Lydia, prof à Mayotte : « Ici, la plupart des élèves sont sous-nourris »

Depuis 2011, Lydia est prof d’anglais au collège Ouvoimoja (« Ensemble » en shimahorais) de Passamainty à Mayotte. Auparavant, elle était ...

Depuis 2011, Lydia est prof d’anglais au collège Ouvoimoja (« Ensemble » en shimahorais) de Passamainty à Mayotte. Auparavant, elle était éducatrice auprès de jeunes adultes dans un centre de réinsertion. © Marion Joly pour NEON
Lydia Barneoud, prof d’anglais en collège à Mayotte, s’énerve contre les conditions dans lesquelles elle exerce son métier dans le département le plus pauvre de France, dans l'archipel des Comores près de Madagascar.

Ces derniers mois, Mayotte connaît un mouvement social sans précédent dont le principal mot d’ordre est la lutte contre l’insécurité et l’immigration clandestine de masse. L’immigration est jugée responsable de l’insécurité alors que toutes les deux sont les conséquences de la misère qui sévit dans la région ! La grève générale et les barrages routiers ont paralysé l’île pendant des semaines. Alors que nous assistons à la destruction massive d’habitats clandestins, aucune décision n’a été prise pour lutter contre cette misère.

COMMENT ÉTUDIER QUAND ON A FAIM, QU’ON CRÈVE DE CHAUD ET QU’ON A PEUR DE DORMIR DANS LA RUE ?

Les collèges de Mayotte sont les plus grands de France et d’Europe. Celui dans lequel je bosse depuis sept ans accueille 1 800 élèves alors qu’il est prévu pour 900. La moitié d’entre eux sont issus de l’immigration clandestine. Dans les salles de classe, il fait jusqu’à 33 °C. Il n’y a pas de cantine scolaire, la plupart des élèves sont sous-nourris. Devant le collège, des terrains sont occupés clandestinement. Ceux qui y vivent n’ont souvent ni papiers ni baux, même si certains paient un loyer. Ce matin, des tractopelles ont voulu raser les habitations – ou plutôt les tôles posées à même le sol – de 35 familles. Cela concerne environ 60 mineurs scolarisés au collège. Nous avons repoussé les engins grâce à l’intervention de la Croix-Rouge notamment. Mais pour combien de temps ? Pas facile d’enseigner en se demandant si au retour de l’école nos élèves retrouveront leur foyer. Et surtout, comment étudier quand on a faim, qu’on crève de chaud et qu’on a peur de dormir dans la rue ?

LES RÉALITÉS LOCALES DE MAYOTTE SONT IGNORÉES PAR DES TECHNOCRATES ENFERMÉS DANS LEURS BUREAUX CLIMATISÉS.

Etre prof à Mayotte, c’est génial et frustrant. On aurait de bien meilleurs résultats si la langue et la culture de l’île étaient valorisées, si les profs étaient mieux formés et si on reconnaissait que tous les élèves sont allophones (le français n’est pas leur langue maternelle). Malgré le turn-over et près de 60 % d’enseignants contractuels, les plus impliqués cherchent à développer des réseaux de proximité avec di fférents acteurs (éducation populaire, santé, police, justice…). Ensemble, nous imaginons des solutions durables et les remontons à nos supérieurs, dans mon cas au vice-rectorat. Malheureusement, rien n’arrive jamais jusqu’au ministère. Les réalités locales de Mayotte sont ignorées par des technocrates enfermés dans leurs bureaux climatisés.

LES ENSEIGNANTS ET LES ASSOCIATIONS NE PEUVENT PAS ÉTERNELLEMENT SE SUBSTITUER À L’ETAT.

Il devient urgent de trouver des solutions humanitaires et solidaires. Sur le plan des droits de l’homme et de l’enfant, la situation atteint ses limites. Les enseignants et les associations ne peuvent pas éternellement se substituer à l’Etat, qui doit traiter son plus jeune département avec plus d’égards : 80 % de la population a moins de 20 ans. Il nous faut de vrais moyens pour que l’école de la République remplisse sa mission inclusive et que nos élèves aient accès aux savoirs fondamentaux. Cela leur permettra de se forger une pensée critique et ils pourront ainsi trouver en eux la volonté de construire le monde meilleur dont ils rêvent.

Par Armelle Camelin
Article publié dans le magazine NEON

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,322,Abdillah Saandi Kemba,89,Abdou Ada Musbahou,55,Abdou Elwahab Msa Bacar,32,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,45,Abdourahamane Cheikh Ali,13,Aboubacar Ben SAID SALIM,38,Actualité Sportive,1510,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1398,AHMED Bourhane,230,Akram Said Mohamed,55,Ali Mmadi,161,Ali Moindjié,48,Anli Yachourtu,56,Assaf Mohamed Sahali,28,Ben Ali Combo,379,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,660,Comores Développement,88,ComoresDroit,387,COMORESplus,65,Cookies,1,Culture et Société,5167,Daoud Halifa,140,Darchari MIKIDACHE,193,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,84,Djounaid Djoubeir,75,Economie et Finance,1020,Élections 2016,370,Est africain - Océan Indien,2767,EVENEMENTS,49,Farid Mnebhi,339,France,1382,Hadji Anouar,13,Hakim Mmadi Malik,34,Hamadi Abdou,422,High Tech,783,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,226,IMAM Abdillah,16,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,102,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,77,Mayotte,1987,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,412,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,96,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,26,Monde,1503,Moudjahidi Abdoulbastoi,29,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,464,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,139,Omar Ibn Abdillah,14,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,25,People,420,PERSONNALITÉS COMORIENNES,130,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4180,Publication Article,1,Rafik Adili,34,SAID HALIFA,20,Said HILALI,52,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,47,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,764,SOILIHI Ahamada Mlatamou,34,Toufé Maecha,406,Toyb Ahmed,233,Transport Aérien,882,Tribune libre,2588,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,64,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Lydia, prof à Mayotte : « Ici, la plupart des élèves sont sous-nourris »
Lydia, prof à Mayotte : « Ici, la plupart des élèves sont sous-nourris »
https://2.bp.blogspot.com/-1CapEsTFWkc/W410cYSKBLI/AAAAAAACqjc/4F2sM-ja7jE1sjpLPsz-IlQXu7QjATZCACLcBGAs/s640/faut-quon-parle.jpg
https://2.bp.blogspot.com/-1CapEsTFWkc/W410cYSKBLI/AAAAAAACqjc/4F2sM-ja7jE1sjpLPsz-IlQXu7QjATZCACLcBGAs/s72-c/faut-quon-parle.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2018/09/lydia-prof-mayotte-ici-la-plupart-des.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2018/09/lydia-prof-mayotte-ici-la-plupart-des.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé correspondant à votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow Partagez cet article et Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour lire la suite ÉTAPE1: Partager. ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour déverrouiller Copier tout le code Sélectionner tout le code Tout le code a été copié dans votre presse-papier Can not copy the codes / texts, please press [CTRL]+[C] (or CMD+C with Mac) to copy