POLITIQUE :"« Aidez-vous ! »"

PARTAGER:

S'exclamait François Hollande qui, en pastichant lors de son meeting le « aidez-moi ! » de Nicolas Sarkozy, incitait à un vote utile. ...

S'exclamait François Hollande qui, en pastichant lors de son meeting le « aidez-moi ! » de Nicolas Sarkozy, incitait à un vote utile. Un discours de campagne d'ailleurs essentiellement axé sur la critique de la politique et les agissements du président sortant. Un candidat attentif aux sollicitations et témoignages de la rue, au regard bienveillant, jamais méprisant, mais qui axait son discours sur les problématiques du moment à Mayotte, indexation, états des écoles etc., proposant ce que la foule avait envie d'entendre, et sans aborder des questions de politiques générales pour l'Outre-mer.
A l'écoute des agents de la CAF en grève pour un avenant DOM
© A.L./Malango

Si Nicolas Sarkozy se voit en père de la départementalisation, pour François Hollande c'est Lionel Jospin qui avait engagé le processus « que le président sortant n'avait alors d'autres solutions que d'achever ». Le déplacement du candidat socialiste un 31 mars ne devait rien au hasard, « jour du premier anniversaire de ce département où d'autres ont choisi de ne pas se rendre peut être parce qu'il y a peu d'électeurs. Or chaque voix compte ! ». Journée anniversaire qu'Ibrahim Aboubacar, le 1er vice président du Conseil général, considérait à la tribune comme une journée de colère et d'interrogation, « et non de fête comme attendue, tant la population souffre, revendique » en référence aux grèves simultanées sur l'intégration dans la fonction publique et sur l'indexation des salaires, ainsi qu'aux 44 jours d'émeutes contre la vie chère.

POLITIQUE :"« Aidez-vous ! »"
Moins de personnes qu'espéré par le Comité de soutien qui avait pourtant affrété des bus

Les acclamations du millier de sympathisants, mahorais ou mzungus, hommes ou femmes massés sur la place de la République samedi matin galvanisait un François Hollande qui revenait à la charge : « Mayotte peut-elle attendre 25 ans qu'un pacte imprécis se mette en place ?! », mais prudent, « je ne dis pas que demain si je suis élu tout changera, je ne suis pas un prometteur, vous en avez connu un autre ! ».

Auparavant, le sénateur Thani Mohamed Soilihi avait retracé l'absence d'engagement politique pour Mayotte et les outremers : « une baisse des dépenses de l'Etat de 40% de 2002 à 2012, un chômage qui s'est accru de 35%, une division par 10 des contrats aidés, une baisse conséquente des logements sociaux, une insécurité croissante » et alors que « Mayotte est un département deux fois moins aidé que la Guyane ». Et là encore, pour ne pas que la rue traduise une victoire de François Hollande en un miracle immédiat : « le redressement de Mayotte ne se fera pas du jour au lendemain, mais faisons confiance à notre candidat ».

POLITIQUE :"« Aidez-vous ! »"
" Le candidat sortant a peur du changement, c'est normal, il est concerné!"

Des collectivités responsables mais pas coupables...

Face aux multiples revendications, François Hollande s'engageait à accélérer le processus, « dans les écoles tout d'abord où les 85.000 élèves ne sont pas accueillis dignement et où 80% des établissements scolaires n'ont pas reçu l'avis favorable de la commission d'hygiène et de sécurité ». C'est Rivo, leader du syndicat des enseignants du premier degré qui avait interpellé en matinée le candidat par une exposition de photo ancrée à proximité de l'hôtel Caribou pour dénoncer l'état de délabrement de certaines écoles. Car si plusieurs établissements scolaires du secondaires sont flambant neufs, preuve d'un investissement réel du Vice rectorat, quoiqu'insuffisant au regard de l'arrivée chaque année d'enfants issus de l'immigration clandestine et de la démographie, les écoles dont la construction est dévolue au Smiam manquent d'entretien qui est de la compétence des mairies, mais qui n'en ont pour la plupart toujours pas récupéré la gestion.

Le candidat Hollande prenait donc l'engagement « de construire 600 salles de classe durant mon quinquennat, de mettre en place un accompagnement scolaire, un lieu de formation professionnelle et d'apprentissage », tout en ayant conscience de la situation difficile des collectivités locales « que l'on place dans des situations où elles ne peuvent plus faire face pour les accuser ensuite de ne pas être au rendez-vous ». Il déclarait vouloir établir un contrat entre l'Etat et les collectivités locales pour définir les responsabilités.

Mais il était surtout attendu sur le sujet de l'indexation des salaires qu'il promettait pour tous les fonctionnaires de l'Etat, et d'égrainer les destinataires « la Sécurité sociale, de la Caisse d'allocation familiale », et fustigeant Nicolas Sarkozy « qui vient de s'apercevoir en vous proposant également l'indexation, que ce qui n'avait pas été possible, le deviendra ! Le croyez-vous ? », dans une gestuelle et un ton moqueur passages obligés d'un discours de campagne, « il produit de la promesse ! ».

Revenant sur les récurrents conflits ultramarins sur la vie chère, « nous devons faire venir de nouveaux opérateurs, lutter contre les monopoles et avoir une transparence pour les prix qui sont la conséquences de rentes pris par les intermédiaires ». Le carburant en particulier « qui doit suivre un mécanisme simple et spécifique pour l'Outre-mer ».

Sans détailler, ni même évoquer ses 30 engagements pour les Outremers, François Hollande poursuivait sur la construction de 33.000 logements sociaux indispensables d'ici 2012, « avec du foncier débloqué par l'Etat ».

Quant à l'immigration, il avait déclaré lors de la conférence avec la presse locale et nationale, vouloir « poursuivre les contrôles, mais en développant les coopération régionale avec l'Union des Comores qui doivent de leur côté admettre l'appartenance de Mayotte à la République ». Rien de nouveau donc dans ce domaine.

Quant au vote des étrangers adopté en décembre par le Sénat, aucune ambiguïté : « il est hors de question que les étrangers en situation irrégulière puisse voter ».

« Je veux traduire la colère en espérance ! » déclarait-il lors de son déplacement vers son PC au Caribou, entouré d'une horde de journalistes de la presse locale et nationale.

« Nous sommes heureux que François Hollande ait ainsi intégré nos préoccupations tenant à la vie chère, mais rien n'est encore gagné ! » déclarait Salim Nahouda, CGT Ma à l'issue du meeting.
Annette LAFOND - Malango Actualité

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,308,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,64,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,112,Abdourahamane Cheikh Ali,104,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2134,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1631,Ahmadou Mze,87,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,203,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,120,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,415,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1227,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,53,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8807,Daoud Halifa,230,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,176,Dini NASSUR,149,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1650,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3309,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1623,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,830,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,475,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2649,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1631,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,209,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,423,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,6047,Publication Article,1,Rafik Adili,49,SAID HALIFA,22,Said HILALI,101,Said Yassine S.A,173,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,53,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1192,Tribune libre,4781,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: POLITIQUE :"« Aidez-vous ! »"
POLITIQUE :"« Aidez-vous ! »"
http://4.bp.blogspot.com/-m0OEFNVJ99I/T3mMscc-A-I/AAAAAAAACLA/djUQa39Qh_8/s320/3080817665_1_3_XpqoAKWF.jpg
http://4.bp.blogspot.com/-m0OEFNVJ99I/T3mMscc-A-I/AAAAAAAACLA/djUQa39Qh_8/s72-c/3080817665_1_3_XpqoAKWF.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2012/04/politique-aidez-vous.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2012/04/politique-aidez-vous.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières