Égypte - L'armée présente ses excuses pour les morts place Tahrir

PARTAGER:

Par Dépêche -  Au septième jour de violences place Tahrir au Caire, l'armée égyptienne a présenté ses excuses jeudi pour les morts surve...

Par Dépêche - Au septième jour de violences place Tahrir au Caire, l'armée égyptienne a présenté ses excuses jeudi pour les morts survenues lors des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre. Au moins 35 personnes ont été tuées depuis samedi.

AFP - L'armée égyptienne au pouvoir s'est excusée jeudi pour les morts survenues dans les affrontements entre forces de l'ordre et manifestants qui occupent la place Tahrir au Caire pour le septième jour consécutif pour réclamer le départ au plus vite du pouvoir militaire.

A quelques jours du début, lundi, de législatives cruciales, la tension reste palpable au centre de la capitale mais également dans plusieurs villes du pays, où au moins 35 personnes ont été tuées et plus de 2.000 blessées depuis le début des heurts samedi.

Les affrontements violents se sont poursuivis dans la nuit de mercredi à jeudi dans la rue Mohamed Mahmoud qui relie la place Tahrir au ministère de l'Intérieur, a constaté un journaliste de l'AFP.

Jeudi matin, l'armée bloquait cette rue tandis qu'un général exhortait les manifestants à reculer vers l'emblématique place Tahrir, occupée en début d'année pendant 18 jours par les manifestants jusqu'à la démission historique de Hosni Moubarak.

Les violences semblent avoir créé un malaise même au sein des militants, beaucoup estimant que le mouvement de protestation devrait se concentrer sur la place Tahrir et ne plus provoquer la police près du ministère de l'Intérieur.

"Je soutiens les manifestations mais je ne pense pas que les gens doivent se diriger vers le ministère, cela ne nous mènera à rien", affirme à l'AFP Essam Hamdani, un diplômé en affaires de 27 ans, au chômage.

"Nous devons revenir à la place Tahrir pour réaliser notre objectif de faire tomber le maréchal", renchérit Sameh Mahmoud, un avocat de 35 ans.

Il faisait référence au maréchal Hussein Tantaoui, chef de l'armée au pouvoir et chef d'Etat de fait, désormais assimilé à l'ex-président déchu Hosni Moubarak et accusé de vouloir incruster l'armée au pouvoir et de rééditer la politique de répression de l'ancien régime.

L'armée égyptienne a exprimé "ses regrets et présente ses profondes excuses pour la mort en martyrs d'enfants loyaux de l'Egypte" durant les affrontements, qui sont la plus grave crise pour le pouvoir militaire depuis qu'il a pris la direction du pays après la chute du président Hosni Moubarak le 11 février.

Une éditorialiste américano-égyptienne, Mona al-Tahawy, a indiqué avoir été arrêtée dans la nuit de mercredi à jeudi lors de sa participation aux manifestations. Son dernier commentaire sur Twitter affirmait qu'elle avait été "battue et arrêtée par le ministère de l'Intérieur".

"La place en ébullition", titrait le quotidien gouvernemental Al-Akhbar, tandis qu'Al-Ahram déplorait le "nouveau bain de sang".

Les heurts qui avaient débuté samedi au Caire et dans plusieurs autres villes ont fait officiellement 35 morts, en grande majorité sur la place Tahrir.
Les forces de l'ordre sont accusées par des militants et des médecins de viser les manifestants au yeux avec des tirs de balles en caoutchouc. L'usage massif de gaz lacrymogènes est également mis en cause dans des décès par asphyxie. Des décès par tirs de balles réelles ont également été signalés par des médecins.

Ces violences surviennent à quelques jours du début, lundi, des premières élections législatives depuis le renversement de M. Moubarak.

Les manifestations se poursuivent malgré la promesse du maréchal Hussein Tantaoui mardi soir d'organiser une présidentielle avant fin juin 2012, se disant aussi prêt à remettre le pouvoir immédiatement si un éventuel référendum en décidait ainsi.

Des affrontements ont été notamment signalés dans les villes d'Alexandrie, Port-Saïd (nord), Suez, Qena (centre), Assiout et Assouan (sud), dans le delta du Nil et à Marsa Matrouh (ouest).

Dans une prise de position d'une fermeté inédite, le grand imam d'Al-Azhar, plus haute institution de l'islam sunnite, qui siège au Caire, a appelé la police à ne pas tirer sur les manifestants et l'armée à éviter les affrontements "au sein d'un même peuple".

Les Etats-Unis ont condamné "l'usage excessif de la force" par la police et demandé au gouvernement de protéger le droit de manifester. Trois étudiants américains arrêtés lundi place Tahrir ont été maintenus en détention pour quatre jours, sur décision du procureur général du Caire.

Berlin a également condamné ces violences, Londres dénonçant une "violence inacceptable" et "disproportionnée" contre les manifestants avec des "balles réelles et des gaz dangereux". L'Organisation de la coopération islamique (OCI) a pour sa part appelé "à la retenue".
Crédit photo : Medhi Chebil
France24

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,308,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,64,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,113,Abdourahamane Cheikh Ali,104,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2136,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1631,Ahmadou Mze,87,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,204,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,120,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,415,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1228,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,53,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8813,Daoud Halifa,231,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,176,Dini NASSUR,149,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1651,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3309,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1623,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,830,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,476,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2649,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1631,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,209,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,423,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,6054,Publication Article,1,Rafik Adili,49,SAID HALIFA,22,Said HILALI,101,Said Yassine S.A,173,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,53,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1192,Tribune libre,4783,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Égypte - L'armée présente ses excuses pour les morts place Tahrir
Égypte - L'armée présente ses excuses pour les morts place Tahrir
http://www.france24.com/fr/files_fr/imagecache/france24_ct_api_bigger_169/article/image/tahrir-medhi.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2011/11/egypte-larmee-presente-ses-excuses-pour.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2011/11/egypte-larmee-presente-ses-excuses-pour.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières