Confusion et suspicions autour d'un voyage présidentiel

Par ARM       Cette fois, ce ne sont pas les politiciens comoriens installés à Paris et autres villes de France qui daubent et s...


Par ARM
  
   Cette fois, ce ne sont pas les politiciens comoriens installés à Paris et autres villes de France qui daubent et spéculent, mais des Mohéliens du premier cercle présidentiel qui ont commencé à s'exprimer et à exprimer leurs craintes et doutes, somme toute excessifs et sans justification. Et ce qu'ils disent donne froid au dos: «La manière dont Hamada Madi Boléro, Directeur du Cabinet du Président, Chargé de la Défense, le vrai sherpa du Président, gère le dossier relatif au voyage du chef de l'État à Paris, en en faisant une affaire de survie personnelle, fait craindre le pire. Nous craignons le pire. Nous avons peur. Nous le soupçonnons de préparer un mauvais coup au Président. Nous ne lui faisons pas confiance». Même en usant de la rhétorique la plus rassurante pour calmer les uns et les autres, rien n'y fait: «En France, le Président est dans un sanctuaire où il ne risque rien, où rien de fâcheux ne lui arrivera. Si le Président ne faisait pas confiance à Hamada Madi Boléro, il ne l'aurait jamais nommé à son poste» est un couplet qui ne calme pas les suspicions, craintes et doutes des alarmistes, qui disent d'ailleurs: «Ce n'est pas le Président qui l'a nommé; on l'a imposé au Président, qui fait avec». Une fois de plus, force est de constater qu'aux Comores, on vit dans la complotite aiguë, un climat de psychose qui fait voir des complots et des comploteurs partout, au risque de plonger dans le ridicule.

     En réalité, ce qui est désolant dans ce voyage présidentiel, ce n'est pas cette complotite aiguë, avec laquelle il faut prendre ses distances pour ne pas sombrer dans la paranoïa, mais son côté folklorique, aux allures de danse du bœuf sur la place centrale de Fomboni. En effet, quand on observe la liste des membres de la délégation présidentielle, là où il devait y avoir un expert, on retrouve une ménagère de Djoiezi, à qui on veut montrer la couleur de la France, pour qu'elle puisse s'exclamer: «C'est donc ça, cette France dont on nous parle depuis des années et des décennies?», et là où on devait retrouver un opérateur économique comorien, on place «généreusement» un Djoiezien qui s'est signalé depuis le 20 avril 2013 par ses appels à l'exécution des «putschistes en herbe, utilisant des méthodes d'amateurs» qui voulaient chasser du pouvoir et même exécuter le Président Ikililou Dhoinine, des appels à l'exécution qui ne sont pas sans rappeler le mot glissé à Ahmed Sambi, alors Président, par le Colonel Mohamed Anrifi Moustoifa Bacar Madi dit «José», dit «Obama», sur le Général Salimou Mohamed Amiri, qui ne cessait de le rappeler à l'ordre: «Fusille-le». Donc, la composition de la délégation présidentielle relève du folklore pur, mais un folklore qui coûte des millions de francs comoriens au Comorien.

     D'ailleurs, ce spécialiste des affaires mohéliennes affirme, usant de la phraséologie de celui qui maîtrise son sujet: «Nonobstant le climat de haine qui règne dans certains cercles de Beït-Salam contre tout ce qui est de Djoiezi, il a fallu faire un effort pour mettre quelques Djoieziens de service dans cette délégation, car il ne faut pas oublier que dans la délégation de danseuses qui avait accompagné le Gouverneur de Mohéli pour faire la fête lors de sa visite dansante d'avril et mai 2013 en France, il n'y avait pas de Djoieziennes, mais de Fomboniennes. La chose a été mal vécue. Il faut donc réparer». Or, ce sont ces mêmes Djoieziennes, mais de la Région parisienne, qui sont à la manœuvre cette fois, et avec beaucoup de maladresses.

