.
« Quand je suis dans la rue et que je vois la police, il faut tout de suite que je trouve une rue où me cacher », s’est-il insurgé.
L'organisation Human Right Watch affirmait, il y a dix jours, que 359 personnes d'ethnie somali avaient été expulsées du territoire kényan, dont trois ayant le statut de réfugiés.Par
Nom

A la Une,308,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,64,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,113,Abdourahamane Cheikh Ali,105,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2145,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1632,Ahmadou Mze,87,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,204,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,121,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,415,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1232,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,53,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8852,Daoud Halifa,232,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,179,Dini NASSUR,149,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1657,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3309,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1625,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,830,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,477,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2649,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1632,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,210,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,424,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,6068,Publication Article,1,Rafik Adili,49,SAID HALIFA,22,Said HILALI,101,Said Yassine S.A,173,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,53,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1192,Tribune libre,4788,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Kenya : les ONG dénoncent des arrestations arbitraires
Kenya : les ONG dénoncent des arrestations arbitraires
http://4.bp.blogspot.com/-Gb6Zgk4-mvc/U422_KzWWBI/AAAAAAABQO4/AE4wF61yifI/s1600/Capture.PNG
http://4.bp.blogspot.com/-Gb6Zgk4-mvc/U422_KzWWBI/AAAAAAABQO4/AE4wF61yifI/s72-c/Capture.PNG
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2014/06/kenya-les-ong-denoncent-des.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2014/06/kenya-les-ong-denoncent-des.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières