AB Aviation/Anacm : Pourquoi Jean-Marc Heintz défie son ministère de tutelle et le parlement ?

AB Aviation/Anacm : Pourquoi Jean-Marc Heintz défie son ministère de tutelle et le parlement ?

Après avoir cloué au sol un des avions exploités par la compagnie AB Aviation pour non paiement des redevances aéronautiques le 15 janvier, le directeur de l’Anacm (Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie) vient de passer outre les recommandations de son ministère de tutelle ainsi que celles du parlement, en suspendant jusqu’à nouvel ordre la licence d’exploitation de la compagnie.

Jean-Marc Heintz a répondu à l’assemblée nationale que « la décision d’immobiliser l’avion venait du gouvernement et il est le seul à pouvoir l’autoriser à voler ». Mais c’est quelle autorité gouvernementale pour Jean-Marc Heintz si ce n’est la vice-présidence en charge du ministère des transports, qui lui a pourtant expressément recommandé de lever la sanction ?

« L’assemblée nationale à travers le groupe parlementaire Haki s’associe à la vice-présidence en charge des transports et la médiation du secrétaire général du gouvernement pour demander à l’Anacm, de trouver une issue favorable à cette crise, dont au final, ce sont les comoriens qui en paient les conséquences », c’est ce que l’on peut lire dans le rapport sorti des auditions menées par le groupe parlementaire entre l’Anacm et AB Aviation. Mais, le directeur de l’Anacm n’obtempère pas, faisant fi même des directives de son ministère de tutelle.

En effet, dans un courrier en date de 13 janvier, le ministère des transports a « recommandé » au directeur de l’Anacm « de lever les sanctions qui pèsent sur l’avion d’AB Aviation aujourd’hui même pour que le trafic reprenne normalement car beaucoup de passagers se trouvent coincés (…) et les sanctions ne sont pas d’ordre technique mais financier. » Malgré tout cela, Jean-Marc fait la sourde oreille. Et comme si cela ne suffisait pas, il vient de suspendre la licence d’exploitation de la compagnie, une décision administrative unilatérale prise sans l’aval de l’autorité hiérarchique compétente, la vice-présidence en charge des transports.

Un défi contre son ministère de tutelle ! Mais quelle autre autorité gouvernementale serait habilitée à intervenir dans ce dossier aux yeux de Jean-Marc Heintz, si ce n’est le ministère des transports ? Le directeur de l’Anacm ne reconnait-il pas l’autorité du vice-président Abdallah Sarouma et de son secrétaire général ? La décision de clouer au sol le D6-AB à partir du 15 janvier serait-elle prise en conseil des ministres ?

Pour cette dernière question, La Gazette est entrée en contact avec le directeur de cabinet du président de la République. Le premier collaborateur d’Azali Assoumani ne tourne pas autour du pot, bien que sa réaction prenne légèrement à contre-pied celle du vice-président en charge du ministère des transports : « Nous ne nous ingérons pas dans l’autonomie de l’Anacm, nous a répondu Youssoufa Mohamed Ali. Toutefois, nous sommes disposés à accompagner AB Aviation, que nous avons toujours accompagné, si elle fait un geste pour honorer ses engagements », poursuit celui à qui un plan d’amortissement de la dette de la compagnie auprès de l’Anacm, étalé sur une période de 3 ans, aurait été proposé.

Un plan non encore validé, le montant à payer n’étant pas encore arrêté d’un commun accord entre l’Anacm et AB Aviation. Rappelons que des accords similaires sont trouvés entre AB Aviation et l’Aimpsi (3 ans), la société des hydrocarbures (1 an), et que seule, pour le moment, l’Anacm n’obtempère pas et ce, malgré la « médiation du secrétaire général du gouvernent ».

L’attitude de Jean-Marc Heintz face à AB Aviation est pour le moins ambigüe au point que le Mouvement des entreprises comoriennes (Modec), dont le président dit avoir usé de toutes ses forces pour apporte un soutien à AB une société privée membre du Modec, doute fort que « seule la disparition de cette compagnie motive les décisions prises par le DG de l'ANACM ».

L’Anacm n’a-t-il pas refusé de répondre au courrier de l’aviation civile sud-africaine, après avoir banni en septembre dernier son Boeing 737 de 120 places loué à AB Aviation ? Un avion qui représentait 70% des activités de la compagnie qui était obligée de licencier 30% de son personnel après ce coup dur. 

Toufé Maecha, La Gazette des Comores
Nom

A la Une,352,Abdillah Saandi Kemba,89,Abdou Ada Musbahou,55,Abdou Elwahab Msa Bacar,30,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,41,Abdourahamane Cheikh Ali,13,Aboubacar Ben SAID SALIM,38,Actualité Sportive,1455,Adinani Toahert Ahamada,28,Afrique,1397,AHMED Bourhane,228,Akram Said Mohamed,55,Ali Mmadi,153,Ali Moindjié,47,Anli Yachourtu,53,Assaf Mohamed Sahali,28,Ben Ali Combo,367,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,632,Comores Développement,88,ComoresDroit,367,COMORESplus,63,Cookies,1,Culture et Société,4921,Daoud Halifa,104,Darchari MIKIDACHE,193,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,78,Djounaid Djoubeir,73,Economie et Finance,995,Élections 2016,370,Est africain - Océan Indien,2728,EVENEMENTS,49,Farid Mnebhi,339,France,1371,Hadji Anouar,13,Hakim Mmadi Malik,31,Hamadi Abdou,412,High Tech,781,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,210,IMAM Abdillah,16,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,89,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,71,Mayotte,1940,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,393,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,96,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,24,Monde,1502,Moudjahidi Abdoulbastoi,25,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,457,Nassuf Ahmed Abdou,22,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,138,Omar Ibn Abdillah,14,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,25,People,420,PERSONNALITÉS COMORIENNES,129,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,3944,Publication Article,1,Rafik Adili,32,SAID HALIFA,20,Said HILALI,47,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,46,Salwa Mag,122,Santé et bien-être,767,SOILIHI Ahamada Mlatamou,34,Toufé Maecha,386,Toyb Ahmed,216,Transport Aérien,871,Tribune libre,2382,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,62,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: AB Aviation/Anacm : Pourquoi Jean-Marc Heintz défie son ministère de tutelle et le parlement ?
AB Aviation/Anacm : Pourquoi Jean-Marc Heintz défie son ministère de tutelle et le parlement ?
AB Aviation/Anacm : Pourquoi Jean-Marc Heintz défie son ministère de tutelle et le parlement ?
https://1.bp.blogspot.com/-epnHDAoKakQ/WI9Izpin27I/AAAAAAACFMk/5zY-TFcZgocvNG4VhLammNl6AMG5L2tkgCLcB/s320/heints.PNG
https://1.bp.blogspot.com/-epnHDAoKakQ/WI9Izpin27I/AAAAAAACFMk/5zY-TFcZgocvNG4VhLammNl6AMG5L2tkgCLcB/s72-c/heints.PNG
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
http://www.habarizacomores.com/2017/01/ab-aviationanacm-pourquoi-jean-marc.html
http://www.habarizacomores.com/
http://www.habarizacomores.com/
http://www.habarizacomores.com/2017/01/ab-aviationanacm-pourquoi-jean-marc.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Effacer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVES CHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Juin Jui Aou Sep Oct Nov Déc juste maintenant Il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago Il y a plus de 5 semaines Followers Suivre CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager. ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour déverrouiller THIS PREMIUM CONTENT IS LOCKED STEP 1: Share. STEP 2: Click the link you shared to unlock Copy All Code Select All Code All codes were copied to your clipboard Can not copy the codes / texts, please press [CTRL]+[C] (or CMD+C with Mac) to copy