 Les voilà donc lancées à la recherche des fleurs les plus belles et les plus odorantes pour en confectionner des couronnes pour le Président et les membres les plus éminents de sa délégation quand ils arriveront à l'Aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle. Rien que ça! Maintenant, on exporte nos salades en France. Il ne nous suffit pas de confectionner chaque jour des couronnes de fleurs aux Comores pour une bande de fêtards. Il faut, en plus, que nos mauvaises habitudes de courtisanerie nous suivent jusqu'en France! Jusqu'où ira la mendicité politique? Nous sommes tous contents que notre Président soit vu sur le perron de l'Élysée, mais est-ce une raison pour nous tourner en ridicule, en mettant sur l'excellent cou présidentiel une couronne de fleurs au salon VIP de l'Aéroport de Roissy, que le chef de l'État ne pourra pas exhiber dans les couloirs de son hôtel, en priant Dieu pour qu'on ne le parque pas une fois encore dans un hôtel de la zone de rétention pour les clandestins en voie d'expulsion?  Le coup de juin 2012… Il faudra prévoir des couronnes de fleurs pour François Hollande, sa compagne et ses collaborateurs.

     Par ailleurs, de l'avis des experts qui ont eu à se pencher sur la composition de la délégation du chef de l'État, on pourrait croire que certains «plénipotentiaires» ont été sélectionnés après avoir lu des affiches collées sur les places publiques comoriennes pour demander aux «volontaires» de s'y inscrire. Tout cela relève du rocambolesque. En tout cas, à l'Ambassade des Comores à Paris, on semble oublier la colère et la honte de n'avoir eu une notification officielle sur la visite présidentielle qu'à la dernière seconde, et on s'y tient à carreau, car le nouveau mot d'ordre est: «Si je revois ça, j'en informe la Première Dame». Dès mercredi 19 juin 2013, elle sera là, la Première Dame, et gare à ceux qui déplairont… En tout cas, dans certains milieux djoieziens de  la Région parisienne, on cherche à la couvrir d'amabilités, cette fois, par pur «réalisme prospectif», et pour conjurer le sort. En même temps, on nous dit que Son Excellence Monsieur Ali Saïd Mdahoma, Ambassadeur-Soleil à Bruxelles, a, cette fois, un motif officiel et légitime d'être à Paris, puisque, semble-t-il, il est l'un des animateurs de cette visite présidentielle. Ce qui signifie que Dieu aime vraiment les Comores.

    En tout cas, Houmed Msaïdié n'a pas attendu l'arrivée du Président, ce mercredi 19 juin 2013, pour rentrer à Moroni, lui qui, en homme qui sait vivre, dit avoir préparé son récent voyage à Paris depuis octobre 2012, et qui tient à préciser qu'il n'est pas candidat à la ministrabilité mais à la présidence de la République en 2016: «Quand on s'apprête à diriger un pays, en tant que Président de la République, on ne demande pas un poste de ministre. Tout ce que raconte lavox populirelève de la spéculation. D'ailleurs, je quitte Paris ce lundi 17 juin 2013 pour couper court à toutes les rumeurs et spéculations. Comme ça, chacun comprendra que la réalisation de ma visite à Paris, quelques jours avant celle du chef de l'État, relève de la coïncidence et non d'un objectif politique quelconque, comme cela se chuchote ici et là», a-t-il tenu à préciser avant de prendre son avion. Spéculateurs, ergoteurs et radoteurs du métro parisien, changez de sujet donc…
Lu sur ©www.lemohelien.com– Mardi 18 juin 2013.
HabarizaComores.com | أخبار من جزر القمر.
Le journal de la diaspora comorienne en France et dans le monde : Information et actualité  en temps réel 24h/24 et 7j/7.
Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,62,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,110,Abdourahamane Cheikh Ali,99,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2120,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1625,Ahmadou Mze,85,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,203,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,119,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,414,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1216,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,50,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8669,Daoud Halifa,227,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,164,Dini NASSUR,146,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1628,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3299,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1616,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,825,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,471,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2626,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1626,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,208,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,423,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5988,Publication Article,1,Rafik Adili,48,SAID HALIFA,22,Said HILALI,100,Said Yassine S.A,170,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,52,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1171,Tribune libre,4743,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Confusion et suspicions autour d'un voyage présidentiel
Confusion et suspicions autour d'un voyage présidentiel
http://4.bp.blogspot.com/-rUlLxYm2acs/UcCjX7jtTgI/AAAAAAAA5pk/EunXuXWYO9g/s1600/arton322.jpg
http://4.bp.blogspot.com/-rUlLxYm2acs/UcCjX7jtTgI/AAAAAAAA5pk/EunXuXWYO9g/s72-c/arton322.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2013/06/confusion-et-suspicions-autour-dun.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2013/06/confusion-et-suspicions-autour-dun.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières