Marseille : Maliza Said Soilihi candidate LREM pour « réduire la fracture Nord Sud »

Yvon Berland, candidat à la Mairie de Marseille soutenu par LREM, révélait jeudi 30 janvier dernier, les nouvelles têtes de liste de deux...

Yvon Berland, candidat à la Mairie de Marseille soutenu par LREM, révélait jeudi 30 janvier dernier, les nouvelles têtes de liste de deux secteurs supplémentaires. Pour aller conquérir les 2e et 3e arrondissements, c’est sur Maliza Said Soilihi que l’ex-président d’Aix-Marseille Université s’appuiera.

Conseillère municipale de la majorité sortante, membre influente de la diaspora comorienne, avocate de profession et diplômée de l’ENA, la native de Plan d’Aou (15e arrondissement) constitue indéniablement l’un des colistiers surprise du candidat Berland. La candidate sera associée en binome avec le directeur de la campagne d’Yvon Berland, le jeune William Massari-Elman.

Vous êtes tête de liste d’Yvon Berland dans les 2e et 3e arrondissements. Pourtant, vous êtes issue de la majorité sortante. Pourquoi ce choix aujourd’hui ?


Maliza Said Sohili : Yvon m’a convaincue. Tout simplement parce que j’ai à cœur une thématique essentielle, qui est la réduction de la fracture entre le nord et le sud de Marseille. Je suis née à Plan d’Aou, j’y ai grandi, ce sont des quartiers populaires, difficiles, dans lesquels il y a une pauvreté importante, que l’on retrouve dans le 2-3. Il faut bien admettre le constat, qui est qu’aujourd’hui on est loin d’avoir réduit cette facture. Je sentais que c’était pas au centre des priorités de la majorité actuelle, et c’est la raison principale pour laquelle j’ai rejoint Yvon, parce qu’il est sensible à cette thématique, sur laquelle nous nous retrouvons.

Lisette Narducci qui se représente (liste du DVD Bruno Gilles) est maire du 2-3 depuis 2001. Est-il temps que la page se tourne ?

M.S.S : Indéniablement. Il est temps qu’il y ait un renouvellement, et qu’il soit porté par des personnes qui ont envie de se mettre au service du territoire et des populations. Je pense que c’est fondamental, et c’est la raison pour laquelle j’ai choisi ce secteur. Mes enfants y vont à l’école, ma famille y vit, je me reconnais en lui.

A l’inverse, pensez-vous que les élus actuels du secteur soient éloignés des préoccupations des habitants du 2-3 ?

M.S.S : Je vais vous donner une exemple. Quand je récupère mon nourrisson chez ma mère, qui habite à la Belle de Mai, chaque soir je dois courir, car si je rate le dernier bus de 20h34 pour rentrer au centre-ville, je marche avec mon nourrisson la nuit, et je ne me sens pas forcément toujours en sécurité. Voilà le genre de préoccupation que je partage avec les gens qui vivent sur ce territoire. D’autres personnes qui viennent d’ailleurs, d’autres secteurs, qui n’y vivent pas, qui n’y ont pas leurs enfants scolarisés ne peuvent pas ressentir ce que moi je ressens.

Quelles seront les principales thématiques que vous travaillerez sur le 2-3 ?

M.S.S : Il y a trois grandes priorités pour ce secteur. La première, c’est la réussite éducative, car nous sommes convaincus que tout passe par là. Il faut pouvoir donner des chances à tout le monde. La seconde, c’est le logement. La troisième, c’est le transport. Car même si on arrive à créer de l’emploi, s’il n’y a pas de transports, il n’y a pas de développement économique. Quelle chance offrons à nos jeunes s’il n’y a pas un désenclavement du Nord vers le centre et vers le Sud ?

Vous êtes avocate de profession, vous incarnez vous-même cette réussite éducative que vous évoquez, pensez-vous à travers votre parcours incarner un exemple pour ces jeunes ?

M.S.S : Effectivement, je suis juriste de formation, j’ai étudié à la Sorbonne, à Dauphine, j’ai terminé très récemment un master à l’ENA, et j’espère pouvoir transmettre cette envie d’apprendre à ces générations, leur offrir de nouvelles perspectives. C’est en même temps un poids énorme sur mes épaules que de me dire que certains jeunes peuvent me prendre pour exemple.

Transmettre un espoir à la jeunesse, est-ce finalement là l’enjeu de votre démarche ?

M.S.S : Il est vrai que je suis souvent très émue lorsque des jeunes m’interpellent. Pas plus tard que la semaine dernière, je vois un collégien d’origine maghrébine, qui me dit : « Madame, c’est vous que j’ai vu dans le reportage de LCP, c’est bien ». Alors quelque part, je me dis que si je peux transmettre ce message là, que ces jeunes se disent « c’est possible, on peut réussir, la violence n’est pas une fatalité », alors là déjà j’aurai réussi quelque chose.

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,84,Abdou Elwahab Msa Bacar,43,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,70,Abdourahamane Cheikh Ali,18,Aboubacar Ben SAID SALIM,39,Actualité Sportive,1701,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1459,AHMED Bourhane,237,Akram Said Mohamed,65,Ali Mmadi,183,Ali Moindjié,62,Anli Yachourtu,73,Assaf Mohamed Sahali,31,Ben Ali Combo,410,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,919,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,37,Cookies,1,Culture et Société,6763,Daoud Halifa,186,Darchari MIKIDACHE,195,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,111,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1326,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3015,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,340,France,1483,Hamadi Abdou,440,High Tech,802,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,307,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,139,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,101,Mayotte,2272,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,456,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1565,Moudjahidi Abdoulbastoi,31,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,158,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,421,PERSONNALITÉS COMORIENNES,138,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5067,Publication Article,1,Rafik Adili,42,SAID HALIFA,22,Said HILALI,60,Said Yassine S.A,145,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,804,SOILIHI Ahamada Mlatamou,43,Toufé Maecha,444,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,992,Tribune libre,4006,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Marseille : Maliza Said Soilihi candidate LREM pour « réduire la fracture Nord Sud »
Marseille : Maliza Said Soilihi candidate LREM pour « réduire la fracture Nord Sud »
https://1.bp.blogspot.com/-XWHaf0jvsfg/XjmmpKXZ9jI/AAAAAAAC3L0/ak6gQNjUJjMSfDDNgkzbYlB38L0msJZMACLcBGAsYHQ/s320/maliza.jpg
https://1.bp.blogspot.com/-XWHaf0jvsfg/XjmmpKXZ9jI/AAAAAAAC3L0/ak6gQNjUJjMSfDDNgkzbYlB38L0msJZMACLcBGAsYHQ/s72-c/maliza.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2020/02/marseille-maliza-said-soilihi-candidate.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2020/02/marseille-maliza-said-soilihi-candidate.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières