Les aventuriers du coelacanthe perdu

PARTAGER:

"Fossile vivant", "dinosaure de la mer": le coelacanthe, gros poisson vieux de 365 millions d'années, est au coeur ...

"Fossile vivant", "dinosaure de la mer": le coelacanthe, gros poisson vieux de 365 millions d'années, est au coeur d'une ambitieuse expédition naturaliste qui va plonger dans les grands fonds de l'océan Indien, sur la côte orientale d'Afrique du Sud, en quête de l'énigmatique animal.
"Taxon Lazare" ("espèce ressuscitée" selon la terminologie scientifique), on le croyait définitivement rayé de la liste des organismes vivants depuis 70 millions d'années, réduit à l'état de fossile. Mais en 1938, coup de tonnerre chez les paléontologues! Un pêcheur sud-africain remonta dans ses filets un spécimen qui mesurait 1,30 m pour 60 kg.

"C'est comme si on avait découvert un dinosaure vivant. Le coelacanthe est considéré comme la plus grande découverte zoologique du XXe siècle", souligne le Muséum national d'histoire naturelle (MNHM), maître d'oeuvre scientifique de la mission. Baptisée "Gombessa" (nom local du coelacanthe), l'expédition va s'installer pendant un mois et demi, jusqu'au 15 mai, sur le rivage du parc naturel iSimangaliso, à la frontière du Mozambique.
Au-delà de son âge canonique, le coelacanthe constitue surtout une curiosité paléontologique avec son anatomie singulière et partiellement ossifiée, ses ébauches de membres sur quatre de ses nageoires, son embryon de poumon primitif et sa boîte crânienne étrangement articulée.
Car il porte en lui les traces du passage entre le poisson et les premiers vertébrés terrestres à quatre pattes, témoin de la sortie des eaux voici quelque 365 millions d'années.

Un témoin toutefois bien peu bavard qui laisse de nombreuses questions sans réponses.
"On ne connaît quasiment rien de la vie du coelacanthe, de son éthologie, alors que son anatomie a été passée au crible, que plusieurs spécimens ont été disséqués, passés au scanner, à l'IRM", explique à l'AFP Gaël Clément, paléontologue au MNHM et responsable scientifique de l'expédition Gombessa.
"On ignore sa longévité, l'état de sa population existante, ses déplacements, le rythme de sa reproduction et son temps de gestation. On ignore pour quelle raison il meurt en cas de capture, même replongé dans un écosystème proche du sien", énumère le jeune chercheur.

"Il y a un autre mystère. Très peu de juvéniles ou bébés coelacanthe ont été vus par des plongeurs. Existerait-il une nursery des coelacanthes, quelque part dans les grands fonds ?", s'interroge Gaël Clément.
C'est pour tenter d'élucider ces mystères que l'expédition a été montée, sous la houlette du plongeur et biologiste marin Laurent Ballesta, 38 ans, familier des périlleuses missions naturalistes en eaux profondes.
A une trentaine de reprises, pendant 45 jours, les plongeurs vont partir à la rencontre de l'antique poisson, dans les grottes et cavités où il s'abrite à quelque 120 m de profondeur.

"C'est la profondeur minimum où le contact entre l'animal et le plongeur est possible, explique Laurent Ballesta à l'AFP. Chargés de 85 kg de matériel, nous mettons 4 min à descendre. Nous restons une trentaine de minutes au fond en quête de l'animal, mais il nous faut cinq heures, de palier de décompression en palier de décompression, pour rejoindre la surface".

Clef de l'expédition, ces plongeurs sont les messagers des scientifiques de la surface. Et on leur a assigné des protocoles très précis: recueillir du mucus sur les écailles de l'animal par simple toucher avec l'équivalent d'un coton-tige, pour analyser son ADN et établir son génome, filmer ses déplacements au moyen de quatre caméras montées sur un grand compas articulé pour étudier le mouvement de ses nageoires, au rythme de 500 images/s, apposer sur le poisson des balises permettant de le suivre de jour comme de nuit (c'est un animal nocturne)...

"Rien de tout cela n'a été fait auparavant", précise Laurent Ballesta qui a déjà tutoyé le coelacanthe en 2010, lors d'une première mission de reconnaissance au large de l'iSimangaliso.
"A la deuxième grotte, je le vois ! Posté à l'entrée, toutes ses nageoires pédonculées en action, l'imposant coelacanthe est là, impassible, sur une autre planète, dans un autre temps... Il me regarde !", écrivait le plongeur après sa première rencontre avec le mythique poisson. Presse Ocean 

ComoresOnline.net | أخبار من جزر القمر.
Le journal de la diaspora comorienne en France et dans le monde : Information et actualité  en temps réel 24h/24 et 7j/7.

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,308,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,64,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,113,Abdourahamane Cheikh Ali,105,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2146,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1632,Ahmadou Mze,87,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,204,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,121,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,415,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1232,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,53,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8853,Daoud Halifa,232,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,179,Dini NASSUR,149,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1657,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3309,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1625,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,830,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,477,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2649,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1632,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,210,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,424,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,6069,Publication Article,1,Rafik Adili,49,SAID HALIFA,22,Said HILALI,101,Said Yassine S.A,173,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,53,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1192,Tribune libre,4788,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Les aventuriers du coelacanthe perdu
Les aventuriers du coelacanthe perdu
http://www.leparisien.fr/images/2013/04/05/2700169_photo-1365170915453-3-0_640x280.jpg
http://2.bp.blogspot.com/-RxEbx1lkFEc/UV94cl0SR5I/AAAAAAAA03s/a60J0hoE5Kk/s72-c/image-749627.jpeg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2013/04/les-aventuriers-du-coelacanthe-perdu.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2013/04/les-aventuriers-du-coelacanthe-perdu.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières