Discours du Gouverneur Mouigni Baraka Said Soilihi à l’occasion de la tenue des Assises du Gouvernorat de Ngazidja sur la diaspora comorienne en France

D iscours du Gouverneur Mouigni Baraka Said Soilihi à l'occasion de la tenue des Ass ises du Gouvernorat de Ngazidja  sur la diaspor...

Discours du Gouverneur Mouigni Baraka Said Soilihi à l'occasion de la tenue des Assises du Gouvernorat de Ngazidja sur la diaspora comorienne en France (Dunkerque, 24-25 novembre 2012) 
Monsieur le Président de la CommunautéUrbaine de Dunkerque,
Monsieur Le Vice-Président de l'Assemblée de l'Union des Comores,
Monsieur Le Président du Conseil de l'île de Ngazidja,
Messieurs les Elus,
Messieurs les Représentants des organisations professionnelles,
Messieurs les Notables,
Honorable assistance,
Mesdames et Messieurs,
Asalamuanlaikum !

Il y a des moments où les hommes expriment le besoin de s'arrêter dans leurs courses quotidiennes pour faire le point sur les chemins parcourus. C'est dans cette perspective que sont conçues ces Assises.Mais permettez-moi tout d'abord, de vousexprimer ma joie et ma reconnaissance pour avoir répondu  positivement à l'invitation du Gouvernorat autonome de Ngazidja. Ainsi au nom des tous mes compatriotes, à mon nom propre et au nom de tous mes collaborateurs je vous adresse mes sincère remerciements. Ce que vous venez d'accomplir reste et restera gravé pour toujours dans la mémoire collectivede mes compatriotes.
Je ne vais pas vous prendre trop de temps à vous lire la liste de tous les amis ici présents et ceux qui n'y sont pas car heureusement elle est longue et elle continuera, je l'espère à s'allonger. C'est pourquoi au-delà de toute autre considération, ces Assises renforcent les liens d'amitié et de fraternité qui unissent la République Française, les autres partenaires internationaux au développement avec mon pays, l'Union des Comores en général et la Grande-Comore en particulier.
Ces liens historiques et culturels n'ont d'intérêt que lorsque l'on les valorise par des échanges de ce genre. Aujourd'hui ce n'est qu'un coup d'envoi. Les enseignements qui vont être tirés ici permettront aux uns et aux autres d'envisager l'avenir de ce précieux dialogue avec sérénité.
Mesdames et Messieurs,
Je ne peux passer sous silence l'accueil plus que chaleureux que les frères et sœurs de la Commune Urbaine de Dunkerque ont réservé à tous les invités, en la personne de leur Président, auquel je transmets la reconnaissance de tout un peuple. Cela prouve dans les faits, l'intérêt significatif qu'il accorde au développement des échanges entre sa commune et l'île autonome de Ngazidja. Les efforts déployés par les habitants de sa Commune, dans la préparation comme dans la concrétisation de ces Assises méritent humainement une mention spéciale. Cette action se situe dans le droit fil des relations de coopération que le Gouvernorat de Ngazidja entretient, avec les communes sœurs de France. Je pense, entres autres, à la Région PACA, aux Communes de Bretagne, au Département de la Seine-Saint-Denis et à d'autres encore avec lesquelles d'ores et déjà des négociations sont en cours.
Mesdames et Messieurs,
L'installation des Comoriens en France s'est réalisée d'une manière progressive. Dans la période coloniale, elle ne concernait qu'une minorité de privilégiés exerçant principalement dans la navigation maritime et dans l'armée. A cela s'ajoutaient les jeunes bacheliers, boursiers français qui venaient poursuivre leurs études en France.
A partir de l'indépendance de l'Archipel en 1975, l'émigration comorienne en France devenait de plus en plus éparse. Toutes les couches sociales sont attirées par la qualité de la vie en France laquelle apparaît dans l'imagerie populaire comme la source du bien-être et pour le public cultivé comme le summum de l'apprentissage de métiers honorables. En ces temps-là, ce n'était plus Zanzibar ou Madagascar qui suscitaient l'attraction chez les jeunes en général et scolarisés plus particulièrement,  mais la France. Vous les retrouvez principalement dans la restauration, l'hôtellerie, la manutention, le commerce etc. Avec la crise actuelle, beaucoup sont aussi au chômage.    
Parallèlement, l'Archipel regorge, aujourd'hui, de cadres techniques  et d'un nombre important de jeunes entrepreneurs qui ont fait les premiers pas en France. Mais aujourd'hui aussi, et malheureusement, avec les méfaits de la précarité, beaucoup de jeunes sombrent dans le désespoir et se trouvent ainsi égarés dans les méandres des idéologies extrémistes, de droite comme de gauche. Les ateliers de ce genre constituent un début de recherche de solutions à ces maux qui représentent un danger permanent à la préservation de la dignité et de la personnalitéhumaines.
Mesdames et Messieurs,
La diaspora comorienne en France est très active et productive quand elle agit collectivement. Les Comoriens résidant en France sont estimés à 350 000, correspondant à près de la moitié de la population totale de l'Archipel. En 2000 le FMI a évalué le montant des transferts privés à 26 millions d'euros et en 2005 à près de 78 millions.

En 2006 la Banque Centrale des Comores a estimé à près de 51 millions d'euros le montant total des devises étrangères converties. Ce qui est énorme. Mais l'on s'aperçoit de plus en plus que 80% des fonds transférés empruntent les réseaux de l'informel pour plusieurs raisons.
Sans doute parce que les fonds proviennent souvent de la solidarité traditionnelle basées sur les tontines, des coûts relativement élevés des transferts par la voie formelle, la couverture géographique des Établissements financiers spécialisés, la méconnaissance des circuits des transferts, et j'en passe. Par ailleurs, la Banque Centrale des Comores a estimé à près de 20% les liquidités qui ne sont pas converties et qui échappent au recensement annuel de l'Institution.
Ce n'est pas un hasard si la Grande-Comore est au cœur de ces Assises. Le FIDA, dans une étude réalisée en 2007, montrent, en effet, que la Grande-Comore reçoit près de 79% des transferts, Anjouan 17,4% et Mohéli, 3,6%. Cela peut s'expliquer de deux manières. Et je ne vous apprends rien. Ce déséquilibre est d'abord dû au nombre plus important des migrants grands-comoriens et ensuite aux réseaux sociaux traditionnels de solidarité lesquels occupent une place de choix en Grande-Comore.

Mesdames et Messieurs

L'affectation ou l'utilisation socio-économique de ces transferts doit attirer notre attention pour que les résultats de ces efforts précieux ne soient pas vains. Je salue, sans ambages, les contributions importantes des mouvements associatifs comoriens basés en France en partenariat avec les Communes françaises et les communautés rurales et urbaines de l'île. Mais dans la plupart des cas ces investissements sont réalisés sans qu'il y ait, au préalable, une concertation fructueuse avec les autorités de l'île. Les pouvoirs publics sont toujours mis devant le fait accompli. Et les méfaits ne se font pas attendre. Les centres médicaux, les écoles et autres projets de développement poussent comme des champignons dans les mêmes périmètres. Les communautés n'arrivent plus à les entretenir après quelques mois de fonctionnement et elles s'adressent par la suite aux pouvoirs publics. Aujourd'hui, sans rien vous cacher, l'île de la Grande-Comore a du mal à arrêter sa carte de santé et sa carte scolaire. Cette situation doit changer, et vous et moi sommes appelés à relever ce défi.

Mesdames et Messieurs,

La nouvelle approche ne peut être scellée sans que l'on mette en place un cadre approprié de concertation dans lequel tout le monde doit se retrouver. Cela fait parties des ambitions affichées quand j'ai commencé à réfléchir sur ce projet. C'est une véritable course contre la montre. Le temps ne nous attend plus. L'efficacité, comme le savez tous,prend toujours sa source à partir d'une structure solide et pérenne.
Pour ce qui concerne l'île de la Grande-Comore, elle permettra, j'en suis certain, d'amorcer un début d'harmonisation et de maîtrise des actions en cours et des futurs projets de développement émanant aussi bien de la Diaspora que des collectivités territoriales. Je compte beaucoup sur votre sens de responsabilité, votre sens de l'honneur et de solidarité pour mener à bien les travaux et rentrer demain dans vos foyers avec une lueur d'espoir. L'expérience a montré que c'est l'Union qui fait la force notamment dans les périodes actuelles de vaches maigres.

Mesdames et Messieurs,

L'objectif général de ces Assises c'est de parvenir à asseoir une véritable stratégie de développement qui intègre les fondements du Co-développement et les principes de la coopération décentralisée en France comme aux Comores dans une même dynamique.C'est pourquoi il va falloir identifier toutes les pistes devant aboutir à la mise en place des bases solides lesquels vont contribuer à l'amélioration de la gestion des affaires publiques et à la maîtrise de la contribution financière de la diaspora. Ainsi le cadre de dialogue et de concertation, dont je viens de parler jouera un rôle déterminant dans le suivi des grandes  décisions que vous allez prendre et qui concernent naturellement le devenir de l'ile.

Mesdames et Messieurs,

Avant de mettre un terme à ma modeste contribution, permettez-moi de vous faire un point sur votre contribution précieuse aux régions sinistrées de l'île lors des intempéries du mois d'avril 2012. Sur les 45 millions récoltées près 28 millions ont été distribuées aux victimes dont 10 millions ont été utilisés pour la reconstruction de l'école primaire deVuvuni, 6 millions 750 mille pour celle deVuvuni, 10 millions pour l'achat de matériels de construction au profit de 25 familles déplacées de Nyumadzaha-Bambao. La Commission insulaire chargée de la gestion des fonds destinés aux populations sinistrées rendra son rapport incessamment lequel contiendra tous les détails de l'exécution de ce budget.

Vive la coopération internationale décentralisée !
Vive les relations franco-comoriennes !
Vive la Grande-comore !
Vive l'Union des Comores !

Je vous remercie


ComoresOnline.net | أخبار من جزر القمر.
Le journal de la diaspora comorienne en France et dans le monde : Information et actualité  en temps réel 24h/24 et 7j/7.

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,64,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,111,Abdourahamane Cheikh Ali,101,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2125,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1630,Ahmadou Mze,85,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,203,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,119,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,415,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1221,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,52,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8713,Daoud Halifa,229,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,169,Dini NASSUR,148,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1640,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3307,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1622,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,829,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,474,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2637,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1628,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,209,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,423,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,6009,Publication Article,1,Rafik Adili,49,SAID HALIFA,22,Said HILALI,100,Said Yassine S.A,172,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,52,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1179,Tribune libre,4758,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Discours du Gouverneur Mouigni Baraka Said Soilihi à l’occasion de la tenue des Assises du Gouvernorat de Ngazidja sur la diaspora comorienne en France
Discours du Gouverneur Mouigni Baraka Said Soilihi à l’occasion de la tenue des Assises du Gouvernorat de Ngazidja sur la diaspora comorienne en France
http://1.bp.blogspot.com/-l-9hHFFquHw/ULEoqdoRD3I/AAAAAAAAcAQ/pE4Wjbb0ss0/s1600/assises1.JPG
http://1.bp.blogspot.com/-l-9hHFFquHw/ULEoqdoRD3I/AAAAAAAAcAQ/pE4Wjbb0ss0/s72-c/assises1.JPG
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2012/11/discours-du-gouverneur-mouigni-baraka.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2012/11/discours-du-gouverneur-mouigni-baraka.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières