Egypte : Kamal El-Ganzouri premier ministre "avec les pleins pouvoirs"

PARTAGER:

Le maréchal Hussein Tantaoui et l'ex-premier ministre d'Hosni Moubarak, Kamal El-Ganzouri, le 24 novembre. REUTERS/HANDOUT Les mi...

Le maréchal Hussein Tantaoui et l'ex-premier ministre d'Hosni Moubarak, Kamal El-Ganzouri, le 24 novembre.REUTERS/HANDOUT
Les militaires égyptiens ont nommé Kamal El-Ganzouri premier ministre "avec les pleins pouvoirs", selon la télévision égyptienne. Des télévisions privées égyptiennes avaient déjà annoncé la veille, en début de soirée, que l'ancien premier ministre d'Hosni Moubarak, entre 1996 et 1999, avait été chargé par le Conseil suprême des forces armées (CSFA) de former un nouveau gouvernement.
Au moment de cette annonce, des milliers d'Egyptiens étaient rassemblés sur la place Tahrir, au Caire, pour une manifestation dite de "la dernière chance" réclamant une fois de plus le départ immédiat du pouvoir militaire. Mohamed ElBaradei, ancien haut fonctionnaire international, a rejoint les manifestants. Ces derniers ne partiront de la place qu'une fois leurs revendications satisfaites, a affirmé l'imam conduisant la prière sur la place. Dans son sermon, il a également réclamé le transfert immédiat du pouvoir à un gouvernement de "salut national".
Dans le même temps, la Maison Blanche a exhorté à un retour rapide à une gouvernance civile en Egypte. "Nous croyons, et cela est très important, que le transfert complet de pouvoir à un gouvernement civil doit avoir lieu de manière juste et sans exclusive, qui réponde aux aspirations légitimes du peuple égyptien, dès que possible", a indiqué Jay Carney, porte-parole de la Maison Blanche. Les affrontements entre manifestants et forces de l'ordre ont fait au moins 41 morts au cours des derniers jours.
Après une semaine d'occupation de la place Tahrir par des dizaines de milliers de manifestants, le quotidien gouvernementalAl-Ahram titrait en une "Le vendredi de la dernière chance... la stabilité ou le chaos".
A trois jours des premières élections législatives depuis la chute le 11 février du président Hosni Moubarak, un autre quotidien gouvernemental, Al-Akhbar, affirmait qu'il s'agissait du "vendredi du tournant" dans un pays où le gouvernement, démissionnaire depuis lundi, n'a toujours pas été remplacé.
"LE PLUS GRAND TYRAN DU MOYEN-ORIENT"
Sur leur page Facebook, plusieurs mouvements pro-démocratie avaient de leur côté proposé une liste de noms pour la constitution d'un gouvernement de salut national. Ils faisaient notamment mention de Mohamed ElBaradei, ancien chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) qui vise la présidence, ainsi que d'Amr Moussa, ancien chef de la Ligue arabe et lui aussi potentiel président.
Un autre groupe pro-démocratie, celui des jeunes du 6-Avril, a estimé que le CSFA au pouvoir depuis le 11 février "a prouvé que la mission [de gouverner] était trop lourde à assumer pour lui", et rappelé que "c'est la place Tahrir qui a renversé le plus grand tyran du Moyen-Orient".
L'armée a toutefois écarté une nouvelle fois l'hypothèse d'un départ immédiat du pouvoir, des hauts responsables militaires assurant que cela reviendrait à "trahir le peuple". L'armée a annoncé mardi une présidentielle avant la fin juin 2012, par laquelle elle doit remettre le pouvoir exécutif à un chef d'Etat élu. Les militaires ont également confirmé que les élections législatives se tiendraient bien à partir de lundi, malgré les craintes qu'elles ne soient affectées par la crise actuelle, la plus grave à laquelle l'armée fait face depuis février.
"LE DROIT DES MARTYRS"
Des affrontements ont été signalés au cours des derniers jours notamment dans les villes de Port-Saïd (Nord), Suez, Qena (Centre), Assiout, Assouan (Sud) et à Marsa Matrouh (Ouest). Outre le retour à une gouvernance civile, les manifestants ont également placé ce vendredi sous le slogan "le droit des martyrs", pour exiger la poursuite des responsables de la mort des 41 personnes.
La police a muré la rue Mohamed-Mahmoud, menant au ministère de l'intérieur et théâtre des heurts les plus violents. Par ailleurs, Reporters sans frontières a déconseillé aux médias internationaux d'envoyer en Egypte des femmes journalistes, après une série d'agressions sexuelles.

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,64,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,111,Abdourahamane Cheikh Ali,101,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2127,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1630,Ahmadou Mze,86,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,203,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,119,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,415,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1222,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,52,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8724,Daoud Halifa,229,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,169,Dini NASSUR,148,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1640,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3307,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1622,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,829,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,474,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2641,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1629,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,209,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,423,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,6017,Publication Article,1,Rafik Adili,49,SAID HALIFA,22,Said HILALI,100,Said Yassine S.A,172,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,52,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1179,Tribune libre,4759,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Egypte : Kamal El-Ganzouri premier ministre "avec les pleins pouvoirs"
Egypte : Kamal El-Ganzouri premier ministre "avec les pleins pouvoirs"
http://s2.lemde.fr/image/2011/11/25/600x0/1609160_3_51dd_le-marechal-hussein-tantaoui-et-l-ex-premier.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2011/11/egypte-kamal-el-ganzouri-premier.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2011/11/egypte-kamal-el-ganzouri-premier.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières